Essai classic : Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Une puce anglaise assemblée en Italie ? Voilà un concept surprenant ! Remis dans le contexte des sixties, il prend du sens pour contourner poliment les quotas d’exportation que se voyait imposer le Royaume-Uni, pas encore membre de l’Union Européenne.

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti, Bristish Motor Corporation et Leyland

Après un premier accord très contraignant pour la petite firme italienne Innocenti concernant la production d’une Austin A40 version transalpine, c’est en 1965 que l’Innocenti Mini voit le jour. Toujours sous licence British Motor Corporation, mais laissant un peu plus de libertés à l’usine de Lambrate dans la banlieue de Milan, ces Mini italiennes se veulent plus chics et mieux équipées que la version anglaise. Un régal pour le marché européen, l’Inno Mini s’exportant très bien en dehors des frontières italiennes.

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

En 1969 BMC tente de moderniser sa Mini pour redonner un second souffle aux ventes en lui greffant un nouvel avant, la Clubman voit le jour. Nouveau modèle oblige, elle se doit de rester tout en haut de la gamme et c’est naturellement qu’elle hérite du gros moteur, la 1275GT remplaçant définitivement la Mini Cooper S en 1971. Difficile de remplacer une légende, surtout après les victoires au Monte Carlo, alors que la Mini classique reste au catalogue avec les petites motorisations 848 ou 998 cm3. Le succès commercial peine à venir, il faut avouer que ce nouveau faciès n’est pas des plus facile à porter. C’est alors en 1972 qu’Innocenti récupère l’appellation Cooper pour présenter la Mini Cooper 1300, sous la bannière British Leyland, nouvelle maison mère britannique qui absorbe la division auto d’Innocenti. Produite jusqu’en 1975 à un peu plus de 21.000 exemplaires, l’Inno 1300 Cooper sera remplacée par la séduisante Inno 90 L dessinée par Bertone, mais c’est une autre histoire…

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Montage à l’italienne : le jeu des 7 erreurs

Le modèle que nous essayons aujourd’hui est un millésime 1974, une sortie de grange plutôt heureuse puisque restaurée il y a une quinzaine d’années et optimisée avec des pièces de qualité, elle n’a quasiment pas roulé depuis. Une auto en fin de rodage, qui a tourné régulièrement pour rester fraîche mais sans abattre de kilomètres ni manger d’asphalte. Avant de faire rugir le 1275 cm3, détaillons l’extérieur et les spécificités du modèle transalpin. Pour un amateur de Mini, croiser une Inno est toujours une sorte de jeu des 7 erreurs pour trouver les petits détails spécifiques. Le plus flagrant est sans aucun doute les vitres de custodes sur les portes. Quelle brillante idée, tellement british en plus, de pouvoir entre-bailler ce petit triangle vitré pour rafraîchir l’intérieur sans pour autant être au cœur de l’ouragan créé par les vitres baissées. Ensuite en se rapprochant de l’avant, les répétiteurs de clignotant rectangulaires ont laissé place plus en avant sur l’aile à d’adorables pustules rondes que l’on retrouve sur un paquet d’italiennes, Fiat 500 en tête. De face, la calandre spécifique se fait remarquer, bien entendu, par son plastique moderne pour l’époque alors que les anglaises affichent encore du chrome, mais c’est surtout le regard appuyé qui marque : les phares de marque Carello reçoivent des cerclages plus massifs qui changent notablement la bouille de l’anglaise. A l’arrière, autour d’une malle de coffre qui présente l’emplacement pour une plaque d’immatriculation au format carré italien, on retrouve aussi des Carello au lieu des feux Lucas et qui présentent la particularité d’avoir des feux de recul, la Mini anglaise ne les adoptera que sur la mk4 en 1976.

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Moderne et bien équipée je vous disais, ça se confirme à l’intérieur avec évidement ce qui l’a rendu célèbre, son tableau de bord à 6 cadrans Jaeger ! Compte-tours, tachymètre un brin optimiste gradué jusqu’à 200 km/h et de quoi surveiller la “Olio”, la “Aqua”, les “Ampere” et le niveau de “Benzina”, un programme exotique qui fait oublier les délicieux Smith anglais. Juste en dessous un bloc chauffage incroyablement ergonomique (par rapport à la version britannique entendons nous bien) offre même une prise allume-cigare, luxe incroyable pour une Mini. Et toujours pour parler modernité, cette Inno de 1974 possède déjà de série un équipement qui n’apparaîtra qu’en 1996 sur la Mini anglaise : le rétro intérieur réglable jour/nuit ! Les panneaux de porte eux aussi spécifiques avec de belles et originales poignées offrent un large vide poche. La moquette rappelle que nous sommes bien à bord d’une italienne grâce au large logo Innocenti. Pour le reste de l’intérieur, notre modèle à préféré la perf’ au confort, on retrouve ainsi 2 baquets Cobra parfaitement assortis aux rétros California aperçus sur les portes.

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Un ramage à la hauteur du plumage

Avec un look esprit racing, il serait décevant de découvrir que le châssis et le moteur ne sont pas à la hauteur. Rassurez-vous ce n’est pas le cas, JP, le sympathique proprio de cette puce italo-britannique, n’est pas homme à faire les choses à moitié ! L’originale et séduisante livrée noire, rouge et or est une réinterprétation et un clin d’œil aux couleurs Rothmans qui habillaient sa première voiture de course en 1968, le résultat est vraiment réussi. Sous le capot un rare carbu’ Weber vertical monté sur une pipe London est réglé à merveille pour s’accorder avec l’arbre came plus velu. Le 1275 tout neuf est incroyablement volontaire et repart très fort même bas dans les tours. Dommage de ne pas pouvoir le laisser s’exprimer plus haut sur le compte-tour, fin de rodage oblige, mais je peux vous dire qu’il est prometteur ce bloc ! La bande son va avec, la ligne bien libérée termine sur un Peco double sortie central, discret … visuellement !

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Le contact avec la route passe par les petits Dunlop Sport en 165 de large montés sur de belles jantes Mamba 10”. Ils ont beau être un peu secs ils font bien le job : les infos de la route remontent bien, pas de doute là-dessus, mais surtout ils prolongent les gestes du pilote, bien aidés par des trains roulants réglables et des cônes de suspension plutôt fermes. C’est le moins que l’on puisse dire à faible vitesse sur chaussée largement dégradée, vous savez tout de suite si vos plombages tiennent bien ! Dès que le rythme s’accélère un peu on retrouve le confort des Mini, un confort autant à l’opposé de celui des citadines modernes que le comportement dynamique peut l’être.

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

La comparaison avec un karting est toujours évidente quand on parle de Mini sportive, le format, le confort, mais surtout la réactivité : la moindre impulsion sur le volant est instantanément renvoyée au train avant et la Mini vire à plat à des vitesses qui semblent défier les lois habituelles de la physique. Les roues aux 4 coins, un centre de gravité ultra bas suffisent à enrouler les ronds points à des vitesses surprenantes ! Reste une petite géo à faire pour parfaire le tout et cette Inno sera un véritable jouet affûté pour les routes de montagne, défier le chrono sur circuit ou en spéciale de rallye historique tout en restant agile et utilisable au quotidien dans la circulation moderne. Et vous ne risquez pas la panne d’essence puisque parmi les nombreux bonus de la restauration, l’Inno s’est vu greffer un second réservoir comme sur les Cooper S.

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

J’en veux une !

Vous avez envie de rouler en Mini, mais différemment ? Le Mini Moke est too much pour vous, enfin plutôt too less, l’Inno pourrait être un choix de connaisseur. Elle est peu courante et souvent remarquée au milieu des Mini anglaises. La bonne nouvelle c’est qu’hormis toutes les pièces spécifiques, feux Carello en tête, tout le reste se trouve aussi facilement que pour une Mini anglaise : 3 clics sur internet et 48h après les pièces sont dans votre boite aux lettres, qu’il s’agisse d’un joint de collecteur d’échappement, d’une lunette arrière ou d’un élément de carrosserie ! Niveau fiabilité il n’y a pas à s’inquiéter plus que ça, les faiblesses sont connues, les solutions pour vivre avec aussi et les possibilités d’optimisation infinies ou presque.

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Innocenti Mini Cooper 1300 1974

Vraiment si vous êtes prêt à franchir le pas et que l’Inno 1300 est l’élue de votre cœur, le plus difficile sera d’en trouver une. Coté tarif, la cote tourne autour des 20.000 Euros aujourd’hui, et oui tout augmente si vous vous souvenez de celle que vous avez laissé passer il y a 5 ans pour beaucoup beaucoup moins cher… L’exemplaire du jour a été expertisé pour 22.000 Euros, et si vous êtes conquis par son look racing et sa restauration optimisée, bonne nouvelle pour vous puisque JP a décidé à regret de s’en séparer pour se consacrer à un autre projet. Faites nous signe et nous vous mettrons en contact !

Un grand merci à Nadia et JP pour cette sympathique rencontre, ainsi qu’au restaurant Le Radeau de l’Hotel de la Plage à Amphion pour le parking sauvage devant la table magique du ponton.

Crédit photos @ Ambroise Brosselin.

Ambroise Brosselin

Author: Ambroise Brosselin

Share This Post On

2 Comments

  1. Ambroise Brosselin

    Si en plus c’est ta première auto, nul doute qu’elle retrouvera la route un jour ou l’autre !

  2. Dire que c’est ma première voiture achetée par mes premières économies , hélas plus en état de rouler mais stockée au sec dans le Jura ,une restauration est prévue ….

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Grand Prix de l'Age - Dijon Prenois
Le Grand Prix de l’Age d’Or à Dijon Prenois ce week-end !

Le week-end prochain se déroulera la 53ème édition du Grand Prix de l’Age d’Or sur le célèbre circuit de Dijon-Prenois...

Fermer