Essai Honda Civic 10ème Génération

La Honda Civic fait partie du paysage automobile depuis 40 ans. Même si au fil des générations le modèle a beaucoup évolué avec parfois des choix et des design assez audacieux comme ceux de la 8ème génération (2006 – 2011), c’est aujourd’hui au volant d’un modèle de 10è génération plus consensuel que j’ai pris la route.

Honda Civic 10ème Génération - Raphaëlle Baut (Miss280ch)

Honda Civic 10ème Génération – Raphaëlle Baut (Miss280ch)

On ne va pas se le cacher, on attend tous impatiemment les essais de la Civic Type-R qui nous met l’eau à la bouche avec son record au Nürburgring mais en attendant, c’est la version dédiée au quotidien qui passe sous notre microscope. D’ailleurs même si elle n’est pas aussi radicale que la Type-R, la Honda Civic 10ème du nom a été pensée avec l’âme d’une sportive.

Honda Civic 10ème Génération - Raphaëlle Baut (Miss280ch)

Honda Civic 10ème Génération – Raphaëlle Baut (Miss280ch)

L’avant est un peu moins décalé que sur la 8ème génération mais l’arrière reste très typé manga. La nouvelle Civic a des lignes tendues, elle est plus longue, plus large et plus basse aussi. Son aspect trapue lui confère une certaine force et du dynamisme, même si du coup au premier coup d’œil on se demande si les deux nouveaux moteurs VTEC Turbo essence disponibles ne seront pas un peu léger pour mouvoir la bête, pesant 1,35T. Le meilleur moyen c’est donc d’en prendre le volant pour en avoir le cœur net.

Honda Civic 10ème Génération - Raphaëlle Baut (Miss280ch)

Honda Civic 10ème Génération – Raphaëlle Baut (Miss280ch)

J’ai pu tester les deux nouveaux moteurs : le 3 cylindres 1.0 litre VTEC Turbo avec ses 129 ch ainsi que le 4 cylindres 1.5 litre VTEC Turbo de 182 ch et à chaque fois en boîte manuelle 6 rapports et en boite CVT 7 rapports. Même si je suis de plus en plus convaincue du bienfondé des boites automatiques notamment pour les trajets urbains, j’ai toujours du mal à adhérer aux boites CVT. Cette technologie est très appréciée par les constructeurs japonais car elle permet un choix pertinent du rapport sélectionné par rapport au régime moteur, mais l’inconvénient c’est qu’elle gomme toutes les sensations, donc il n’est pas vraiment possible d’opter pour une conduite plus sportive en boite CVT, c’est vraiment la solution pour le “bon père de famille” qui roule cool et économe.

Honda Civic 10ème Génération - Raphaëlle Baut (Miss280ch)

Avec la boite CVT il est presque difficile de différencier les deux motorisations, j’exagère le trait volontairement, mais la différence est bien plus flagrante quand on roule avec la boite manuelle. Dans cette configuration on a donc un petit moteur 1.0 litre à la sonorité plutôt sympa et un caractère assez joueur malgré une puissance peu élevée de 129 ch. Je l’ai testé sur les routes vallonnées des Ardennes et j’ai été agréablement surprise de voir qu’il suivait le rythme imposé enfin jusqu’à une certaine limite où là on sent le manque d’allonge, il faut dire que la Civic est un tout, on a un bon châssis et de bonnes suspensions, la puissance du moteur est juste un « plus ». Bien sur le moteur 1.5 litre de 182 ch offre des possibilités plus larges et avec plus de facilités, mais quelque part il n’est pas aussi surprenant que son petit frère, et surtout il est un peu plus gourmand.

Honda Civic 10ème Génération - Raphaëlle Baut (Miss280ch)

Honda Civic 10ème Génération – Raphaëlle Baut (Miss280ch)

A l’intérieur on est confortablement installés avec une position de conduite assez basse (pour changer des SUV & assimilés) et on gagne un peu d’espace aux places arrières par rapport aux précédents modèles. Le coffre est assez spacieux avec ses 478L et la large ouverture de celui-ci facilite le chargement, qui peut se révéler très pratique quand on doit transporter de grosses pièces. Hélas par contre ceux qui ont connu le système de sièges rabattables (Magic Seats) de la Civic précédente on perd cette fameuse assise escamotable qui permettait d’obtenir un plancher plat, dommage !

Honda Civic 10ème Génération - Raphaëlle Baut (Miss280ch)

Honda Civic 10ème Génération – Raphaëlle Baut (Miss280ch)

Après les délires technologiques qui accompagnaient la 8ème génération (toujours elle) avec son compteur 3D, Honda revient à un ensemble un peu plus sobre. Le compteur est digital mais sans extravagance juste les informations nécessaires. L’infotainment est tactile, il nécessite un temps d’adaptation mais est globalement assez clair. Vous pourrez aussi facilement y connecter votre téléphone (Apple ou Android). Reste que les prises USB situées en dessous de la planche de bord ne sont pas très accessibles, on évitera de vouloir connecter un appareil en roulant. Le nouveau modèle s’accompagne aussi de nouvelles aides à la conduite pour toujours plus de sécurité à bord.

Honda Civic 10ème Génération - Raphaëlle Baut (Miss280ch)

Honda Civic 10ème Génération – Raphaëlle Baut (Miss280ch)

Finalement cette Civic n’est pas qu’une voiture du quotidien (boulot –dodo). Avec son confort et son habitabilité, elle est aussi celle que l’on peut utiliser pour les longs trajets (même si au-delà d’un certain régime on pourra trouver le moteur bruyant), donc plutôt polyvalente cette nouvelle Civic. A partir de 22 900€ pour le 1.0 en finition Élégance (mais il vaut mieux opter pour une finition supérieure) et boite manuelle, et à partir de 27 300€ pour la version 1.5 finition Sport.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine
24 Heures du Mans 2017 : Alpine, amère déception et frustration…

Mal qualifiées sur la grille de départ, 8ème et 11ème, les Alpine A470 du team Signatech-Alpine n'ont eu de cesse...

Fermer