Historique Retromobile Salon Auto

Retromobile 2019 : Vente Bonhams, des bijoux dans un écrin à leur hauteur

Bonhams Paris 2019 - Joris Clerc

La semaine parisienne de l’automobile ancienne ne se concentre pas uniquement Porte de Versailles. Si RM Sotheby’s investit les Invalides, la maison Bonhams offre un contenant à la hauteur du contenu en exposant ses joyaux au cœur du Grand Palais.

 

L’excellence française avec cette Bugatti

 

Mais quel est cet étrange batracien aux 3 yeux globuleux ?

 

Une magnifique cette Alfa Romeo 6C 1750 Serie IV qui a couru les 1000 Miglia 1930 et 1931 !

 

Estimée entre 1.2 et 1.6 million d’Euros, elle ne trouvera pas acquéreur durant la vente…

 

Joli duo d’allemandes de 1957-58

 

Aucune des deux ne trouvera preneur, la Mercedes 300SL roadster était estimée entre 1.0 et 1.2 millions d’Euros

 

La BMW 507 prétendait quant à elle entre 1.8 et 2.2 millions d’Euros

 

L’inspiration des naseaux démesurés de la dernière Série 7 viendrait-elle de la 507 ? 🙂

 

Côté accessibilité sous le capot, la 507 se laisse beaucoup plus approcher par contre

 

Une autre 300SL, de 1955, se laisse contempler toutes portes ouvertes

 

Portes papillon ? Non vraiment je ne vois pas d’ou vient ce surnom !

 

Poste de conduite de rêve…

 

Sans oublier les magnifiques bagages assortis. Il fallait acquitter de 1’207’500 Euros pour repartir avec la panoplie complète.

 

Cette Porsche 356 de 1950 est l’une des toutes premières produites, les fameuses 4 digit avec le pare-brise séparé. 805’000 Euros pour un morceau de l’histoire Porsche.

 

En 1964 le rallye ressemblait à ça avec une Sunbeam Tiger, elle ne s’est pas vendu malgré son estimation assez large entre 200 et 300’000 Euros.

 

Même discipline 30 ans plus tard, on retrouve la Toyota Celica indissociable de Didier Auriol

 

Gazoo Racing était à l’époque Toyota Team Europe pour l’exploitation des machines japonaises en championnat du Monde des Rallyes

 

Nice patina comme dirait les anglais, ces cicatrices de guerre auraient sans doute beaucoup à raconter. 207’000 Euros pour en connaitre tous les secrets.

 

Terriblement 90’s cette vision !

 

Comme l’année dernière avec l’Aston Martin DB4 GT Zagato, Bonhams “tease” la vente qui se tiendra pendant le Festival of Speed de Goodwood en Juin en présentant sa tête d’affiche : la Williams F1 de 1992 avec laquelle Nigel Mansell remporte le titre de Champion du Monde des pilotes. Un morceau de légende qui signe la fin de l’aventure de Mr Moustache en F1.

 

Retrouvez tous les résultats de la vente Bonhams ici.

Crédit photos @ Joris Clerc

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous