Actualité Alpine Lotus

Alpine 2017 : Version “mulet” en Lotus Exige S2

Alpine 2017 "mulet" Lotus Exige S2
Alpine 2017 "mulet" Lotus Exige S2

Grâce à CarPix et Carscoops, voici de bien beaux “spyshots” de la future sportive d’Alpine, surnommée AS1, prévue d’être présentée en 2017, probablement au Salon de Genève ou à Francfort.

Alpine 2017 "mulet" Lotus Exige S2
Alpine 2017 “mulet” Lotus Exige S2
Alpine 2017 "mulet" Lotus Exige S2
Alpine 2017 “mulet” Lotus Exige S2

Si de loin, l’œil du néophyte distingue une Lotus Exige S2, les chasseurs aguerris ; que nous sommes et que vous êtes ; ont reconnu le “mulet” de la future Alpine. Nous connaissons déjà la ligne générale de cette sportive puisque présentée sous forme de concept aux 24 Heures du Mans et aux Festival de Goodwood, style confirmé peu avant par des visuels officiels déposés à l’Institut National de la Propriété Intellectuel.

Alpine 2017 "mulet" Lotus Exige S2
Alpine 2017 “mulet” Lotus Exige S2
Alpine 2017 "mulet" Lotus Exige S2
Alpine 2017 “mulet” Lotus Exige S2

Les caractéristiques techniques fuitent petit à petit avec pour la motorisation, le 4 cylindres 1.8L TCe d’origine Nissan ; évolution de l’actuel 1.6L TCe de 200 ch ; qui sera proposé en 3 niveaux de puissance : 250 ch (185 Kw), 275 ch (205 Kw) et 300 ch (220 Kw). Ces blocs seront secondés par l’actuelle boite de vitesses Getrag robotisées à six rapports installée sous le nom d’EDC mais dans une version adaptée aux différentes déclinaisons moteur et avec un septième rapport.

Alpine 2017 "mulet" Lotus Exige S2
Alpine 2017 “mulet” Lotus Exige S2 – boite robotisée
Alpine 2017 "mulet" Lotus Exige S2
Alpine 2017 “mulet” Lotus Exige S2 – boite robotisée

Quand au poids, c’est la grande inconnue pour le moment. La nature des matériaux du châssis ; aluminium avec un mix de composite à définir ; n’étant pour le moment pas communiquée. Avec les contraintes de réglementations anti-pollution et crash test, une masse proche de 1,2T en ordre de marche ; c’est à dire avec les pleins de tous les liquides et fluides – différent d’une valeur dite “à sec” – ; est à prévoir.

Alpine 2017 "mulet" Lotus Exige S2
Alpine 2017 “mulet” Lotus Exige S2
Alpine 2017 "mulet" Lotus Exige S2
Alpine 2017 “mulet” Lotus Exige S2

Ces spyshots confirment que contrairement à la Lotus Exige S2, le système de refroidissement moteur de l’Alpine se situe non pas à l’avant mais à l’arrière, expliquant la forme du “béquet” situé en haut du masque, au dessus des feux arrières. Avec des voies avant et arrière, un empattement et des portes à faux de tailles différentes par rapport à la Lotus Exige S2, difficile de quantifier précisément les dimensions de l’Alpine AS1 2017. Mais le volume de la future sportive dieppoise parait plus imposant que celui de la frêle anglaise qui pèse moins d’une tonne.

Crédit photos @ CarPix & Carscoops, Alpine Planet

A propos de l'auteur

Yvan T. (@Yvan_111)

Yvan T. (@Yvan_111)

3 commentaires

Cliquer ici pour poster votre commentaire

  • Contrairement à la Lotus, le système de refroidissement est rejeté à l’arrière avec le moteur. La place libéré permet comme sur les 911 et Boxster d’y loger le réservoir d’essence. La crash box à l’avant est configurée en conséquence en terme de poids.

  • Les ravages du botox 🙂
    Intéressant de savoir qu’elle tourne déjà, ça promet une mise au point aux petits oignons et des réglages optimisés et affutés pour la sortie en 2017…

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous