Historique Sport Auto Tour Auto

Tour Auto 2019 : 2250 kilomètres pour (re)découvrir les modèles mythiques du sport automobile

Tour Auto 2018 - Ford GT40 P/1029 - Joris Clerc ©
Tour Auto 2018 - Ford GT40 P/1029 - Joris Clerc ©

120 ans d’existence, ça se fête cette année avec la 28e édition du Tour Auto ! L’épreuve se déroulera du 29 avril au 4 mai 2019 sur pas moins de 2250 kilomètres partagés entre route et circuit. Comme à l’accoutumée, les 240 participants s’élanceront le mardi du Grand Palais à Paris pour terminer cette fois-ci leur périple à Deauville le samedi soir.

L’édition 2019 du Tour Auto (lire nos articles précédents ici) marque les 120 ans de la première compétition organisée en juillet 1899. Pour l’occasion, c’est un parcours inédit qui guidera les 240 participants dans la France entière sur près de 2250 kilomètres du 29 avril au 4 mai 2019. Le programme comprend des épreuves chronométrées sur 4 circuitsDijon-Prenois, Magny-Cours, Charade et Le Mans – ainsi que 10 épreuves spéciales sur routes fermées. La formule reste la même et les équipages feront étape dans une ville différente chaque soir de la semaine à savoir Dijon, Lyon, Vichy, Tours pour arriver à Deauville le samedi soir. L’itinéraire détaillé, avec les horaires de passage dans les communes, sera communiqué le mardi 2 avril 2019. Les équipages sont composés de pilotes professionnels mais aussi de célébrités et s’élanceront à bord de modèles de légende. Chefs étoilés, présentateurs télé et anciens pilotes de renom sont de la partie. Ari Vatanen, champion du monde des rallyes en 1981, ex-détenteur du record de la montée de Pikes Peak et quadruple vainqueur du Dakar sera d’ailleurs l’ouvreur de la course. Au total, ce sont plus de 100 000 spectateurs qui sont attendus sur la semaine et 800 personnes sur le rallye entre équipes et personnel de l’organisation. Le lundi 29 avril sera consacré comme tous les ans à l’exposition des voitures au Grand Palais à Paris. Une façon de découvrir les monstres sacrés ayant tous participé au moins une fois au Tour de France Automobile de 1951 à 1973.

Tour Auto 2019

Une édition à la faveur des constructeurs anglais disparus

Après le Tour 2018 placé sous le signe des marques italiennes disparues, ce sont cette année les constructeurs anglais qui sont à l’honneur. A travers de grands noms du sport auto, la production automobile d’outre-Manche au XXe siècle a su faire fructifier la classe britannique dans des modèles luxueux et sportifs. La légèreté britannique symbolisée par Colin Chapman, fondateur de Lotus ou encore Gordon Murray (lire nos articles ici) pour McLaren ont été les précurseurs d’une sportivité assumée. Des dizaines de marques sont célèbres partout dans le monde pour leurs productions souvent originales et toujours mythiques mais la plupart sont aujourd’hui malheureusement éteintes. Parmi les plus connues, citons AC, Austin, Austin Healey, BLMC, MG, Morris et Triumph. Certaines plus méconnues du grand public n’en demeurent pas moins spectaculaires comme Fairthorpe, FrazerNash, Healey, Jowett ou encore Sunbeam-Talbot. Tous ces modèles, parfois uniques, ont déjà participé au Tour de France Automobile dans le début de la seconde moitié du XXe siècle. Les autres marques anglaises telles que Jaguar et ses Type-E, comme celle de Jean-Pierre Lajournade (lire nos articles ici), MK I et MK II (lire notre essai ici) ou encore Aston Martin pour ne citer qu’elles seront aussi de la partie. Pas besoin de compter les éternelles BMW M1, 2002 TI, 3.0 CSL et compagnie ou encore les Ferrari 250 GT Lusso et 275 GTB qui rouleront toutes à leurs côtés.

Tour Auto 2018 - Jaguar Type-E - Joris Clerc ©
Tour Auto 2018 – Jaguar Type-E – Joris Clerc ©
Tour Auto 2018 - Kevin Goudin
Tour Auto 2018 – Kevin Goudin
Tour Auto 2018 - Kevin Goudin
Tour Auto 2018 – Kevin Goudin
Tour Auto 2018 - Kevin Goudin
Tour Auto 2018 – Kevin Goudin
Tour Auto 2018 - Shelby Cobra Daytona CSX2300 - Joris Clerc ©
Tour Auto 2018 – Shelby Cobra Daytona CSX2300 – Joris Clerc ©
Tour Auto 2018 - Kevin Goudin
Tour Auto 2018 – Kevin Goudin

Voiture et culture font bon ménage

Un programme riche attend les concurrents mais aussi le public venu des quatre coins du globe (pas moins de 25 nationalités différentes représentées dans les équipages). Pas de course le premier jour, c’est le Grand Palais à Paris qui accueille le Tour Auto pour l’exposition des véhicules. Monument historique mais aussi de l’automobile en France, il a accueilli le Salon de l’Automobile de 1901 jusqu’en 1961. Le mardi 30 avril, les voitures s’échapperont du Grand Palais pour rejoindre le Château de Vaux-Le-Vicomte où sera donné le départ officiel de l’édition 2019. Surnommé le « Petit Versailles », les participants auront une épreuve spéciale puis se dirigeront vers le circuit de Dijon-Prenois pour arriver à Dijon le soir même. Programme plus chargé pour le mercredi avec 2 épreuves spéciales et des courses sur le circuit de Magny-Cours. Ce dernier connaît plutôt bien les grands événements automobiles puisqu’il a abrité le Grand Prix de France de Formule 1 de 1991 à 2008. Les pilotes prendront ensuite la route de la cité lyonnaise pour conclure la 3e étape du Tour. Le jeudi ne compte aucune course sur circuit mais 3 épreuves spéciales sur les routes fermées menant à Vichy pour se battre pour la victoire finale. Cité thermale réputée depuis l’Antiquité, le Tour Auto y a déjà fait étape à de nombreuses reprises dans le passé. Avec environ 530 kilomètres à parcourir, l’avant-dernière journée représentera la plus longue étape de la semaine. Les concurrents entameront la journée par des courses sur l’historique circuit de Charade qui accueillit quatre Grand Prix de France de 1965 à 1972. Puis 2 épreuves spéciales et une arrivée à Tours concluront la journée. Le dernier jour offrira aux équipages une sortie sur le circuit Bugatti – Le Mans et les 2 dernières épreuves de la compétition ; rendez-vous à Deauville pour connaitre les résultats et terminer ce Tour Auto 2019.

Tour Auto 2018 - Kevin Goudin
Tour Auto 2018 – Kevin Goudin
Tour Auto 2018 - Ford GT40 P/1029 - Joris Clerc ©
Tour Auto 2018 – Ford GT40 P/1029 – Joris Clerc ©
Tour Auto 2018 - Shelby Cobra Daytona CSX2300 - Joris Clerc ©
Tour Auto 2018 – Shelby Cobra Daytona CSX2300 – Joris Clerc ©
Tour Auto 2018 - Kevin Goudin
Tour Auto 2018 – Kevin Goudin
Tour Auto 2018 - Kevin Goudin
Tour Auto 2018 – Kevin Goudin
Tour Auto 2018 - Kevin Goudin
Tour Auto 2018 – Kevin Goudin
Tour Auto 2018 - Kevin Goudin
Tour Auto 2018 – Kevin Goudin
Tour Auto 2018 - Kevin Goudin
Tour Auto 2018 – Kevin Goudin
Tour Auto 2018 - Lotus Elan 26R - Joris Clerc ©
Tour Auto 2018 – Lotus Elan 26R – Joris Clerc ©