Actualité Historique Rallye Rallye Monte-Carlo Skoda

Skoda fête les 40 ans de sa victoire au Rallye de Monte-Carlo

Skoda Fabia R5 2017 et 130 RS 1977
Skoda Fabia R5 2017 et 130 RS 1977 - Fabia R5 Monte Carlo during test drives with pilot Jan Kopecky at Autodrom Sosnova on Wednesday, Jan. 4th, 2017.

Skoda aligne cette année trois équipages en WRC 2 (FIA World Rally Championship 2) avec des Fabia R5. Une belle occasion pour revenir sur la victoire monégasque de la marque tchèque, en 1977 en groupe 2 et en classe 1.3L, avec la 130 RS issue de la 200 RS de 1974. Pour fêter ce 40ème anniversaire, les Skoda Fabia R5 du Monte-Carlo 2017 reprendront la même décoration que la 130 RS de 1977.

Skoda Fabia R5 2017 et 130 RS 1977
Skoda Fabia R5 2017 et 130 RS 1977 – Fabia R5 Monte Carlo during test drives with pilot Jan Kopecky at Autodrom Sosnova on Wednesday, Jan. 4th, 2017.

De la 200 RS à la 130 RS

L’abréviation RS est utilisée par Skoda pour la première fois en 1974. Les modèles de course 180 RS (1.8L 154 ch) et 200 RS (2.0L 163 ch / 210 km/h) sont dérivés directement du coupé 110 R 1.1L de 1970, dont les deux premiers exemplaires ont été offert à Leonid Brejnev en personne, qui officie à la tête du Soviet Supême en Union Soviétique ! La marque tchèque y voit l’opportunité de se mesurer aux plus grandes marques internationales présentes en compétition. Après six mois de préparation, Skoda lance au printemps 1974, trois modèles sport – une 180 RS et deux 200 RS – qui participeront à leur première épreuve officielle, le Rallye Skoda (!) au mois de juin de la même année.

Skoda 200 RS
Skoda 200 RS
Skoda 200 RS
Skoda 200 RS
Skoda 200 RS
Skoda 200 RS
Skoda 200 RS
Skoda 200 RS

La maniabilité des voitures tchèques se révèlent très compétitive, favorisée par une suspension à bras tirés sur l’essieu arrière et une transmission signée… Porsche, d’où son surnom de “Porsche de l’Est” ! Le constructeur allemand est dans son élément, puisque les Skoda 180 RS et 200 RS sont des coupés 4 places, propulsions à moteur en porte-à-faux arrière, comme une certaine… 911. Le projet 180/200 RS est rapidement abandonné par le constructeur malgré des résultats prometteurs.

Skoda 200 RS
Skoda 200 RS
Skoda 200 RS
Skoda 200 RS
Skoda 200 RS
Skoda 200 RS
Skoda 200 RS
Skoda 200 RS

Skoda introduit un nouveau modèle plus accessible – pour la compétition automobile en général – dès le début de l’année, la 130 RS. Cependant il fallut attendre un an pour que cette dernière soit homologuée et durant toute l’année 1975 seule la 200 RS put prendre le départ en course. En 1976, la 130 RS fait ses début en compétition, une histoire qui marque le début de six années dans le monde de la course automobile. Développée par un groupe d’ingénieurs de l’usine de Mladá Boleslav (siège du constructeur) ; ville située à 50 kilomètres de Prague en Bohème ; elle fut produite à près de 200 exemplaires entre 1975 et 1980 en remplacement de la 120 S de 120 ch, issue elle même du coupé 110

Skoda 130 RS
Skoda 130 RS
Skoda 130 RS
Skoda 130 RS
Skoda 130 RS
Skoda 130 RS
Skoda 130 RS
Skoda 130 RS
Skoda 130 RS
Skoda 130 RS

Afin de satisfaire aux exigences de la FIA, la cylindrée de la RS est portée à 1 300 cm³. La Skoda 130 RS développe une puissance de 140 ch à 8500 tr/min – 4 cylindres, carburateurs Weber, culasse à huit soupapes, lubrification par carter sec – avec une VMax de 220 km/h. Elle pèse 720 kg et sa transmission opte pour une boîte de vitesses à 4 rapports. Longue d’environ 4 mètres, large de 1,72 mètre et haute d’à peine 1,34 mètre, sa fiabilité va forger une réputation qui perdure encore aujourd’hui. La 130 RS se sera maintenue dans divers rallyes européens de 1975 (homologuée le 1er mai) à 1984. Sa succession, est assurée jusqu’en 1988 par la Skoda 130 LR de 129 ch, homologuée FIA en janvier 1985 et elle-même dérivée de la 130 L.

Skoda 130 RS
Skoda 130 RS
Skoda 130 RS
Skoda 130 RS
Skoda 130 RS
Skoda 130 RS
Skoda 130 RS
Skoda 130 RS
Skoda 130 RS
Skoda 130 RS

Le palmarès de la Skoda 130 RS est marqué par une double victoire au rallye de Monte-Carlo en 1977 dans la catégorie groupe 2 et en classe 1.3L, une victoire au Championnat d’Europe des voitures de tourisme en 1981. Même dans les grandes compétitions tchèques, telles que le rallye Barum, le rallye Bohemia ou le rallye Sumava, la voiture remporta de nombreux trophées. L’aventure de cette sportive tchèque s’achève en 1983 lorsque son homologation arrive à expiration. La dernière course de la Skoda 130 RS fut le Rally Sigma à Olomouc qui consacrera le champion de Tchécoslovaquie. La 130 RS a été entièrement restaurée et est désormais exposée au musée de Mladá Boleslav.

Skoda 200 RS
Skoda 200 RS
Skoda 130 RS
Skoda 130 RS
Skoda 200 RS
Skoda 200 RS
Skoda 130 RS
Skoda 130 RS
ŠKODA 200 RS and two ŠKODAs 120 S
ŠKODA 200 RS and two ŠKODAs 120 S

Titres :
– Championnat d’Europe des voitures de tourisme (ETCC) : 1981
– Coupe de la Paix et de l’Amitié : 1977, 1978, 1979, 1980, 1981 et 1983
– Championnat de République tchèque des rallyes : 1985

Victoires Rallye :
– Rallye Monte-Carlo : victoire du groupe 2 en 1977 et en classe 1.3L, 12e au général
– Rallye de l’Acropole : victoire de classe 1 en 1978, puis 1979 et 1981
– Rallye de Grande-Bretagne (RAC Rally) : victoire de classe 1/2 en 1978
– Rallye de Tchécoslovaquie : 1976, 1977, 1978, 1979, 1980 et 1982
– Rallye de Yougoslavie : 1976, 1977, 1978 et 1979
– Rallye du Danube : 1979
– Rallye Mecsek : 1982 et 1983
– Rallye Škoda : 1976, 1977, 1978, 1979 et 1980
– Rallye Košice : 1976, 1977, 1978 et 1979
– Rallye Šumava : 1977
– Rallye Sigma : 1980
– Rallye Krumlov : 1981
– Rallye Zima (Russie) : 1982
– Rallye Barum : 1983

Source CP Skoda et Wiki

Nous twittons, suivez-nous