Actualité Concept Salon Auto Salon de Tokyo Yamaha

Salon de Tokyo 2015 : Yamaha Sports Ride Concept… du “Light” par Gordon Murray

Yamaha Sports Ride Concept
Yamaha Sports Ride Concept

Voici le petit coupé sportif que Yamaha vient de présenter au Salon de Tokyo et dont nous n’avions qu’un vague dessin. Associé avec l’ingénieur anglais Gordon Murray, le constructeur japonais dévoile un très intéressant concept car, le Sports Ride Concept, motorisé par un 3 cylindres 1.0L de 100 ch et pesant 750 kg !

Yamaha Sports Ride Concept
Yamaha Sports Ride Concept
Yamaha Sports Ride Concept
Yamaha Sports Ride Concept

Enfin une voiture simple et futuriste qui n’est pas hybride, dans ce salon hyper techno-ecolo ! Une fois de plus, Gordon Murray prend le problème par le bon côté avec le Yamaha Sports Ride Concept : faire léger et simple… suivant la devise de Colin Chapman, fondateur de Lotus, “Light Is Right”. Yamaha est avare d’infos concernant la motorisation. Un bloc 3 cylindres de 1,0L développant 100 ch, surement issu de sa banque d’organe de motos. Mais le plus important est l’absence d’hybridation à l’inverse de la tendance actuelle. Comme on l’a vu sur la dernière Honda NSX, cette solution apporte un surpoids conséquent, impactant le dynamisme générale des véhicules.

Yamaha Sports Ride Concept
Yamaha Sports Ride Concept
Yamaha Sports Ride Concept
Yamaha Sports Ride Concept

Partant de ce principe et de son expérience en Formule 1, Gordon Murray a donc décidé de concevoir un châssis en fibre de carbone, léger et peu onéreux. Facile à produire en grande série (entre 1000 et 350.000 unités par an !), dont le nombre de pièces à assembler est limité et facile à réparer. Ainsi, il a créé iStream, une marque dédié à la conception/fabrication de ce châssis réunissant les qualités suivantes : un système de châssis léger sans les augmentations de coûts associés, une réduction importante des investissements en capital (jusqu’à -80%), une réduction significative de la consommation d’énergie dans la fabrication du châssis (jusqu’à -60%), un niveau élevé de flexibilité du produit à partir d’une seule plate-forme, un niveau de rigidité du châssis, de durabilité et de résistance au temps, un niveau élevé de sécurité.

iStream carbon - Gordon Murray
iStream carbon – Gordon Murray
iStream carbon - Gordon Murray
iStream carbon – Gordon Murray

iStream utilise deux peau de fibre de carbone qui prennent en sandwich un noyau en nid d’abeille qui nécessite seulement 100 secondes pour son assemblage. Gordon Murray précise : “La baisse du poids est la dernière limite de l’industrie automobile pour réduire les émissions. Il ya eu de grands progrès dans la conception des moteurs, des systèmes de commande électriques, des pneus et des transmission. Mais nous vivons actuellement un seuil dans le progrès de la technologie où la loi des rendements décroissants entre en jeu. Un changement d’étape dans le poids du véhicule ; afin de permettre la réduction des groupes motopropulseurs et de ses composants ; est à venir. La baisse du poids est importante pour les voitures à moteur thermique, mais encore plus important pour les véhicules hybrides et électriques. Notre châssis iStream en fibre de carbone est un changement, une première étape qui permet d’avoir un prix abordable, un volume élevé, de nouvelles normes de sécurité, de rigidité et de durabilité. iStream offre de la performance par la légèreté, permettant un processus de fabrication répondant à plusieurs segments de marché. Nous travaillons actuellement sur 7 véhicules utilisant notre technologie iStream”.

iStream carbon - Gordon Murray
iStream carbon – Gordon Murray
iStream carbon - Gordon Murray
iStream carbon – Gordon Murray

Quoi qu’il en soit, la lecture des quelques chiffres communiqués donne le sourire. 750 kg pour 100 ch, c’est dans l’esprit des 120 ch pour 675 kg de la première Lotus Elise S1. Car ce Yamaha Sports Ride Concept est très abouti avec ses 3,90 m de long, pour une largeur de 1,72 m et une hauteur de 1,17 m. A se demander pourquoi Yamaha n’a pas choisi le moteur de sa R1, un 4 cylindres de 200 ch…?

Yamaha Sports Ride Concept
Yamaha Sports Ride Concept
Yamaha Sports Ride Concept
Yamaha Sports Ride Concept

Gordon Murray et la fibre de carbone, une expérience qui a du poids…:
1974 : Première aile arrière composite – Brabham BT44.
1976 : Première utilisation de freins carbone sur une voiture – Brabham BT45.
1978 : Première utilisation de panneaux en carbone dans une voiture de course – Brabham BT49.
1982 : Premier châssis composite – Brabham BT52.
1992 : Première voiture de route homologuée en carbone – McLaren F1.
1992 : Premier embrayage de carbone dans une voiture de route – McLaren F1.
1999 : Utilisation de la technologie issue de Formule Un pour la fabrication de composites en grande quantité à faible coût.
2003 : Première production avec un système de fabrication de carbone dans un faible volume – Mercedes McLaren SLR.
2008/2010 : Création de iStream et premier véhicule iStream – GMD T.25.
2011 : Premier véhicule électrique iStream – GMD T.27.
2013 : Premier client iStream – Yamaha MOTIV.e.
2015 : Premier client de production à utiliser iStream – TVR (renaissance).
2015 : Annonce de l’iStream en fibre de carbone intégrale et présentation d’une voiture de sport – Yamaha Sports Ride Concept.

Yamaha Sports Ride Concept
Yamaha Sports Ride Concept
Yamaha Sports Ride Concept
Yamaha Sports Ride Concept
Yamaha Sports Ride Concept
Yamaha Sports Ride Concept

Sources : Gordon Murray, iStream & Yamaha

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous