Historique Retromobile

Retromobile 2018 : Visite avec Raphaël

Porsche 911 2.5 S/T - Retromobile 2018
Porsche 911 2.5 S/T - Retromobile 2018

Cette année les agendas ne nous ont pas été super favorables pour se rendre en nombre à Rétromobile et couvrir LE salon parisien aussi bien qu’à notre habitude. Sur le chemin du retour du ski, Raphaël est passé Porte de Versailles dimanche dernier, partons sur son épaule pour une visite express…

On commence par Citroën qui met à l’honneur la 2CV pour fêter ses 70 ans cette année. Une belle jaune (Panana ?) pose à coté de l’un des prototypes avant-guerre retrouvés comme par miracle il y a quelques années. On devine à coté une Méhari qui fêtait quant à elle ses 50 ans, vive le bicylindre !

 

Une autre 2CV aperçue sur l’espace des Grandes Heures de l’Automobile retraçant les records à Montlhéry. Cette “Barbot”, raccourci de 25 cm, abaissée et “aérodynamiquée” réalisait l’exploit le 27 septembre 1953 de battre 9 records internationaux, en roulant 24 heures à 85.02 km/h de moyenne. Bel performance pour le petit 350 cm3 !!

 

Autre anniversaire français, chez Renault cette fois-ci, avec les 40 ans de la victoire aux 24h du Mans des Alpine, pardon Renault-Alpine suite à l’absorption de la firme dieppoise par le losange.

 

L’aéro était déjà la clé du succès il y a 40 ans sur cette A442B, même si les 500ch de son V6 turbo 2.0 devaient bien aider dans les Hunaudières…

 

Le duo Pironi/Jassaud réalise l’exploit de finir sur la plus haute marche du podium, avec 5 tours d’avance sur les 2 Porsche 936 officielles !

 

Peugeot fait place belle aux Youngtimers, et oui la 205 GTI aura 35 ans l’année prochaine, voilà qui ne nous rajeunit pas.

 

Chez Porsche, on le sait, 2018 est l’année du 70ème anniversaire de la marque, les célébrations vont s’enchaîner toute l’année

 

Avouez que cette Pre-A de 1954 est particulièrement séduisante…

 

La queue de canard qui a rendu célèbre la 911 2.7 RS. Cette version Touring de 1972 est l’une des 4 seulement produites avec l’originale teinte Raspberry

 

Cette 911 2.5 S/T illustre le niveau de Deutch Kalitat du département classic de la marque, un seul mot : perfektion !

 

La 959 de 1988, souvent qualifiée de laboratoire roulant ou première supercar de la marque, elle est toujours aussi impressionante à voir !

 

Pas mal d’autres 356 dans les allées du salon, soit dans une ambiance hivernale très tendance à Paris…

 

Ou dans une ambiance plus latine, pour ne pas dire amérique latine avec cette rallyewoman

 

La recherche de l’appui peut donner lieu à de sacrés appendices comme sur cette 993 !!

 

Beaucoup plus fine en aéro, une discrète 906 dans un coin du salon, miamm

 

L’aventure du Mans passera quelques années plus tard par la 962 durant la folle époque des Groupe C

 

Toyota a aussi tenté sa chance dans l’aventure Groupe C … avec moins de réussite

 

Autre temps, autres lignes, mais pas moins sexy !

 

Cette autre italienne semble être bien maquillée autour des yeux, mais Miss Miura n’a pas besoin de ça pour faire tourner les coeurs

 

Du coté des anglaises, les chromes sont de sortie comme sur ce délicieux postérieur de Type-E

 

Jaguar Land Rover Classique présente un Serie 1 fraîchement passée dans le programme Reborn

 

Une légende française (si, un peu quand même) devenue bien rare, la Bugatti EB110

 

On termine cette rapide visite par l’hommage de Richard Mille à McLaren, quel stand !! Cette F1 M23 de la saison 1974 s’adjugera le doublé avec les titres mondiaux constructeurs et pilotes sacrant le brésilien Emerson Fittipaldi pour la seconde fois.

 

La brutale M8D de 1970 survolera le championnat Can-Am avec 9 victoires en 10 courses, naturellement Champion du monde des constructeurs et pilotes 1970.

 

Pourtant la saison 1970 n’a pas été facile pour McLaren, puisque c’est au volant d’une M8D que Bruce McLaren se tue à Goodwood lors d’essais, affectant profondément l’équipe et son pilote phare Denny Hulme champion du monde haut la main.

 

Autre morceau de légende, la MP4/4 1988, pilotée par Ayrton Senna et Alain Prost durant un duel resté dans toutes les mémoires. 16 courses et 15 victoires, champion du monde des constructeurs et Senna devançant Prost au classement pilotes.

 

 

 

La McLaren F1 est un souvenir de jeunesse pour bon nombres d’entre nous. Cette GT01R n’est ni plus ni moins que la voiture victorieuse des 24 Heures du Mans 1995, avec Yannick Dalmas, Masanori Sekiya et JJ Lehto.

 

 
Crédit photos @ Raphael Dauvergne

A propos de l'auteur

Ambroise Brosselin

Ambroise Brosselin

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour poster votre commentaire

Laisser un commentaire

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous