Actualité Essais Mazda Vidéos

Essai : Mazda MX5 NC 2007 BBR Super 200

BBR n’est pas vraiment un petit nouveau dans le monde de la MX-5 : la société, basée à Brackley en Angleterre à 2 pas de l’usine Mercedes AMG F1, va en effet fêter tout prochainement ses 25 ans d’existence et proposait déjà dans les années 90 un kit turbo disponible en concession Mazda (UK only malheureusement) sur le roadster nippon 1ère génération.

Mazda MX5 NC 2007 BBR Super 200
Mazda MX5 NC 2007 BBR Super 200

Mais celle qui nous intéresse aujourd’hui est la 3ème génération, celle qui va bientôt disparaitre du catalogue au profit de la toute nouvelle et attendue ND. BBR propose différentes améliorations pour la NC, Super 175, Super 200 et tout dernièrement Super 225, chaque chiffre correspondant comme vous l’aurez compris à la puissance finale obtenue.

Le kit Super 200 c’est quoi ?

Bien que le kit Super 225 soit très intéressant, pour ne pas dire sexy, avec son admission 4 papillons, c’est la version Super 200 qui retient notre attention aujourd’hui, plus raisonnable techniquement et surtout financièrement. Le moteur 2.0 litres de la Mazda MX-5 fait partie de la lignée des Duratec, conçus en partenariat avec Ford (même si la légende autour de la conception de ces moteurs Ford/Mazda est aussi compliquée que l’histoire de la poule et de l’œuf, qui est le véritable géniteur ?), on le retrouve sous le capot de nombreuses Mazda, Ford, Volvo avec des puissances variables, sans même parler de Cosworth qui retravaille avec succès ces moteurs pour les livrer chez Caterham par exemple…

Mazda MX5 NC 2007 BBR Super 200
Mazda MX5 NC 2007 BBR Super 200

Sur la MX-5 il délivre 160 cv d’origine, un rendement assez conservateur pour un 2.0 litres moderne, mais ne nous plaignons pas trop puisque par exemple il sort 10 cv de moins encore sous le capot de la petite Fiesta ST de la génération précédente… La recette magique de BBR se concentre en premier lieu sur le collecteur d’échappement d’origine très restrictif, et le remplace par un modèle en Inox au design autorisant des flux bien plus optimisés. Une fois l’évacuation des gaz libérée, on peut essayer de remplir un peu mieux côté admission, avec en entrée un filtre à air K&N dans la boite à air d’origine, plutôt bien conçue avec une prise d’air frais au niveau du pare-choc et une bonne isolation thermique. Inutile donc de chercher à refaire quelque chose qui fonctionne plutôt bien. Avec ces deux éléments vous avez là les bases du kit Super 175… même s’il manque encore 25 cv à l’appel.

Mazda MX5 NC 2007 BBR Super 200
Mazda MX5 NC 2012 BBR Super 200, courbes BBR sur voiture d’essai
Mazda MX5 NC 2007 BBR Super 200
Mazda MX5 NC 2007 BBR Super 200

C’est du côté des arbres à cames que BBR est allé les chercher en développant des profils de cames spécifiques, permettant au passage de grappiller quelques tours/min, le rupteur étant décalé à 7.400 tr/min contre 7.100 d’origine. Évidement pour exploiter ces modifications au mieux la cartographie d’origine est revue via une reprogrammation du calculateur d’origine, un des secrets de la réussite de BBR. Il y a un avantage certain à conserver l’électronique de base Mazda en le modifiant puisque le reste des « fonctionnalités » d’origine est toujours opérationnel, y compris le contrôle de motricité et l’ESP, rassurant dans des conditions précaires sur route. Après montage des pièces du kit chaque voiture passe au banc de puissance pour valider les modifications, plus que les chiffres de puissance ou couple max, ce sont les courbes et leur allure qui sont appréciables : point de puissance haut perchée ou un couple absent en bas du compte-tours, la Super 200 est plus pleine partout délivrant la puissance d’origine environ 2.000 tours plus tôt tout le long de la plage, le couple maxi ou presque étant atteint très tôt.

Quel ressenti sur route ?

Notre Super 200 d’essai, une NC Z Sport de 2007, fraichement passée dans les mains de BBR affiche 205 cv au banc, petit bonus obtenu grâce à un intermédiaire Racing Beat un peu plus libre que l’origine. Nous n’allons pas vous détailler les goodies de cette série spéciale, comme par exemple sa couleur Black Cherry Mica ou ses belles jantes BBS forgées, non aujourd’hui c’est avant tout la conduite qui nous intéresse ! Au moment de partir les recommandations de Neil McKay le boss de BBR devant l’atelier sont limpides : c’est comme une MX-5 d’origine mais en mieux. A savoir pas de précaution particulière à prendre, que ce soit dans l’utilisation ou la maintenance, c’est bien là le gros point fort des préparations BBR qui sont d’ailleurs proposées et prises en garantie par de nombreux concessionnaires Mazda anglais.

Mazda MX5 NC 2007 BBR Super 200
Mazda MX5 NC 2007 BBR Super 200

Direction la Cornouailles par les petites routes du Sud de l’Angleterre pour cette prise en main, le premier contact avec la voiture correspond tout à fait à la description de Neil : on se croirait au volant d’une MX-5 sortie d’usine ! Un comportement tout à fait normal donc, pas d’à-coups ou de sensations bizarre, une puissance disponible très tôt et partout avec des reprises très bas dans les tours. En utilisation normale la Super 200 donne ainsi l’impression d’un moteur beaucoup plus plein et ne laissant plus sur sa faim comme la version d’origine peut le faire parfois. Bonne surprise la conso semble ne pas avoir été impactée par la poignée de poneys supplémentaires, l’autonomie d’un peu plus de 500 km offre un rayon de balade suffisant !

Mazda MX5 NC 2007 BBR Super 200
Mazda MX5 NC 2007 BBR Super 200

Bon vous allez me dire que rester sur les petites routes à rouler sur le couple bas dans les tours n’est pas la vocation première du kit Super 200 et vous aurez bien raison 🙂 Mais malgré tout, c’est un sacré point positif de savoir que la voiture reste tout aussi utilisable au quotidien pour des trajets utilitaires ou balades. Alors que se passe-t-il lorsque l’on met la pédale sur le métal ? Et bien croyez-le ou pas, mais ça pousse bien plus que l’origine ! Bon n’imaginez pas que vous allez être incrusté dans le siège en prenant plusieurs G, on parle toujours d’une voiture d’un peu plus d’une tonne avec une boite de vitesse étagée pour une utilisation routière, mais la poussée est réellement plus vigoureuse. BBR annonce un 0 à 100 km/h en 6.1 sec au lieu de 7.5, gain relativement proportionnel au surplus de puissance, chiffre que l’on veut bien croire. Ce qui est également assez sensible c’est la vitesse avec laquelle le moteur prend des tours, il est bien plus vif et on se retrouve assez rapidement au rupteur, même si cette impression est peut-être en partie accentuée ou amplifiée par le volant moteur allégé dont est équipée cette voiture. Toujours est-il que tout se passe avec un peu plus de vélocité, assez logique finalement…

Mazda MX5 NC 2007 BBR Super 200
Mazda MX5 NC 2007 BBR Super 200

En résumé, si vous destinez votre MX-5 à un usage balade sur route, qu’elle soit tranquille, rythmée ou même sportive, nul doute que vous apprécierez le gain apporté par ce kit Super 200. On pourrait presque dire que c’est ainsi que la MX-5 aurait dû sortir d’origine, le châssis et les freins étant tout à fait à la hauteur de digérer la puissance supplémentaire sans manquer de rigidité, mordant ou endurance.

Une machine à sensations sur circuit

C’est quelques jours plus tard que nous retrouvons notre Z Sport, cette fois-ci en chaussettes de sport et pneus semi-slicks, au circuit de Bresse pour la seconde partie de cet essai, un peu plus sportif. Ce qui tombe plutôt bien puisque cette MX-5 est équipée de suspension réglables en dureté, garantes d’une polyvalence route / circuit idéale, de sièges baquets et d’un arceau, pour la sécurité et la rigidité de l’ensemble. Elle devrait donc être dans son élément, voyons ce que ça donne…

Mazda MX5 NC 2007 BBR Super 200
Mazda MX5 NC 2007 BBR Super 200

Sur circuit la différence entre origine et Super 200 est encore plus sensible, en effet on se trouve plus souvent dans la plage où le gain de puissance est présent. En suivant une autre MX-5 NC, équipée elle uniquement d’un collecteur d’échappement et d’une admission, donc pas loin du kit Super 175, l’arrivée plus tôt du couple est assez flagrante tant il est facile de recoller la grise qui se dandine des fesses devant moi. Mais là encore le compte tour grimpe très vite et on a vite fait de se faire piéger à se retrouver au rupteur, bien plus vite qu’avant en tous cas où les dernières centaines de tours/minutes s’abordaient plus calmement. Et lorsque c’est une NB FL, le modèle précédant avec un 1.8 l de 145 cv se présente, l’écart entre les deux générations est encore plus marqué.

Mazda MX5 NC 2007 BBR Super 200
Mazda MX5 NC 2007 BBR Super 200 – Photo Walter Babic

Cette MX-5 au châssis précis et comportement très prévenant pour ne pas dire peu piégeur devient encore plus une machine à sensations. Certes on est loin d’une Lotus Elise (par exemple) qui met à profit son poids plume et son implantation centrale, mais pour une voiture polyvalente et à vocation routière le résultat est tout à fait sympathique et presque efficace !

Coté chrono, l’année dernière la même voiture, sans le kit BBR, avec une météo un peu moins chaude mais tout aussi sèche, les mêmes pneumatiques et le même conducteur derrière le volant tournait en 1’49’’5 sur le circuit de Bresse, cette année avec le kit Super 200 le chrono tombe à 1’46’’56. Oui c’est efficace et le gain en plus d’être ressenti en utilisation routière est mesurable chrono en main avec presque 3 secondes d’amélioration ! Une nouvelle fois bravo à BBR pour cette réalisation homogène et bien pensée qui permet de répondre à un vrai besoin, une MX-5 avec un peu plus de dynamisme.

Mazda MX5 NC 2007 BBR Super 200
Mazda MX5 NC 2007 BBR Super 200

Pour en savoir plus, n’hésitez pas le site internet de BBR est très complet, Neil se fera un plaisir de répondre à vos demandes : http://www.bbrgti.com/
Dans les grandes lignes retenez que le prix du kit posé est de 2.630 £ TTC, la voiture étant immobilisée une journée de 9h00 à 17h30.

Crédit photos @ Ambroise Brosselin

A propos de l'auteur

Ambroise Brosselin

Ambroise Brosselin

7 commentaires

Cliquer ici pour poster votre commentaire

  • Hé hé !! Sympa ton article ! On aurait du se faire un départ arrêté plus une ou deux reprises pour bien mesurer la différence de perf entre nos deux MX5 😉
    J’ai hâte de refaire quelques tours endiablés ensemble mais avec des pneus frais, cette fois-ci :-))))

    Bien à toi,

    Rage

  • Bonjour Julien,
    A ma connaissance BBR ne propose rien pour le 1.8 l, en tous cas de manière officielle. Mais ils se sont certainement déjà posé la question et auront peut-être des infos intéressantes, le mieux est de les contacter directement.

  • Bonjour MG, sur la vidéo qui illustre cet essai, la NC grise suivi au début est équipée d’une admission et d’un collecteur (je ne suis pas sûr pour l’intermédiaire mais elle a le silencieux d’origine). La différence est vraiment sensible en sortie de courbe, l’allonge permet aussi de grappiller du terrain en tenant les rapports jusqu’à 7400 tr/min 😉

  • Bonjour,
    BBRGTI font-ils le même type de modifications (arbres à cames, reprogrammation, ligne d’échappement) pour les NC 1.8??
    merci

  • Enfin un essai de la presse française, il était temps.
    J’aurai aimé savoir ce que donne une NC 2L avec ligne complète et admission contre cette conversion 200.
    Dommage que le prix reste quelque peu élevé.

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous