Actualité Koenigsegg Vidéos

Koenigsegg Regera : L’interview de Christian von Koenigsegg par Shmee150

Présentée l’année dernière au Salon de Genève, La Regera de Koenigsegg entre en production pour 80 exemplaires au total. Pour 2 millions d’euro, les propriétaires disposeront d’un hyper-car hybride aux performances stratosphériques, fruits d’une technologie aussi innovante qu’intelligente. Il n’en fallait pas plus pour Shmee150 le youtubeur, qui publie une interview vidéo du boss de la marque suédoise, Christian, au sujet de la Regera.

Hyper-mega-car

“Regner” telle est la signification du nom de la dernière née des Koenigsegg, la Regera. La dernière marque automobile suédoise indépendante vise toujours la catégorie des hyper-cars. “Au delà d’un rapport poids/puissance de 1 kg/ch, il n’y a plus d’intérêt”, voilà ce que pourrait être la devise de Koenigsegg. Alors, oui, la Regera et ses 1 500 ch pulvérise les valeurs des Ferrari LaFerrari, McLaren P1 et Porsche 918 Spyder. Comme le trio, la Regera est une voiture de sport hybride dotée d’une autonomie en mode tout électrique, ici de 50 km et des performances digne d’un avion de chasse : 0 à 100 km/h en 2,8 sec, 0 à 400 km/h en 20 sec, VMax de 400 km/h !

Koenigsegg Regera
Koenigsegg Regera
Koenigsegg Regera
Koenigsegg Regera

Sans boite

Mais alors, quel est le secret pour passer une telle cavalerie sur le tarmac, sachant que la Regera est une deux roues motrices. L’originalité de cette voiture, c’est qu’elle se dispense de boite de vitesses, juste une marche avant et arrière. Le Koenigsegg Direct Drive (KDD) s’affranchit alors des 81 kg de la boite de vitesses de l’Agera RS pour installer une batterie lithium ion-phosphate de 9,27 kWh pesant 88 kg, fournie par le croate Rimac. Le démarrage est donc assuré par deux moteurs électriques (synchrone à aimants permanents et flux axial fourni par Yasa) de 245 ch (180 kW) pour 180 Nm, entraînant chacun une roue arrière. Le moteur thermique V8 5.0L bi-turbo de 1 100 ch (820 kW à 7800 tr/min) pour 1 000 Nm (entre 2 700 et 6 170 tr/min) prend ensuite le relais, à partir de 50 km/h, en se connectant aux roues arrière, via un coupleur hydraulique. A noter que le régime maxi est de 8 250 tr/min et la valeur de couple est maximale 1 280 Nm se situe à 4 100 tr/min.

Koenigsegg Regera
Koenigsegg Regera
Koenigsegg Regera
Koenigsegg Regera

Moteur puissance 4

Ce n’est pas tout. Un troisième moteur électrique fait office de générateur en même temps que de booster, directement lié au vilebrequin du V8. Permettant de recharger la batterie, il évite que le démarrage de la voiture soit impossible – via les 2 moteurs électriques des roues arrières – si la charge de la batterie est trop faible. Il est identique aux deux autres à la seule différence qu’il est moins puissant, 218 ch (160 kW), mais plus coupleux 300 Nm. Les 3 moteurs électriques développent une propulsion combinée de 520 kW (708 ch) pour 820 Nm. Avec le moteur thermique, la puissance combinée atteint 1 500 ch (1 110 kW). Pour autant, cette valeur est une puissance en crête dont la disponibilité est temporaire, vers 7 000 tr/min, alors que le couple maxi intervient vers 4 500 tr/min (voir graphique ci-dessous).

Koenigsegg Regera
Koenigsegg Regera

En terme de poids, la Regera est annoncée pour 1 420 kg à sec soit plus léger que les 1 675 kg de la 918. Les deux moteurs électriques arrières (490 ch) n’ont pas de mal à déplacer l’auto au démarrage. Dès 50 hm/h, le V8 bi-turbo – préalablement démarré par le moteur électrique lié au vilebrequin – se couple au différentiel arrière. Le convertisseur lui permet de délivrer son couple maximal jusqu’au verrouillage total sur le différentiel, avec un rapport de réduction (2,73:1) qui est comparable au rapport maximal de la boite de vitesse de l’Agera RS, permettant à la Regera d’atteindre sa VMax. En utilisation optimale comme la VMax, le total de 1 500 ch est théorique, les moteurs électriques ne participant pas à la propulsion à très haute vitesse. En effet, ils videraient très rapidement la batterie. Ce sont donc les – seuls – 1 100 ch du V8 bi-turbo qui permettent d’atteindre les 400 km/h.

Koenigsegg Regera
Koenigsegg Regera
Koenigsegg Regera
Koenigsegg Regera

D’ailleurs Koenigsegg préfère mettre en avant les accélérations de la Regera comme les 3,2 sec permettant de passer de 150 km/h à 250 km/h (!), qui montre bien à quelle plage les moteurs électriques apportent une aide réelle. L’intelligence de la marque suédoise est de démontrer, avec son système KDD, la pertinence des différents types de propulseurs : l’électrique pour accélérer très fort à basse et moyenne vitesse, le thermique pour les hautes vitesses.

Koenigsegg Regera
Koenigsegg Regera
Koenigsegg Regera
Koenigsegg Regera
Koenigsegg Regera
Koenigsegg Regera

Plus d’infos sur :
http://koenigsegg.com/regera/
http://shmee150.com/

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous