Un long tour en Mazda MX-5 RF !

Vendredi 21 Avril 2017, 9 heures pétantes, nous voilà arrivés au siège de Mazda France à Saint-Germain-en-Laye, annonçant le début d’une belle aventure marquant ce début de printemps … mais remontons un peu dans le temps pour revenir à la genèse de l’organisation de ce périple.

Essai Mazda MX5 RF "First Edition" (121/150) - Tour Auto 2017 - Joris Clerc

Essai Mazda MX5 RF “First Edition” (121/150) – Tour Auto 2017 – Joris Clerc

Tout a réellement débuté en Février 2017, lorsque j’arpentais les allées du salon Retromobile avec mon ami Ilan. Passionnés depuis toujours par l’automobile, c’est cette passion commune qui nous a réuni au cours de nos années de collège. Alors que nous discutions des événements à venir au cours de l’année 2017, le Tour Auto, mythique rallye français organisé par Peter Auto depuis maintenant 26 ans, est arrivé dans la conversation. Ma copilote habituelle étant indisponible à cette période, je lui ai proposé de se joindre à moi pour cet événement, devenu un rituel chez AutomotivPress.

Essai Mazda MX5 RF "First Edition" (121/150) - Tour Auto 2017 - Joris Clerc

Essai Mazda MX5 RF “First Edition” (121/150) – Tour Auto 2017 – Joris Clerc

Essai Mazda MX5 RF "First Edition" (121/150) - Tour Auto 2017 - Joris Clerc

Essai Mazda MX5 RF “First Edition” (121/150) – Tour Auto 2017 – Joris Clerc

Comme chaque année, j’envisageais de le suivre à bord de ma fidèle MX-5 de première génération, privilégiant le plaisir de conduite au confort, mais j’ai décidé de déroger à la règle pour une fois. Après des démarches auprès de certaines marques dont les modèles récents pouvaient correspondre à la perspective d’un « roadtrip », nous avons finalement décidé d’adopter temporairement la MX-5 RF, déjà essayée par Philippe (lire son essai ici). Alors que son article chantait les louanges de ce nouveau modèle sur les routes du Luberon, lors des essais nationaux, cet essai « longue durée » va me permettre de confirmer l’idée que j’avais sur celle qui est, d’ors et déjà, le coup de cœur de l’équipe en ce début d’année 2017.

De mon côté, cette édition 2017 sera, sans doute, celle où je m’essayerai à un domaine que j’avais jusqu’alors délaissé : la vidéo. Avec le prêt d’un D750 par Nikon, d’un drone DJI Phantom par un ami d’Ilan, nos quelques GoPro et le matériel dont je disposais déjà, l’occasion était trop belle pour ne pas vouloir s’y essayer. Je reviendrais dans un prochain article sur l’ensemble du matériel embarqué dans le coffre de notre MX-5 RF.

Tour Auto 2016 - Joris Clerc

Exposition au Grand Palais – Tour Auto 2016 – Joris Clerc

Dimanche, pour démarrer notre aventure à bord de cette japonaise au look plutôt bodybuildé (et après être aller voter – bien entendu), nous rejoindrons l’Esplanade de Lille, rassemblement bihebdomadaire de la métropole lilloise, afin de présenter cette série « First Edition » aux autres passionnés. Notre route, nous rapatrieras ensuite du côté du Grand Palais en début d’après-midi afin d’assister à la livraison des voitures engagées dans cette épreuve mythique qu’est le Tour Auto. L’occasion est trop belle pour ne pas en profiter pour vous ramener de belles images.

Lundi, nous laisserons notre carrosse japonais de côté. En effet, le Grand Palais promet de révéler sous leur meilleur jour les « mamies » que nous accompagnerons jusqu’au terminus, Biarritz, lors de cette semaine d’épreuves hautes en couleur. Cette année, les voitures de marques françaises disparues sont à l’honneur avec pas moins de 16 modèles mêlant Ligier, Jide, … ! Bien entendu, vous pourrez aussi retrouver les mythiques Ford GT40, Ferrari 250 GT SWB et autres Porsche ayant marqué l’histoire de cette course folle.

Mardi matin, nous serons présent au départ de la journée au château de Neuville afin d’immortaliser, dès les premières lueurs du jour, les émotions des pilotes et en particulier celles de Jean-Pierre Lajournade, vainqueur du Tour Auto à de nombreuses reprises, et qui nous fera l’honneur cette année encore, de nous faire parvenir un compte-rendu quotidien de l’épreuve. La route nous mènera par la suite au circuit Bugatti du Mans, avant de se diriger vers Saint-Malo et ses remparts pour terminer la journée.

Mercredi, c’est l’étape inédite du Tour Auto 2017 : la Bretagne ! Empruntant de magnifiques routes, trop méconnues à mon goût, les concurrents se dirigeront vers la citadelle de Port-Louis pour y prendre le repas, un lieu mythique. Ils reprendront ensuite la route direction le château de Haute-Goulaine. Cette seconde journée sera rythmée par 3 spéciales dont nous ignorerons encore l’existence.

Jeudi, le départ sera donné afin de rallier la capitale de la porcelaine, Limoges, en fin de journée. Après une pause à l’abbaye royale de Celles-sur-Belle, les voitures passeront par le circuit du Val de Vienne, ce qui marquera sûrement le coup d’éclat de ma journée, tant ce circuit me manque. Ma dernière venue date de 2012, à l’occasion de Sport & Collection. La distance me séparant de ce circuit est très sûrement la raison pour laquelle je ne m’y aventure pas plus souvent.

Vendredi, avant dernière étape de cette 26ème édition du Tour Auto : le but pour les concurrents sera de terminer la journée dans la belle ville rose, Toulouse, dont les pains au chocolat sont considérés comme les meilleurs de France (désolé aux pro-chocolatines) ! Ce jour-ci, c’est l’abbaye de Loc-Dieu qui accueillera les participants à l’occasion de leur déjeuner dans cette ancienne forteresse datant du XIIème siècle.

Enfin, dernière étape et sûrement la plus intéressante : les Pyrénées ! Après s’être élancé de l’esplanade G.Vallerey à Toulouse, ce sont les lacets des routes montagneuses qui attendent les participants. L’occasion pour nous aussi de tester toutes les capacités de la MX-5 RF, principalement l’agilité, ayant fait la gloire de ses aînées. Après une étape au circuit de Pau-Arnos, la route se terminera (ou presque) à Biarritz. En effet, après le succès de l’étape nocturne de l’an dernier, les organisateurs ont décidés de réitérer l’expérience dans le Sud-Ouest : au programme, deux spéciales dans le noir le plus complet, éclairé par les feux longues portées des voitures engagées. Toutefois, la cérémonie de remise des trophées n’aura lieu que dimanche, dans la capitale du Pays Basque, avant un long et triste retour (par l’autoroute) mais toujours à bord de notre petite japonaise.

Crédits photos : Joris Clerc

Joris Clerc (@JorisClerc)

Author: Joris Clerc (@JorisClerc)

Share This Post On

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Jaguar Type E - Jean-Pierre Lajournade - Tour Auto 2017
Tour Auto 2017 : Jean-Pierre Lajournade pour la gagne !

Depuis deux ans nous suivons avec attention Jean-Pierre Lajournade durant le Tour Auto. Une épreuve qui lui réussi plutôt bien...

Fermer