Alpine aux 24 Heures du Mans : Deux A450 participeront à la journée test | AUTOMOTIV PRESS
24H du Mans Actualité Alpine Sport Auto

Alpine aux 24 Heures du Mans : Deux A450 participeront à la journée test

Alpine A450 24 Heures du Mans 2013
Alpine A450 24 Heures du Mans 2013

L’équipe Signatech-Alpine alignera deux Alpine A450 lors de la journée test qui se déroulera le dimanche 9 juin 2013. Tristan Gommendy, Nelson Panciatici, Pierre Ragues et le pilote de réserve Paul-Loup Chatin se relaieront au volant des Alpine A450 n°36 et n°37.

Depuis sa première apparition publique, l’Alpine A450 a été engagée sur deux épreuves d’European Le Mans Series avec un premier podium obtenu sur le circuit d’Imola (Italie).

Samedi 8 juin, au Mans, les deux Alpine A450 passeront les vérifications administratives et techniques. Dimanche, les deux prototypes n°36 et n°37, seront en piste.

« L’engagement de deux Alpine A450 va nous permettre de faire de multiples essais pour préparer les 24 Heures du Mans », souligne Philippe Sinault, Team Principal de l’équipe Signatech-Alpine. « Nous devrons utiliser au mieux le temps imparti dès ce dimanche. Le nouveau kit aérodynamique ‘Le Mans’, les pneumatiques Michelin et différents paramètres sont à passer en revue sur ce circuit si particulier. Ce sera aussi notre première apparition au Mans avec les couleurs Alpine. C’est un projet fantastique. Il y a une attente incroyable de la part du public. Cette année, Le Mans aura une saveur particulière ! »

 

Quatrièmes et deuxièmes des deux premières manches d’European Le Mans Series, Nelson Panciatici et Pierre Ragues sont rejoints par Tristan Gommendy et Paul-Loup Chatin. Pour Nelson Panciatici, piloter sur le circuit des 24 Heures du Mans ne sera plus une découverte, l’année dernière, pour sa première participation à l’épreuve mancelle, il a terminé à la 4ème place et reçu le Prix Jean Rondeau du meilleur débutant. C’est donc confiant qu’il aborde cette journée :

« Le circuit des 24 Heures du Mans est unique avec des spécificités que l’on ne trouve nulle part ailleurs, c’est ce qui rend la Journée Test encore plus importante. Il faudra reprendre nos repères le plus rapidement possible pour se focaliser ensuite sur les réglages de la voiture avec le nouveau kit aérodynamique. Nous avons un programme très chargé, notamment au niveau des essais d’endurance de nos pneumatiques Michelin, sans oublier les consommations d’essence. Cette journée nous permettra également de récolter des données qui seront importantes pour la course et même si la piste ne sera pas encore gommée, ce sera un parfait échauffement. Je me sens bien au sein de l’équipe Signatech-Alpine et l’entente est excellente avec Pierre Ragues et Tristan Gommendy, mes coéquipiers, je vais en plus pouvoir bénéficier de leur expérience au Mans. Nous avons une bonne voiture qui est rapide et fiable, j’ai fait du simulateur ellip6, regardé des vidéos et travaillé sur les acquisitions de données que m’a donné Olivier Bacchis, mon ingénieur, j’ai également suivi une préparation physique appropriée, je me sens prêt ! C’est une épreuve magique, je suis vraiment impatient d’y être ! »

« J’ai vraiment hâte que cette quinzaine démarre », ajoute Pierre Ragues. « Nous nous y sommes préparés toute l’année. Le programme d’essais est bien défini. Même si c’est une course d’endurance, je sais que l’on démarre un sprint dès dimanche à 9h00. Il faudra vite se mettre en con-fiance et exploiter au mieux ce temps de roulage. »

Intégré à l’équipe depuis le lancement du programme, Tristan Gommendy sera au volant de l’Alpine A450 pour préparer sa première course. « À partir de dimanche, nous entrons dans le vif du sujet », souligne-t-il. « Chaque kilomètre va compter. J’ai l’habitude de dire que la course commence dès cette Journée Test. Ça fait des mois que j’attends cet ins-tant. Je suis comme un enfant en pensant à ce qui nous attend ! »

Pour Paul-Loup Chatin, pilote de réserve de l’équipe Signatech-Alpine, cette journée sera capitale : « Ce seront mes premiers tours sur ce circuit. Porter les couleurs Alpine représente quelque chose d’unique pour un pilote. Personnellement, je dois boucler dix tours pour entériner ma qualification pour les 24 Heures du Mans. Ensuite, il me faudra engranger un maximum d’expérience et apporter des informations utiles à l’équipe. »

L’édition du 90e anniversaire des 24 Heures du Mans se déroulera les 22 et 23 juin 2013.

Sources : CP Alpine

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous