24H du Mans Sport Auto

24 Heures du Mans 2019 : Toyota, passe de deux !

24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne

Toyota remporte sa seconde victoire consécutive au Mans, s’offrant au passage le titre des championnats constructeurs et pilotes FIA WEC LMP1. Cette 87ème édition des 24 Heures du Mans, qui a rassemblé 252 500 spectateurs sur le circuit, a connu peu d’accidents, avec une météo assez stable. Dominatrice aux essais, les Toyota TS050 Hybrid ont réitéré en course.

24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Emilie Drouet
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 – Emilie Drouet
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 – Raphael Dauvergne

Au volant de la Toyota n°8, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Fernando Alonso ont défendu leur trophée, s’assurant par la même occasion le titre des pilotes. Ils devancent de 16,9 sec leurs coéquipiers Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López sur la voiture n°7 pourtant parti en tête. Tout s’est joué en fin de course, où la n°7 a vu une victoire quasiment acquise lui échapper. Au 367ème tour, alors en tête, la TS050 n°7 dut s’arrêter suite à une erreur d’un capteur de pression de pneumatique : il indiquait une crevaison à l’avant droit alors que le pneu défaillant se situait à l’arrière gauche. Deux passages aux stands consécutifs et un tour complet à vitesse réduite auront raison de la première place de la n°7 (deux minutes d’avance sur la n°8 lors de l’incident), qui avait pourtant dominé une grande partie de la course, en battant même le record historique du tour en course en 3 min 17,297 sec.

A noter que Kazuki Nakajima est devenu le premier champion du monde japonais sur circuit et Fernando Alonso le second pilote à remporter un titre mondial FIA, sur quatre roues, dans deux disciplines différentes, puisqu’il a déjà été sacré en Formule 1.

24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 Toyota – Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 Toyota – Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 Toyota – Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Emilie Drouet
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 Toyota – Emilie Drouet
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Emilie Drouet
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 Toyota – Emilie Drouet
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 Toyota – Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 Toyota – Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 Toyota – Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 Toyota – Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 Toyota – Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 Toyota – Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 Toyota – Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 Toyota – Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 Toyota – Raphael Dauvergne

A la 3ème position, Vitaly Petrov, Mikhail Aleshin et Stoffel Vandoorne placent leur BR1 n°11 du SMP Racing, qui signe la meilleure VMax, devant les deux Rebellion R13 n°1 et 3. L’écurie suisse a cumulé les problèmes, respectivement crevaison, fixation du capot, tête à queue et problèmes de freins, sortie de piste, les emmenant à 9 et 14 tours des Toyota. Les autres LMP1 ont abandonné : la Dallara n°17 du SMP Racing (sortie de piste), la BR1 n°10 du DragonSpeed (boîte de vitesses), l’Enso CLM n°4 du ByKolles Racing (moteur).

24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Emilie Drouet
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 – Emilie Drouet
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 – Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 – Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 – Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 – Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 – Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 – Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 – Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Emilie Drouet
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 – Emilie Drouet
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 – Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 – Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 – Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 – Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 - LMP1 - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2019 – LMP1 – Raphael Dauvergne

Crédit photos @ Raphael Dauvergne et Emilie Drouet