Jaguar Type-E électrique : Vraiment l’avenir de l’automobile ancienne ?

Un jour il n’y aura plus d’essence sur notre planète. Oui, c’est une fatalité qui arrivera et qui verra l’extinction du moteur à explosion tel que nous le connaissons depuis 1862 et Beau de Rochas. Triste vision qu’il est difficile d’imaginer et d’anticiper tant l’échéance parait à la fois proche et lointaine pour nous autre bien nommés “Petrolheads”. Quoiqu’il en soit la plupart des constructeurs se sont déjà lancés corps et âmes sur le sujet, tombant parfois du côté obscur de la chose, accouchant de créatures étranges répondant au nom Mirai par exemple. Mais ne soyons pas non plus complètement réfractaire à l’avenir, un Twizy ou une RiverSimple Rasa offrent deux visions de l’automobile post essence un poil plus fun. Ce qu’il l’est moins c’est d’imaginer tous nos joyaux mécaniques et autres voitures anciennes que nous chérissons tant condamnées à l’immobilisme faute d’or noir. Mais il se pourrait que les choses changent, Jaguar Land Rover Classic ouvre la voie en présentant la Jaguar Type-E Zero … électrique ! Oui oui vous avez bien lu, E-L-E-C-T-R-I-Q-U-E !

Jaguar Type-E Zero

Jaguar Type-E Zero

La mission de Jaguar Land Rover Classic est de préserver le patrimoine automobile des marques et de permettre aux propriétaires de continuer à rouler avec leurs voitures. Une démarche qui pourrait se limiter à ce qui se fait déjà, refabriquer des pièces, fournir une assistance documentaire et promouvoir le passé des marques sur les évènements automobiles. Tout ceci est très bien fait, mais là une étape supplémentaire est franchie puisqu’une solution à plus long terme est proposée : quoi faire après la disparition du pétrole ? Une Type-E cabriolet série 1.5 de 1968 a ainsi été convertie à la propulsion électrique tout en conservant toute la beauté de son design des 60’s, seuls les feux se convertissent au LED, consommation électrique en baisse oblige. L’idée n’est pas nouvelle, rappelez vous les voitures électriques du film (Bienvenue à) Gattaca : Buick Riviera, Citroën DS décapotable, Jensen Interceptor, Studebaker Avanti, Rover P6, Volvo 1800 E ou… Jaguar MkII ! Le souci du détail est allé assez loin puisque sous le long capot, abritant généralement l’exceptionnel et célèbre “XK” 6 cylindres en ligne, la batterie électrique a été habillé pour lui ressembler, un peu certes mais l’effort est appréciable. A l’intérieur quelques pointes de modernité se sont glissées sur la tableau de bord et la console centrale, trop moderne voir anachronique pour certain, une fois encore c’est bien fait et le résultat est ultra propre. Non promis je ne parlerai pas des émissions de la bête ou de la limitation d’accès aux cœur des grandes villes !

Jaguar Type-E Zero

Jaguar Type-E Zero

Coté performance, on a généralement deux options pour les voitures électriques : soit plonger du côté Kangoo anémique de la Poste ou bien viser les Tesla ultra performantes (et encore, nous n’avons pas essayé la S P100D). Bonne nouvelle, Jaguar honore son passé et ne fait insulte aux perf de la Type-E, le bloc électrique offre 220kW, soit un peu moins de 300 de nos vieux chevaux vapeurs, offrant un 0 à 100 km/h en 5.5 secondes. Pas mal pour une mamie branchée ! Après les perf’, généralement la question suivante concerne l’autonomie. Là aussi on est à mi-chemin entre le Kangoo et la Tesla puisqu’elle est annoncé pour 270 km contre une charge de 6 à 7 heures. Suffisant pour une grande balade le week-end, un peu limite pour traverser l’Europe cheveux au vent.

Jaguar Type-E Zero

Jaguar Type-E Zero

Jaguar Type-E Zero

Jaguar Type-E Zero

Jaguar Type-E Zero

Jaguar Type-E Zero

Jaguar Type-E Zero

Jaguar Type-E Zero

Ne courrez pas chez le concessionnaire Jag’ le plus proche, cette création unique présentée dans le cadre du Jaguar Land Rover Tech Fest à Londres n’a pour le moment pas d’avenir industriel… Pour le moment, car on se doute bien que Jaguar ne s’est pas plié à l’exercice (sacrifier un XK !!) pour la beauté de la chose, c’est une façon comme une autre de sonder le public, de proposer des solutions, bref de tâter le terrain avant d’envisager une suite commerciale. Tim Hannig, le boss de Jaguar Land Rover Classic, précise au passage que la transformation reste complètement réversible et serait réalisable « facilement » (comprendre contre un 50aine de milliers de £) sur n’importe quelle Jaguar ancienne grâce aux organes du I-Pace, nouveau SUV électrique de la marque. Et en parlant de Type-E, restez branché (oui, elle était facile celle-ci 😉 ), on va bientôt vous parler d’une petite visite qu’on a fait sur le chemin du retour de Goodwood Revival

Jaguar Type-E Zero

Jaguar Type-E Zero

Jaguar Type-E Zero

Jaguar Type-E Zero

Jaguar Type-E Zero

Jaguar Type-E Zero

Source : CP Jaguar Land Rover Classic

Ambroise Brosselin

Author: Ambroise Brosselin

Share This Post On

2 Comments

  1. Ambroise BROSSELIN

    Génie commercial certainement, génie technique un peu.
    Par contre, côté sacrilège, le débat pourrait être long ! 😉

  2. Génie ou sacrilège ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Goodwood Revival 2017
Goodwood Revival 2017 : Freddie March Memorial Trophy

Consacré aux voitures de compétition de 1952 à 1955, le Freddie March Memorial Trophy est une belle évocation des courses...

Fermer