24H du Mans Actualité Alpine Ligier Sport Auto WEC & ELMS

FIA WEC 6 heures du Nürburgring : LMP2, KCMG comme au Mans

FIA WEC 6 heures du Nürburgring
FIA WEC 6 heures du Nürburgring

Et de deux pour KCMG en catégorie LMP2 qui réédite une victoire après celle des 24 Heures du Mans dernier. Derrière l’Oreca 05 victorieuse, on retrouve les deux Ligier JS P2 du G-Drive Racing qui complète le podium. L’Alpine A450b de l’équipe Signatech termine 5ème derrière la la Morgan LMP2 Evo du Team Sard Morand.

FIA WEC 6 heures du Nürburgring
FIA WEC 6 heures du Nürburgring

L’Oreca 05 de KCMG n°47 suit la même trajectoire que la Porsche 919 Hybrid en LMP1: victoire au Mans et au Nurburgring. Ce fut une ballade de santé pour Tandy, Howson et Bradley qui n’ont connu qu’un premier ravitaillement trop long. Mais les deux Ligier JS P2 du G-Drive Racing n’ont jamais été loin avec la n°26 de Canal, Rusinov et Bird qui a bataillé ferme tout comme sa sœur la n°28 de Derani, Yacaman et Gonzalez. Du haut de son nuage, Guy Ligier aura surement apprécié.

FIA WEC 6 heures du Nürburgring
FIA WEC 6 heures du Nürburgring
FIA WEC 6 heures du Nürburgring
FIA WEC 6 heures du Nürburgring

Arrivée 4ème, la Morgan LMP2 Evo n°43 du Team Sard Morand n’a rien pu faire.

FIA WEC 6 heures du Nürburgring
FIA WEC 6 heures du Nürburgring
FIA WEC 6 heures du Nürburgring
FIA WEC 6 heures du Nürburgring

Petite déception du côté de l’équipe Signatech-Alpine. L’Alpine A450b n°36 qualifiée 3ème… finit 5ème. Au départ, Nelson Panciatici résistait à ses principaux rivaux durant de nombreux tours. Longtemps sur le podium provisoire, il passait le volant à Paul-Loup Chatin au cinquième rang après avoir connu une alerte de température d’échappement. Lors de la seconde moitié de la course, Vincent Capillaire conservait un bon rythme jusqu’au dernier relais de Nelson Panciatici. Au cours de la sixième heure, Nelson récupérait rapidement la cinquième place et échouait à moins de dix secondes du quatrième rang LMP2 sous le drapeau à damier, l’Alpine A450b finissant 11ème au classement général.

FIA WEC 6 heures du Nürburgring
FIA WEC 6 heures du Nürburgring

Philippe Sinault (Team Principal Signatech-Alpine) : « Nous nous attendions à une épreuve particulièrement difficile, elle l’a été ! Avec la chaleur, il a fallu faire de gros efforts pour minimiser l’usure des pneumatiques. L’équipe a trouvé de très bons réglages et nos pilotes ont été performants. Seul un souci de température d’échappement nous a coûté quelques secondes en début de course. En changeant la cartographie moteur, nous avons réussi à régler le problème, mais nous avons perdu deux places en passant de la troisième à la cinquième position. Il était important de marquer ces points, c’est donc positif. Toute l’équipe a fait un excellent travail, même si la quatrième place était à notre portée. C’est une nouvelle preuve que ce Championnat du Monde est extrêmement relevé. »

Nelson Panciatici : « L’équipe a réalisé un excellent travail. Je pense que nous tirons le potentiel maximum de l’Alpine A450b. La troisième place lors des qualifications le montre. J’ai pris un bon départ et j’ai essayé de préserver mes pneus sans trop forcer. La stratégie adoptée était parfaite. En fin de course, je me sentais très à l’aise et j’ai pu me rapprocher de la quatrième place. Nous avons bien réduit l’écart sur les nouvelles voitures depuis Spa-Francorchamps. Il faut féliciter l’implication de toute l’équipe ! »

Paul-Loup Chatin : « Ce fut une course compliquée. Je me suis appliqué à gérer mes pneumatiques durant mon premier relais. Au cours du second, tout marchait très bien jusqu’à une neutralisation. Ensuite, il m’était impossible de retrouver de l’adhérence avec les gommes. C’est dommage, car nous avions l’ambition de nous battre pour un podium. Il nous manque un peu de performance, mais nous nous tournons déjà vers la prochaine manche à Austin ! »

FIA WEC 6 heures du Nürburgring
FIA WEC 6 heures du Nürburgring

La Gibson 015S du Strakka Racing débutait et a été handicapé par un arrêt prolongé et deux pénalités pour vitesse excessive dans la voie des stands. Elle termine 7ème entre les deux Ligier JS P2 d’Extreme Speed Motorsports Patron ESM, 6ème et 8ème.

FIA WEC 6 heures du Nürburgring
FIA WEC 6 heures du Nürburgring
FIA WEC 6 heures du Nürburgring
FIA WEC 6 heures du Nürburgring
FIA WEC 6 heures du Nürburgring
FIA WEC 6 heures du Nürburgring

Crédit photos @ FIA WEC et Alpine

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous