Actualité Audi Sport Auto WEC & ELMS

Audi met fin à son engagement en Endurance : Un mal pour un bien…

24 Heures du Mans 2016 - Course/Race - Emilie Drouet - LMP1
24 Heures du Mans 2016 - Course/Race - Emilie Drouet - LMP1

Comme nous l’avions annoncé la semaine dernière, la perspective qu’Audi arrête son programme d’Endurance a donc été officialisé par le Groupe Volkswagen. Les déboires engendrés par le DieselGate prennent une proportion inquiétante et leurs conséquences peuvent mettre en péril le groupe automobile allemand. Tout est bon aujourd’hui pour sauver les meubles. La “réorientation stratégique des activités sportives” va permettre de réaliser de sacrées économies, au bas mot 300 millions par an pour le programme LMP1 FIA WEC. Après 18 ans au plus haut niveau de l’Endurance mondiale (1998-2016), Audi part la tête haute avec un palmarès exceptionnel.

24 Heures du Mans 2016 - Course/Race - Emilie Drouet - LMP1
24 Heures du Mans 2016 – Course/Race – Emilie Drouet – Audi R18 e-Tron TDi LMP1

Diesel, le début de la fin

Si vous nous lisez régulièrement, vous avez compris que nous – AutomotivPress – ne sommes pas des fans du diesel. Nous considérons que ce carburant doit rester celui des professionnels du transport. Nous déclinons d’ailleurs toutes les invitations d’essais de modèles diesel, et les rares que nous avons pu faire ne nous ont pas convaincu. L’utilisation abusive du diesel est le plus gros scandale énergétique des 20ème et 21ème siècles. Car le diesel est une succession de non sens :
– non sens industriel : les raffineries françaises sont dimensionnées pour produire plus d’essence que de diesel,
– non sens économique : les importations de diesel sont supérieures aux exportations d’essence, donc génèrent un déficit commercial (13 Mds €uro en 2011 !) qui grève les comptes publics,
– non sens fiscal : le parc de diesel est fortement influencé par la fiscalité des entreprises,
– non sens commercial : le diesel revient plus cher à produire que l’essence, pourtant son prix de vente est inférieur à celui de l’essence (dumping !), grâce à des taxes moins élevées d’où un manque à gagner pour l’État de 7 Mds d’€uro/an (source Cours de Comptes),
– non sens écologique : la dépollution du diesel (FPA & NOx traité avec de l’urée AdBlue) se révèle très onéreuse,
– non sens technologique : l’entretien d’un moteur diesel coûte plus cher qu’un bloc essence,
– non sens social : la majorité des acheteurs de diesel ne rentabilisent pas leur achat, comparé à un modèle essence,
– non sens sanitaire : les particules fines, non neutralisées par les FAP, sont la cause de problèmes respiratoires lourds,
J’arrête là mon énumération, au risque de vous lasser…

Pourquoi Audi, dès 2006 avec la R10 TDi, se tourne t il vers le diesel, après avoir décroché des succès avec en Endurance avec la R8 essence ? Avec la désulfurisation du gazole routier en Amérique du Nord, Audi décide de se lancer dans un nouveau défi, en même temps que Peugeot, en essayant de faire gagner un Diesel au Mans. Le gazole utilisé est en partie synthétique. Il contient du GTL (Gas-To-Liquid) fabriqué à partir de gaz naturel dans une usine pilote du groupe Shell en Malaisie, dont l’indice de cétane, c’est-à-dire d’auto-inflammation, tourne autour de 75 contre 55 pour le gazole classique. La fiscalité biaisée pro-diesel, permet aux entreprises et loueurs professionnels d’acquérir ou de proposer en leasing des véhicules qui serviront de voitures de fonctions. C’est la ca$h machine pour les constructeurs prémiums, et Audi s’y précipite. Pendant 10 ans, la marque aux anneaux lime les circuits avec ses Sport Prototype LMP1, enchainant les victoires.

Pour les “PetrolHeads” que nous sommes bercés au son du 5 cylindres turbo des Quattro Rallye ou des 200 Tran-Am IMSA, et des V8 DTM, voir Audi en Endurance en diesel, ça nous pique les yeux… puisqu’en terme de bruit, plus rien ne se passe à l’entrée de nos pavillons d’oreilles !

Audi Sport R8, R10 TDi, R15 TDi, R18 TDi, R18 e-Tron TDi
Audi Sport R8, R10 TDi, R15 TDi, R18 TDi, R18 e-Tron TDi

On connait la suite, le Groupe Volkswagen est pris en flagrant délit de non respect des émissions polluantes aux USA. L’affaire anecdotique tourne au DieselGate et le groupe automobile allemand ne risque pas une amende de quelques millions d’€uro, mais en milliards… et là ça change tout ! D’après Carscoops, Audi USA a sur la tête une épée de Damoclès, le rachat de 25000 Q7 V6 TDi… et peut être de ses 85000 autres exemplaires diesel en Amérique (A4/A5/A6/A7) !

Partant de ce constat, le Groupe VW souhaite arrêter l’hémorragie avant que l’Europe ne soit touchée, en restructurant ses stratégies. Dans ces conditions, le retour sur investissement (R.O.I) demandé pour la promotion du diesel en compétition auprès du public, est presque nul et Audi n’a plus rien à prouver en Endurance, au vu de son palmarès. C’est le “No Go” définitif pour 2017.

24 Heures du Mans 2016 - Course/Race - LMP1
24 Heures du Mans 2016 – Course/Race – LMP1

Dr Ulrich, l’homme des succès

Avec treize victoires en dix-huit participations aux 24 Heures du Mans, Audi affiche un taux de réussite dans la Sarthe de 72%. Aucun constructeur automobile n’a fait mieux pendant un laps de temps identique depuis 1923, même si Porsche reste détenteur du record de victoires, avec seize succès entre 1970 et 1998. En 2014, la marque aux anneaux égalait son propre record de cinq victoires consécutives aux 24 Heures du Mans, après la série victorieuse de 2004 à 2008. Le Dr Wolfgang Ulrich qui veille aux destinées d’Audi Sport sait s’entourer des compétences clés pour que son équipe donne le meilleur d’elle même. Francophone et amoureux de la France, la victoire au Mans est un trophée qui lui est cher au cœur. Car Ulrich c’est le “Ron Dennis d’Audi Sport”, l’empathie, la chaleur humaine et la jovialité en plus, le dédain en moins. Les pilotes français peuvent lui dire merci : Romain Dumas, Alexandre Prémat, Benoît Tréluyer

6 Heures de Spa-Francorchamps FIA WEC 2015 - Dr W. Ulrich (Audi) et Fritz Enzinger (Porsche)
6 Heures de Spa-Francorchamps FIA WEC 2015 – Dr W. Ulrich (Audi) et Fritz Enzinger (Porsche)

Pour cela, il n’a pas hésité en 2014 à faire appel à dix pilotes cumulant à eux seuls vingt victoires mancelles ! Le palmarès d’Audi est éloquent, aux 13 victoires il faut rajouter sept deuxièmes places et treize troisièmes places, soit 33 podiums au total. De plus, il a confié ses voitures à une équipe maitre au Mans, le team de Reinhold Joest, basée à Odenwald, qui a fêté en 2014 sa quinzième victoire dans la Sarthe : onze avec Audi, deux avec Porsche (956) et deux avec Joest-Porsche TWR. Les hommes de Reinhold Joest ont également contribué à la victoire de la Dauer Porsche 962 LM (1994) et à celle de la Bentley EXP Speed 8 (2003).

FIA WEC Prologue 2016 - Nicolas Delpierre
FIA WEC Prologue 2016 – Nicolas Delpierre

Nouvelle orientation sportive

“Nous allons concourir dans une compétition importante pour l’avenir de l’énergie électrique” déclare Ruper Stadler, PDG Audi. “Nos voitures de production sont toujours plus électriques et nos voitures de course – véritables fers de lance technologiques pour Audi – doivent faire de même. Le championnat de Formule E s’intègre parfaitement à la stratégie d’Audi consistant à offrir des modèles entièrement électriques à ses clients à partir de 2018. Audi connait actuellement l’une des plus importantes phases de transformation depuis sa création. Audi s’engagera dans le championnat FIA Formule E à partir de la saison 2017. Il est considéré comme le championnat ayant le plus grand potentiel pour l’avenir. Audi intensifiera dès la saison 2016/2017 le partenariat existant avec la team ABT Schaeffler Audi Sport. Dans la perspective de l’engagement futur de l’usine, le constructeur rejoint aujourd’hui le développement technique des véhicules.” De quoi rassurer les bobo-écolo… et pour nous, le DTM reste à l’ordre du jour, c’est le principal !

Formula E team ABT Schaeffler Audi Sport
Formula E team ABT Schaeffler Audi Sport

C’est la nouvelle marotte du Groupe Volkswagen : l’électrique. Cette nouvelle source d’énergie “propre” lavera l’affront du DieselGate, et relancera le groupe automobile allemand sur de bonne base. Effectivement, l’intention peut sembler louable. encore faut il m’expliquer comment approvisionner – recharger – le futur parc de véhicules électriques en baissant réellement les émissions de CO2. Car, si comme en Allemagne ou en Chine, la production d’électricité se fait via des centrales à charbon, le bilan carbone du puits à la roue est catastrophique. Aujourd’hui, avec la fermeture des centrales nucléaires allemandes au profit des centrales à charbon, une Voiture Électrique pollue beaucoup plus Outre-Rhin qu’en France ! Et les énergies renouvelables n’ont pas encore atteint une taille leur permettant de se suppléer aux produits fossiles. Bref, vous l’aurez compris, aujourd’hui Volkswagen s’agite pour “brasser du vent” et détourner l’attention pendant qu’ elle tente d’éteindre le feu dans sa maison. C’est bien compréhensible, stratégie de crise oblige ! Dommage que le Groupe Volkswagen ne se soit pas investi plus tôt dans l’hybridation de l’essence, qui reste à court terme le futur le plus réaliste de l’automobile.

FIA WEC 6 Heures de Mexico, LMP1
FIA WEC 6 Heures de Mexico, LMP1

Alors que reste t il d’Audi Sport en Endurance ? Pour nous, c’est avant tout une formidable équipe (300 personnes), mécaniciens, ingénieurs, managers et pilotes. Nous ne les remercierons jamais assez de ces formidables passes d’armes vécues sur les circuits contre les Peugeot, Porsche et Toyota. Pour le dessin et le look des prototypes aux anneaux, nous n’y avons jamais été sensibles, trouvant leurs lignes trop torturées. Qui a dit laides ?

Alors oui, aujourd’hui, ça fait mal d’apprendre la décision d’Audi, mais elle est pleinement justifiée et nous la comprenons. Mais nous pensons, que c’est un bien pour la marque de sortir du diesel, car honnêtement ses moteurs essence sont formidables… et c’est bien dommage de le cacher.

FIA WEC 6 heures de Fuji, LMP1
FIA WEC 6 heures de Fuji, LMP1
Tweet Luca Di Grassi
Tweet Luca Di Grassi

Crédit photos @ Emilie Drouet, Nicolas Delpierre, FIA WEC

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous