Actualité Ariel Atom Caterham Lotus

TrackDays : Les nouvelles règles discriminantes de sécurité de la FFSA !

Club Lotus France - Le Mans Bugatti - 2014 - Joris Clerc
Club Lotus France - Le Mans Bugatti - 2014 - Joris Clerc

2015 a été une année compliquée pour les journées circuit loisir suite à la publication de nouvelles règles de sécurité par la FFSA, qui interdit désormais à différentes voitures de rouler simultanément en fonction de leur poids. Dans la pratique, cela revient à limiter fortement l’accès aux circuits pour les voitures de moins de 800 kg : Lotus Elise S1 / Exige S1 / 2-Eleven, Caterham, Ariel

Club Lotus France - Le Mans Bugatti - 2014 - Joris Clerc
Le Mans Bugatti – 2014 – Joris Clerc

L’origine de cette disposition au sein des Règles Techniques et de Sécurité (RTS) reste floue, elle pourrait être liée aux accidents graves survenus en 2014 ou simplement à la constatation que des véhicules très différents cohabitent sur circuit, ce qui est une source potentielle de danger. Une première version ; interdisant simplement la cohabitation entre les “protos” de type Norma, Funyo ou Radical avec les berlines et les GT ; est parue fin 2014 mais fut rapidement contestée et abandonnée par manque de clarté. La Fédération Française de Sport Automobile a alors décidé de catégoriser les voitures par poids et d’interdire le roulage simultané des autos de moins de 800 kg avec celles de plus de 800 kg !

Les impacts sont importants pour les organisateurs car ils ont alors le choix entre l’interdiction des voitures de moins de 800 kg sur leurs journées et l’abandon du roulage libre au profit de sessions dont les effectifs sont déséquilibrés : on estime que 15% des participants roulent sur des véhicules de moins de 800 kg. C’est donc très compliqué à gérer pour les organisateurs, avec des impacts financiers très importants et difficile à accepter pour les participants, qui ne peuvent plus rouler aussi librement sur circuit.

Club Lotus France - Le Mans Bugatti - 2014 - Lotus Elise S1 111S - Joris Clerc
Le Mans Bugatti – 2014 – Lotus Elise S1 111S – Joris Clerc

La règle a donc été plus ou moins appliquée par les circuits et organisateurs en 2015 et a donné lieu à de nombreuses sollicitations auprès de la FFSA afin qu’elle revienne dessus. Quelques organisateurs ont même été reçus par des représentants de la FFSA afin d’entamer un dialogue sur le sujet. Pourtant la toute dernière version des RTS n’a fait qu’ajouter une catégorie de poids supplémentaire pour les véhicules de plus de 2 tonnes !! La fédération n’a donc pas tenu compte des multiples remontées du terrain…

BMW X6M
BMW X6M

En parallèle de ces considérations bassement matérielles, la FFSA vit actuellement une crise en haut lieu car la politique de la direction actuelle est très controversée par les comités régionaux. Le président Nicolas Deschaux a dissout le comité directeur et des élections anticipées auront lieu le 10 décembre. Même s’ils ne semblent pas totalement impartiaux (les articles sur le site AutoNewsInfo résument bien la situation).

Nicolas Deschaux - Président FFSA
Nicolas Deschaux – Président FFSA

Ces élections sont une occasion pour les amateurs de se faire entendre et, au delà de la suppression de la règle sur les poids, de demander davantage de dialogue lors de l’élaboration des prochaines RTS. Une meilleure prise en compte des avis du terrain devrait effectivement permettre l’élaboration de règles de sécurité pertinentes, efficaces, acceptables et compréhensibles par tous. Une lettre ouverte aux présidents de comités directeurs, qui voteront le 10 décembre, a été rédigée sous forme de pétition et compte déjà plusieurs centaines de signatures de pilotes amateurs, organisateurs, moniteurs de pilotage ou simples passionnés.

Laurent Coydon  (http://www.trackdays.fr/)

Crédit photos @ Joris Clerc

A propos de l'auteur

Pierre Henri Brautot (@PH_Brautot)

Pierre Henri Brautot (@PH_Brautot)

2 commentaires

Cliquer ici pour poster votre commentaire
  • Bonjour,
    Je fais parti des signataires. Toutefois, je trouve aberrant que la FFSA s’imiscie dans notre pratique qui se fait en dehors de son cadre. Nous sommes tous assurés par ailleurs donc elle ne peut se prévaloir de ce point pour interférer.
    La FFT impose-t-elle des règles à celui qui loue un cours de tennis le samedi matin: non.

    En négociant avec la FFSA, nous légitimons de facto son action.

    N’y a-t-il pas juridiquement quelque chose à creuser? Il y a des avocats parmi les gentleman drivers qui pourraient s’emparer du dossier.

  • Reglementation mécaniciens :
    J’ai entendu parler d’une nouvelle réglementation qui obligerait les mécaniciens de stand à porter obligatoirement un casque.
    Avez-vous des informations svp sur cette nouvelle réglementation ?
    Merci de votre aide.
    Cordialement.
    Jerome Chauvin