Actualité Alfa Romeo Historique Sport Auto Vidéos

Daniel Ricciardo voyage dans le temps à bord d’une Alfa Romeo T33 de 1972

Même si vous ne suivez pas la Formule 1, vous n’avez pu passer à côté de la révélation de la saison 2014, le jeune Australien Daniel Ricciardo. Fraichement débarqué dans l’écurie Red Bull il a été un des seuls à pouvoir essayer de contrer les Mercedes de Rosberg et Hamilton en remportant 3 victoires et en dominant de la tête et des épaules son quadruple champion du monde de coéquipier Sebastian Vettel.

Daniel Ricciardo voyage dans le temps à bord d’une Alfa Roméo T33 de 1972
Daniel Ricciardo voyage dans le temps à bord d’une Alfa Roméo T33 de 1972
Daniel Ricciardo voyage dans le temps à bord d’une Alfa Roméo T33 de 1972
Daniel Ricciardo voyage dans le temps à bord d’une Alfa Roméo T33 de 1972

On peut s’en douter à son nom, Daniel n’est pas qu’Australien d’origine, il a du sang Sicilien dans les veines. Aussi quand son employeur qui donne des ailes lui a proposé d’aller faire revivre en Sicile une épreuve mythique de l’histoire automobile, il n’a pas du réfléchir bien longtemps. Cette épreuve mythique est bien sûr la Targa Florio, source inépuisable d’inspiration comme le montre Mercedes avec sa dernière série spéciale, une course de vitesse de 11 tours sur un circuit de 72km tracé dans les montagnes hostiles de l’Ile volcanique.

Daniel Ricciardo voyage dans le temps à bord d’une Alfa Roméo T33 de 1972
Daniel Ricciardo voyage dans le temps à bord d’une Alfa Roméo T33 de 1972
Daniel Ricciardo voyage dans le temps à bord d’une Alfa Roméo T33 de 1972
Daniel Ricciardo voyage dans le temps à bord d’une Alfa Roméo T33 de 1972

Point de De Lorean pour ce voyage dans le temps, mais c’est à bord d’une Alfa Romeo T33 de 1972 que Daniel découvre ces sensations d’un autre temps. Pourquoi ce choix ? Tout simplement parce qu’Helmut Marko, qui s’occupe de la filière jeunes pilotes chez RedBull, a justement participé à cette épreuve sur cette voiture ! Malgré un record du tour en 33 min 41, il échouera avec son coéquipier à quelques secondes derrière la Ferrari victorieuse… Il était là pour cet évènement qui a rencontré un vif succès auprès des locaux et spectateurs présents pour l’occasion.

Daniel Ricciardo voyage dans le temps à bord d’une Alfa Roméo T33 de 1972
Daniel Ricciardo voyage dans le temps à bord d’une Alfa Roméo T33 de 1972
Daniel Ricciardo voyage dans le temps à bord d’une Alfa Roméo T33 de 1972
Daniel Ricciardo voyage dans le temps à bord d’une Alfa Roméo T33 de 1972

Fidèle à son caractère jovial, Daniel semble avoir lui aussi particulièrement apprécié l’expérience à en voir son sourire sur les belles photos communiquées par RedBull. « Peut-être que maintenant, je comprends mieux ce qu’Helmut veut dire quand il parle des courses du passé, même si je ne comprendrai jamais totalement » s’amuse-t-il à dire après cet essai. Un peu dérouté par l’archaïsme de la voiture « Je n’ai géré ce genre de boite de vitesse qu’en Formule Ford » explique-t-il, « et ça ne m’a pas trop réussi », il est cependant sous le charme : « je sais que je veux m’acheter une voiture de course rétro ! ». On se voit au Goodwood Revival en Septembre Daniel ?

Daniel Ricciardo voyage dans le temps à bord d’une Alfa Roméo T33 de 1972
Daniel Ricciardo voyage dans le temps à bord d’une Alfa Roméo T33 de 1972

Daniel Ricciardo voyage dans le temps à bord d’une Alfa Roméo T33 de 1972

L’intégralité du reportage sur le Red Bull Bulletin : http://www.redbulletin.com/int/fr/sport/a-lheure-sicilienne qui comprend aussi un bel article sur l’histoire de la Targa Florio en seconde partie. Bonne lecture 🙂

Daniel Ricciardo voyage dans le temps à bord d’une Alfa Roméo T33 de 1972
Daniel Ricciardo voyage dans le temps à bord d’une Alfa Roméo T33 de 1972
Daniel Ricciardo voyage dans le temps à bord d’une Alfa Roméo T33 de 1972
Daniel Ricciardo voyage dans le temps à bord d’une Alfa Roméo T33 de 1972

targ06

Source : RedBull

A propos de l'auteur

Ambroise Brosselin

Ambroise Brosselin

2 commentaires

Cliquer ici pour poster votre commentaire

  • Elles sont même magnifiques et incroyablement sans sponsor moderne ou logo Red Bull (enfin presque) !
    Les clins d’œil aux images d’époque sont sympas, on retrouve quasiment les mêmes clichés en N&B, superbe 🙂

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous