Horlogerie / Montres Omega Rolex TAG Heuer Tissot Yema Zenith

Noël 2019 (IV), notre sélection de montres vintages liées à l’automobile

Omega Speedmaster Racing Schumacher 1996
Omega Speedmaster Racing Schumacher 1996

C’est bientôt Noël. Pourquoi ne pas offrir ou se faire offrir une montre de pilotes automobile vintage. Il y a de belles opportunités à saisir sur le marché de l’occasion pour ceux qui préfèrent un modèle iconique original plutôt que sa réédition ou les versions contemporaines. Pour vous guider dans votre choix, je vous propose une sélection des montres les plus iconiques liées à la course automobile.

Certaines montres liées à l’automobile dévoilées il y a quelques décennies sont aujourd’hui devenues des “standards”, des pièces légendaires ou mythiques que tout collectionneur et passionné d’horlogerie rêvent un jour de posséder. Des graals parfois inaccessibles… mais pas toujours ! Certains modèles sont encore produits, plus modernes, plus techniques mais n’apportent plus le charme vintage des premières versions rappelant l’âge d’or de la course automobile. Retour sur ces montres indémodables prisées pour leur design, leurs performances et leur histoire qui font toujours l’objet d’une très forte demande.

Rolex Daytona 6239 “Paul Newman”

LE chronographe de pilote automobile par excellence, aujourd’hui la montre vintage la plus recherchée par les collectionneurs et la montre moderne la plus convoitée par tous les amateurs d’horlogerie, car symbole de réussite et de passion automobile, Lancé en 1963 par Rolex, partenaire du Daytona International Speedway, ce chronographe a été conçu comme un instrument professionnel pour les pilotes de course avec sa lunette tachymétrique permettant de calculer une vitesse. Sa robustesse, sa précision, sa fiabilité et sa parfaite lisibilité en ont fait la montre préférée des pilotes. La version la plus célèbre est la 6239 blanche à compteurs noirs surnommée “Paul Newman” qui était portée par l’acteur dans le film “Virages” en 1969 et qu’il n’a jamais quitté, même lorsqu’il a entamé une 2e carrière de pilote et patron d’écurie. Le Cosmograph Daytona reste aujourd’hui un modèle phare de Rolex disponible dans différentes versions et fait partie de ses meilleures ventes.

Rolex Cosmograph « Daytona » référence 6239
Rolex Cosmograph « Daytona » référence 6239

Heuer Carrera

La Carrera est l’archétype de la montre de pilote. Elle fut conçue en 1963 par Jack Heuer comme un chronographe professionnel à destination des pilotes de course, comme la Rolex Daytona. Il tire son nom de la course Carrera Panamerica, célèbre pour sa dangerosité, qui se courait dans les années 1950 sur la route panaméricaine (Pan-American Highway) qui traverse le Mexique du Nord au Sud. Un chronographe tricompax robuste, étanche et précis. Cette montre est encore aujourd’hui un best seller de la marque qui a toujours su la faire évoluer avec son époque en de multiples versions et séries spéciales et qui est aujourd’hui animé par des mouvements de manufacture. On a récemment vu une Heuer Carrera 7753SN à cadran panda silver et compteurs noirs dans le film “Le Mans 66” de James Mangold au poignet de Matt Damon.

Heuer Carrera 7753 SN
Heuer Carrera 7753 SN

Heuer Autavia

Chronographe emblématique de TAG Heuer dévoilé par Jack Heuer en 1962, l’Autavia 1ère du nom, contraction d’AUTomobile et d’AVIAtion, est à l’origine le premier compteur de bord pour voitures de course et avions, conçu en 1933. Le modèle des années 1960 a marqué l’histoire de l’horlogerie en étant le premier chronographe à lunette tournante. Il a été porté par les plus grands pilotes de Formule 1 dans les années 1960 et 1970 et décliné en plusieurs versions tricompax et bicompax très recherchées par les collectionneurs. Il a fait un come-back réussi en 2017 dans une réédition fidèle à l’originale qui fut plébiscitée par le public et est aujourd’hui une collection à part entière de la marque suisse.

Heuer Autavia 2446 C
Heuer Autavia 2446 C

Zenith El Primero A384

Une montre mythique pour un calibre mythique, le premier mouvement chronographe à remontage automatique au monde, précis au 1/10e sec., oscillant à la très haute fréquence de 36000 alternances/heure, ce qui faisait à l’époque la montre la plus précise au monde. Une collection de montres porte son nom. Elle a été produite en plusieurs versions au cours de son histoire. Zenith a proposé cette année une belle réédition baptisée El Primero A384 Revival (ref. 03.A384.400/21.C815) pour célébrer les 50e anniversaire de cette icône, en hommage au mythique chronographe A384 qui fut le premier à embarquer le mouvement El Primero, en 1969. Elle reprend le style seventies de son aînée.

Zenith El Primero A384 (1969)
Zenith El Primero A384 (1969)

Tissot PR 516

Née en 1956, la Tissot PR 516 est une montre sportive qui se tourne vers la course automobile en 1965 en adoptant des bracelets en cuir ou en acier perforés inspirés des branches de volant des voitures de sport. PR pour « particularly robust » et « particulièrement robuste ». Elle offre une gamme complète, de la “3 aiguilles” au chronographe bicompax ou tricompax, en passant par une version avec alarme. Les différentes déclinaisons sont animées par des mouvements suisses Lemania performants logés dans des boîtiers à la taille plus modeste que ses concurrents mais robustes et élancés. Ils sont surmontés d’une lunette originale combinant une échelle pulsométrique et une échelle tachymétrique. Depuis 2012, Tissot a produit plusieurs rééditions et de nouveaux modèles tels que la “Visodate Heritage PR 516 Automatic” ou l’originale “PRS 516 Automatic Small Seconds“.

Tissot PR 516 (1970)
Tissot PR 516 (1970)

Omega Speedmaster

Le chronographe Speedmaster d’Omega a été dévoilé en 1957 au sein d’une trilogie de montres techniques et professionnels aux côtés de la “Seamaster” destinée aux plongeurs et la “Railmaster” conçue pour les employés des chemins de fer travaillant à proximité de champs électriques. Elle tire son nom de l’échelle tachymétrique gravée sur la lunette et était destinée aux pilotes de course et amateurs de vitesse. Mais elle va surtout devenir iconique le 21 juillet 1969 en devenant la première montre à avoir été portée sur la Lune, ce qui lui vaut le surnom de “Moonwatch”. Ses qualités chronométriques sur les circuits a depuis été éclipsées par cette notoriété internationale qui en fait aujourd’hui une montre incontournable pour tout collectionneur. Un des modèles dédiés à la course les plus connus est la série spéciale réalisée pour le légendaire pilote allemand Michaël Schumacher reconnaissable à leur présentation chromatique jaune, rouge ou bleu inédite sur la “Speed” (voir photo en haut de l’article).

Omega Speedmaster "Pre-moon" 145.012-67
Omega Speedmaster “Pre-moon” 145.012-67

Yema Rallygraf

La Yema Rallygraf est une montre sportive née en 1966 inspirée par la course automobile. Elle se distingue par son cadran évoquant les tableaux de bord des voitures de l’époque intégrant tachymètre et compte-tours, notamment dans sa version “Formica” des années 1970. Elle fut d’abord motorisée par plusieurs calibres Valjoux mécaniques puis à quartz, certaines offrant un double affichage analogique et aiguilles dans les années 1980. Un des modèles les plus rares et les plus recherchés est la version “Rallygraf Brown Sugar” de 1974 dotée d’un calibre valjoux 7734. Il a fait l’objet d’une belle réédition l’année dernière, la série spéciale “Rallygraf Héritage“.

Yema Rallygraf Super Valjoux72
Yema Rallygraf Super Valjoux 72