Actualité Mazda Vidéos

BBR présente la Mazda MX-5 ND Turbo de 248 ch !

Mazda MX-5 ND Turbo
Mazda MX-5 ND Turbo

Vous hésitiez entre la Mazda MX-5 dernière génération et sa cousine italienne Fiat Spider 124 plus tentante avec son turbo mais moins sexy à vos yeux ? BBR, la petite échoppe britannique connue depuis fort fort longtemps pour booster les perf’ des MX-5, vous apporte la solution idéale : une MX-5 ND Turbo !

Mazda MX-5 ND Turbo
Mazda MX-5 ND Turbo

Petit flash back, BBR proposait déjà dans les années 90 un kit turbo pour la MX-5 première génération, disponible dans les concessions Mazda en Angleterre, gage du sérieux et de la qualité du préparateur. Il a ensuite suivi les générations pour proposer différentes améliorations, plus ou moins extrêmes, mais toujours aussi fiables et efficaces, souvenez-vous par exemple de notre essai de la MX-5 NC Super 200. Pour la 4ème déclinaison du roadster nippon, le moteur de nouvelle génération Skyactiv avec un fort taux de compression a rendu les choses un peu moins facile que par le passé. Ayant anticipé ce changement de technologie en commençant à travailler il y a 3 ans sur une Mazda 3 équipée du même moteur, BBR avait pu présenter en Septembre dernier une première vague d’optimisations pour le 2.0L. Aujourd’hui BBR passe l’étape supérieure avec le kit Turbo Stage 1, le sage 2.0 litres se métamorphose en moustique énervé délivrant 248 ch à 7150 tr/min et 320 Nm de couple à 3250 tr/min ! Les 160 ch et 200 Nm de la MX-5 d’origine ne sont plus qu’un lointain souvenir dans le rétro…

Mazda MX-5 ND Turbo
Mazda MX-5 ND Turbo

Le clé de ce résultat pour le moins probant réside dans le turbo twin-scroll nouvelle génération TSX30-71R, validé par BBR après de nombreuses phases d’essais et de tests, combiné au collecteur d’échappement développé spécifiquement pour s’accorder au mieux au fort taux de compression du 2.0L Skyactiv. Le package comprend évidement un échangeur air-air qui se monte sans modification esthétique à l’avant de la MX-5, la batterie est déplacé dans un nouveau logement qui semble tout à fait d’origine et le filtre KN finit de parfaire le look discret sous le capot. On est loin de la mauvaise réputation des bricolages anglais, la préparation est sérieuse, efficace et propre ! L’autre point fort du montage est de pouvoir conserver l’électronique d’origine, bien évidement avec une cartographie revue via EcuTek, et ainsi les fonctionnalités d’origine de la Mazda, ESP en premier.

Mazda MX-5 ND Turbo
Mazda MX-5 ND Turbo
Mazda MX-5 ND Turbo
Mazda MX-5 ND Turbo

L’accent n’a pas été mis uniquement sur les perf’, même si le 0 à 100 km/h passe de 7.3 sec d’origine à 5.0 sec (oui quand même !), BBR peut assurer ses futurs clients que les normes de pollution sont respectées, en UK bien-sûr, mais aussi aux US second marché visé. Le kit Turbo Stage 1 sera distribué outre Atlantique par Flyin Miata, anciennement concurrent de BBR aux US sur les prépas turbo, maintenant plutôt tourné vers la grosse conversion V8 ! Et qui dit Stage 1, avec les internes du 4 cylindres d’origine, laisse imaginer un Stage 2 plus puissant. Neil Mckay, le boss de BBR, rassure les plus assoiffés de puissance : « Avec remplacement des organes internes du moteur, on sait qu’un gain énorme de puissance est possible. D’ailleurs le team technique de BBR travaille déjà sur le développement de la suite pour exploiter au mieux ce Skactiv ! » En résumé, stay tuned, 248 ch c’est bien, mais il y aura bien plus prochainement.

Mazda MX-5 ND Turbo
Mazda MX-5 ND Turbo

Coté tarif, et oui car il faut bien en parler, le kit complet est affiché à 4395 £ HT en “do it yourself”, ou 4995 £ HT installé dans les ateliers de BBR à coté de Silverstone, soit un bon 7000 € TTC posé ! Certes la note peut sembler salée, un peu moins de 80 € le poney supplémentaire, mais la fiabilité a un coût. Le montage est d’ailleurs garanti 12 mois par BBR avec possibilité d’étendre la garantie jusqu’à 36 mois, prolongeant ainsi dans le réseau Mazda la garantie constructeur. Une MX-5 de 248 pour à peine plus d’une tonne, voilà qui donne envie… Dis Neil, on pourrait passer pour un petit essai ?

Source : CP BBR

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous