Horlogerie / Montres Louis Moinet

Louis Moinet collection « Legends » : Maison des légendes

Louis Moinet Nelson Piquet chronograph

La maison Louis Moinet, connue pour ses montres de haute horlogerie à grandes complications, a investi le milieu du sport automobile en lançant une collection de montres sportives « Legends » dédiées à de grands pilotes. Parmi ses ambassadeurs, un ancien pilote de Formule 1 Nelson Piquet et un prodige américain Scott Dixon qui ont participé à la réalisation de chronographes d’exception en éditions limitées.

Louis Moinet est aujourd’hui une des manufactures les plus réputées de l’horlogerie de luxe. Elle reprend le nom du grand horloger français (1768- 1853) qui est l’inventeur du premier chronographe au monde en 1816 avec son “compteur de tierces” (certifié par le Guinness World Records) qui tourne à la très haute fréquence de 216.000 alternances par heure (soit 30 Hz). Il réalise également une montre astronomique et publie en 1848 Le Traité d’Horlogerie, un ouvrage de référence.

Louis Moinet (1768-1853)
Louis Moinet (1768-1853)
Le compteur de Tierces (1816)
Le compteur de Tierces (1816)

 

En 2003, Jean-Marie Schaller, l’actuel CEO, fait revivre son nom en créant « Les Ateliers Louis Moinet » à St Blaise, en Suisse, pour perpétuer son héritage. La manufacture indépendante se distingue par des garde-temps de hautes qualité et complexité souvent édités en très petites séries. Ils offrent de nombreuses innovations ou utilisent des matériaux insolites. une démarche créative unique, à l’image des collections Derrick Tourbillon, Tempograph et la première complication brevetée avec affichage rétrograde sur 10 ou 20 secondes, Stardance incorporant des pierres issues de véritables météorites et l’incroyable Jurassic Tourbillon et son cadran en os fossilisé de dinosaure.

Jean-Marie Schaller, CEO des "Ateliers Louis Moinet »
Jean-Marie Schaller, CEO des “Ateliers Louis Moinet »

La collection Legends rend hommage à de prestigieux pilotes ayant marqué l’histoire du sport automobile. A l’image des deux ambassadeurs Nelson Piquet, triple champion du monde de Formule 1 en 1981, 1983 et 1987, (lire ici) et Scott Dixon, sacré quatre fois champion de l’IndyCar Series (2003, 2008, 2013, 2015) et vainqueur des 500 miles d’Indianapolis en 2008. Louis Moinet a développé avec leur collaboration deux pièces d’exception.

Nelson Piquet
Nelson Piquet
Scott Dixon
Scott Dixon

Disponible à seulement 365 pièces chacune, les éditions limitées Nelson Piquet Chronograph (2013) et Scott Dixon Chronograph (2013) sont déclinées à partir du même garde-temps haut de gamme doté d’un calibre performant. Ce qui a valu au Nelson Piquet Chronograph de recevoir le prix Red Dot Design en 2013. Leur présentation racée évoque la course automobile dans chaque détail comme sur la montre Legends “Race of Champions” Limited edition que je vous avais présentée en février dernier.

Louis Moinet Nelson Piquet chronographe
Louis Moinet Nelson Piquet chronograph
Louis Moinet Scott Dixon chronographe
Louis Moinet Scott Dixon chronograph

A commencer par un imposant boitier de 45,6 mm de diamètre pour 17,10 mm d’épaisseur. Une montre d’hommes taillée pour les pilotes qui peuvent la porter sur leur combinaison. Mais, une fois au poignet, cette impression disparait tant il s’avère confortable à porter… à condition de ne pas avoir un trop petit poignet ! Etanche à 50 mètres, il est réalisé en acier inoxydable 316 L et bénéficie de belles finitions satinées et polies. On retrouve de la fibre de carbone, un matériau largement employé dans les voitures de course, au niveau des inserts des poussoirs de chrono décorés du fameux drapeau à damiers et de la lunette supportant une échelle tachymétrique en acier fixée par six vis.

Le fond an acier est muni d’une glace saphir teintée bénéficiant du même traitement antireflets sur les deux faces que la glace protégeant le cadran, ce qui est rare sur un chrono. Cette ouverture est ceinte de la couronne de lauriers des vainqueurs, complétée par la gravure du numéro individuel, de l’inscription « Limited edtion » et d’une inscription commémorative pour chaque pilote : « Nelson Piquet F1 world champion 1981-1983-1987 » ou « Scott Dixon Indycar champion 2003-2008 ».

Louis Moinet Nelson Piquet chronograph
Louis Moinet Nelson Piquet chronograph
Louis Moinet Scott Dixon chronograph
Louis Moinet Scott Dixon chronograph

Pour fixer la montre au poignet, on a le choix entre un bracelet sportif en caoutchouc ou une version plus élégante en cuir d’alligator surpiqué.

La livrée bleu et blanc de la montre pour Nelson Piquet rappelle la monoplace à bord de laquelle le pilote brésilien a couru de 1978 à 1985 et gagné le titre de champion du Monde de Formule 1 en 1981 et 1983. Le rouge et noir rappelle la monoplace d’IndyCar et la combinaison de Scott Dixon au sein de l’écurie Target-Ganassi avec laquelle il remporta ses titres.

Le cadran – bleu marine pour Nelson Piquet et noir pour Scott Dixon – bénéficie d’une belle finition sportive avec une décoration “Côtes de Genève” évoquant les couvre-culasses d’un moteur, des chiffres des heures polis miroir et le cerclage argenté des deux compteurs principaux évoquant des compteurs de vitesse, un incontournable sur un garde-temps lié au sport automobile. Son agencement privilégie la parfaite lisibilité des informations affichées, essentielle pour un pilote. A savoir deux compteurs principaux à fond blanc – petites secondes à 9h et totalisateur 30 minutes à 3h -, une aiguille centrale des secondes du chrono bleue tournant sur une minuterie précise au quart de seconde et des aiguilles des heures et des minutes rhodiées recouvertes de Superluminova blanc. Le totalisateur des heures du chronographe positionné à 6 heures est volontairement plus petit. Son design évoque un disque de frein de compétition. Symbole de la collaboration entre la manufacture et ses deux ambassadeurs, la signature de Nelson Piquet ou le logo de Scott Dixon sont apposés à 5 heures.

Louis Moinet Nelson Piquet chronograph
Louis Moinet Nelson Piquet chronograph
Louis Moinet Scott Dixon chronograph
Louis Moinet Scott Dixon chronograph

Chaque édition est animée par un calibre de manufacture LM33 à remontage automatique. Il se pare d’une spectaculaire masse oscillante en rhodium noir finement ouvragée avec les armoiries de Louis Moinet. Elle est montée sur roulements à billes en céramique. Tournant à la vitesse de 28800 alternances par heure, le mouvement assure ainsi une haute précision de l’affichage de l’heure et des mesures de temps du chrono. La réserve de marche est dans les standards horlogers avec 44 heures. Comme on peut s’y attendre avec une manufacture du calibre de Louis Moinet, les finitions font l’objet d’une attention particulière et valorisante avec les ponts et platines à la finition perlée et “Côtes de Genève” et des vis bleuies.

Louis Moinet Nelson Piquet chronograph
Louis Moinet Nelson Piquet chronograph
Louis Moinet Scott Dixon chronograph
Louis Moinet Scott Dixon chronograph

Enfin, last but not least, pour satisfaire tous les amateurs de sports mécaniques, chaque édition limitée est présentée dans un superbe écrin de prestige dont l’intérieur rappelle la fibre de carbone et contient une reproduction d’une aquarelle du célèbre peintre de la Formule 1 Willy Richard spécialement créée pour l’occasion.

Louis Moinet Scott Dixon chronograph
Louis Moinet Scott Dixon chronograph

Vidéo “Louis Moinet Nelson Piquet Chronograph”:

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

Louis Moinet “Nelson Piquet” Chronograph
Boîtier : 45,6 mm de diamètre, acier inoxydable 316L, finition satinée et polie, étanche à 50 mètres, verre saphir traité antireflets des deux côtés, lunette en fibres de carbone et acier gravée d’une échelle tachymétrique, fond vissé en acier inoxydable muni d’une glace saphir traitée antireflets des deux côtés et gravé des inscriptions « Limited edition / Nelson Piquet F1 world champion 1981-1983-1987 », du numéro individuel et d’une couronne de lauriers, couronne vissée en acier inoxydable, poussoirs de chronographe « bouchon de champagne » avec inserts en fibre de carbone et décor de drapeau à damiers ;
Cadran : bleu marine, décoration Côtes de Genève, tricompax, réhaut blanc avec minuterie, signature de Nelson Piquet à 5h, aiguilles des heures et des minutes rhodiées revêtues de Superluminova blanc, index appliqués polis miroir, aiguille centrale des secondes bleue, totalisateurs 30 minutes et 12 heures à 3h et 6h, compteur de la petite seconde à 9h ;
Mouvement : calibre LM33 à remontage automatique, 25 rubis, fréquence de 28800 alternances/heure (4 Hz), réserve de marche de 44 heures ;
Fonctions : heures, minutes, secondes, chronographe ;
Bracelets : caoutchouc bleu marine / alligator bleu marine, boucle déployante en acier inoxydable 316L ;
Edition limitée : 365 exemplaires.

Louis Moinet “Scott Dixon” Chronograph
Boîtier : 45,6 mm de diamètre, acier inoxydable 316L, finition satinée et polie, étanche à 50 mètres, verre saphir traité antireflets des deux côtés, lunette en fibres de carbone et acier gravée d’une échelle tachymétrique, fond vissé en acier inoxydable muni d’une glace saphir teintée traitée antireflets des deux côtés gravé des inscriptions « Limited edition / Scott Dixon Indycar champion 2003-2008 », du numéro individuel et d’une couronne de lauriers, couronne vissée en acier inoxydable, poussoirs de chronographe « bouchon de champagne » avec inserts en fibre de carbone et décor de drapeau à damiers ;
Cadran : noir, décoration Côtes de Genève, tricompax, réhaut blanc avec minuterie, logo de Scott Dixon à 5h, aiguilles des heures et des minutes rhodiées revêtues de Superluminova blanc, index appliqués polis miroir, aiguille centrale des secondes rouge, totalisateurs 30 minutes et 12 heures à 3h et 6h, compteur de la petite seconde à 9h ;
Mouvement : calibre de manufacture LM33 à remontage automatique, 25 rubis, fréquence de 28800 alternances/heure (4 Hz), réserve de marche de 44 heures ;
Fonctions : heures, minutes, secondes, chronographe ;
Bracelets : caoutchouc noir / alligator noir avec surpiqures rouges, boucle déployante en acier inoxydable 316L ;
Edition limitée : 365 exemplaires.

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous