Tour Auto 2016 : Jean-Pierre Lajournade, prêt et serein avec le dossard n°1
Actualité Historique Sport Auto Tour Auto

Tour Auto 2016 : Jean-Pierre Lajournade, prêt et serein avec le dossard n°1

GPAO 2015 - 60's endurance - JP. Lajournade/V. Aubry - Jaguar Type E 3.8L
GPAO 2015 - 60's endurance - JP. Lajournade/V. Aubry - Jaguar Type E 3.8L

Pour son 10ème Tour Auto, Jean Pierre Lajournade est à nouveau candidat à la victoire. Sur les neuf précédentes éditions, il a décroché 7 podiums dont 2 victoires (2010 et 2015), c’est dire si l’homme est un sérieux client pour ses concurrents. Porteur du n°1, il aura à ses trousses – dans le plateau 4 Compétition – la fine fleur du VHC, ses dix suivants étant : 6 AC Cobra Shelby 289, 2 Ford GT40, 1 Porsche 904 GTS et une Lotus Elan. La première Jaguar Type E 3.8L pointe au 12ème rang. Interview.

GPAO 2015 - 60's endurance - JP. Lajournade/V. Aubry - Jaguar Type E 3.8L
GPAO 2015 – 60’s endurance – JP. Lajournade/V. Aubry – Jaguar Type E 3.8L

Numéro 1 : Victoire à la Performance

“Vainqueur l’an dernier nous partons cette année avec le numéro 1 (201). Ce numéro 1 est valorisant car Peter Auto reconnaît ainsi notre victoire 2015 à la Performance. Ce n’est donc pas systématique pour l’attribution de ce numéro 1, en 2010 nous avions gagné avec la Lotus Elan et l’année suivante nous étions partis avec le numéro 8 (208), c’est pour dire… C’est la première fois que j’aurai le numéro 1 sur le Tour Auto, ça pourrait être source de crainte, mais non, c’est source de motivation. Nous partons donc sereins, l’auto est fin prête.” explique Jean-Pierre Lajournade. Il repart avec la même équipe, aussi expérimentée que professionnelle : Christophe Bouchet en copilote, Dominique et Jacky comme mécaniciens et Vincent Aubry comme team-manager, avec qui il partage le volant au Mans Classic.

“En course rien n’est jamais gagné d’avance, il faut que la mécanique tienne, que pilote et copilote ne fassent pas d’erreur.” poursuit-il. “Cette année ce sont les deux dernières épreuves de nuit qui risquent de désigner le vainqueur. En effet, la nuit les écarts peuvent être très importants en cas de mauvais éclairage d’une part et de l’expérience d’autre part. Les Rallyes que j’ai déjà fait de nuit [en Porsche 911 – NDLR] sont un argument, en plus on sait ce qu’il faut comme éclairage et bien sûr on a fait ce qu’il fallait. Ce fût un gros travail pour toute l’équipe car il ne s’agit pas simplement de rajouter des phares, il faut que le faisceau et les équipements alimentent… on verra bien si nos petits copains ont fait de même.”

Jean-Pierre Lajournade - Jaguar Type E 3.8L
Jean-Pierre Lajournade – Jaguar Type E 3.8L – Carrosserie Sébastien Berjot
Jean-Pierre Lajournade - Jaguar Type E 3.8L
Jean-Pierre Lajournade – Jaguar Type E 3.8L – Tunnel de boite

Préparation hivernale

L’hiver est une période idéale pour préparer les autos et panser leurs plaies, réparer les stigmates de la saison de compétition qui vient de s’achever. Comme nombre des concurrents qui s’alignent au Tour Auto cette année, la Jaguar Type E 3.8L de Jean-Pierre Lajournade a eu son lot de travaux : “Cet hiver, l’équipe – Dominique, Jacky, Cyrille, Jean Louis, Nico et Gilles – a bien été occupée. Il faut panser les blessures de la saison passée, procéder à la révision mécanique, apporter les petites améliorations techniques auxquelles on a pensé. La voiture a donc été démontée, la carrosserie a été réparée chez Sébastien Berjot [suite à un accrochage au GPAO 2015 – NDLR], en même temps Patrick à préparé le branchement électrique pour les phares supplémentaires pour le Tour 2016. Le moteur est reparti en Angleterre car nous avions une usure prématurée des arbres à cames. Nous avons modifié le tunnel de boite de façon à pouvoir intervenir plus facilement pour un démontage de la boite de vitesses.”

Jean-Pierre Lajournade - Jaguar Type E 3.8L
Jean-Pierre Lajournade – Jaguar Type E 3.8L – Faisceaux électriques éclairage supplémentaire Tour auto 2016
Jean-Pierre Lajournade - Jaguar Type E 3.8L
Jean-Pierre Lajournade – Jaguar Type E 3.8L – Préparation moteur
Jean-Pierre Lajournade - Jaguar Type E 3.8L
Jean-Pierre Lajournade – Jaguar Type E 3.8L – Préparation moteur

S’en est suivi une séance d’essai concluante sur le circuit de Dijon-Prenois, sous le soleil et le froid matinal. Il s’en est fallu de peut car à 15h, la neige avait pris possession du circuit : “Nous avons pu faire quelques tours avec Vincent et nous sommes repartis très contents car l’auto s’avère très efficace. Nos améliorations techniques semblent aller dans le bon sens.”

Jean-Pierre Lajournade - Jaguar Type E 3.8L
Jean-Pierre Lajournade – Jaguar Type E 3.8L – Essais Dijon-Prenois

“Inutile de se le cacher, nous partons avec l’ambition de gagner !” conclut Jean-Pierre Lajournade. Nous le retrouverons ainsi que tous les concurrents du Tour Auto 2016 (230 voitures en course, 100 véhicules d’assistance), au Grand Palais à Paris, le lundi 18 avril à partir de 11h, accompagné de ses fidèles partenaires Carene Assurances et Motul.

Crédit photos @ Team Lajournade et Kevin Goudin

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous