Mazda 787B, 30 ans déjà !
24H du Mans Historique Mazda

Mazda 787B, 30 ans déjà !

Mazda 787B
Mazda 787B
Alors qu’aujourd’hui marque le 30e anniversaire de la légendaire victoire de la non moins légendaire Mazda 787B aux 24 Heures du Mans, nous ne résistons pas à parler de ce monument du sport auto nippon ! Vous le savez certainement, chez Automotivpress, nous avons un penchant pour Mazda, nombre d’entre nous ayant possédé ou possédant encore une ou plusieurs MX-5… d’ailleurs, sauriez-vous nous dire quelle est la pièce que les trois premières générations de MX-5 partagent avec la 787B ? (Un indice chez vous, ça ne fonctionne pas pour les Miata !)
La 787B est une légende absolue du Mans pour sa sonorité, son look et le fait qu’elle est la première voiture japonaise à avoir remporté Le Mans, réussissant là où Nissan et Toyota n’ont pas réussi (ou ont mis encore plus de 25 ans dans le dernier cas), et à jamais la seule à gagner avec un moteur rotatif. Mais contrairement à une idée reçue, la 787B n’a pas été interdite suite à sa victoire et du fait d’une domination outrancière ! Simplement, la FISA a changé les règles du Groupe C pour le WSC 1992, n’autorisant que les voitures à moteur conventionnel de 3,5 litres à participer au Championnat du Monde.
Mazda 787B
Mazda 787B
Malgré sa sonorité et sa notoriété actuelle (merci les jeux vidéo ?), la 787B n’était pas la voiture la plus rapide et par conséquent ne partait pas favorite. Elle n’avait d’ailleurs jamais rien gagné auparavant. Mais elle arrive fiable et bien préparée. Le quadrirotor R26B, capable de 900 ch, est sagement limité à 700 ch pour la fiabilité la consommation (un frugal 55 L/100 km). Pour maximiser les chances lors de cette tentative de la dernière chance, Mazda engage Jacky Ickx en tant que consultant, qui conseille d’utiliser les services d’Oreca en tant que partenaire d’exploitation. Ickx orient aussi le choix des pilotes vers un trio de jeunes loups “sprinters” aux dents longues : Volker Weidler, Bertrand Gachot et Johnny Herbert.
Mazda 787B
Mazda 787B
1991_mazda-787-b
1991 Mazda 787B
Créditée du 12ème temps en qualification, la voiture n°55 ne part que 19ème en raison du règlement favorisant les protos 3,5 litres. Après un départ prudent, la Mazda verte et orange est 9ème à l’entame de la 3ème heure. Après 12 heures, elle tient le podium derrière deux Mercedes. Une heure plus tard, une C11 tombe en panne et les pilotes sont autorisés par le stand MazdaSpeed à tout donner ! A trois heures du but, l’autre Mercedes lâche et la Mazda prend la tête. Simultanément, toutes les télévisions japonaises passent en direct…. La victoire tant attendue et méritée est là, les 2 autres Mazda terminant 6ème et 8ème pour ajouter au triomphe.
Mazda Museum – Raphael Dauvergne
Mazda Museum – Raphael Dauvergne
Mazda Museum – Raphael Dauvergne
Johnny Herbert est tellement épuisé au passage du drapeau à damiers, qu’il ne peut accomplir le tour d’honneur ni monter sur le podium. Chose réparée en 2011.
La 787B devait revenir au Mans Classic en 2020… rendez-vous manqué à cause de la crise sanitaire. On croise les doigts pour 2022… et en attendant voici quelques images de l’héroïne dans le musée d’Hiroshima (lire notre article ici).
Mazda Museum – Raphael Dauvergne
Mazda Museum – Raphael Dauvergne
Mazda Museum – Raphael Dauvergne
Mazda Museum – Raphael Dauvergne
Mazda Museum – Raphael Dauvergne
Mazda Museum – Raphael Dauvergne
Mazda Museum – Raphael Dauvergne

Nous twittons, suivez-nous