Actualité Lotus

Lotus Elise Série 4 en 2020 : Rester fidèle à ses racines

Lotus Elise
Lotus Elise

Une nouvelle Lotus Elise arrivera en 2020, promettant un retour sur la légèreté, aillant plaisir de conduite et bon rapport qualité/prix. Présentée en 1996, il y a 20 ans, le roadster à moteur central de Lotus a conquis toute une génération d’amateurs passant de la balade à la piste avec délectation. Pour le petit constructeur anglais, ce modèle est un “blockbuster” comme on dit dans l’industrie du cinéma, un “best seller”. Il y a un an Julian Thompson, l’un de ses designers, s’était à nouveau penché sur l’Elise pour imaginer le style de la future Série 4. Il n’en fallait pas plus à Jean-Marc Gales, le patron de Lotus, pour lancer l’étude du prochain modèle de celle qui a relancé la marque il y a deux décennie.

Lotus Elise
Lotus Elise

Fidèle à ses origines grâce au “Lotus Lightweight Laboratory”

Une nouvelle Elise sera mis en vente en 2020, a indiqué Jean-Marc Gales, le boss de Lotus. Les travaux sur le style et le design du roadster deux places est censé avoir déjà commencé, coïncidant avec le retour à la rentabilité financière de Lotus, une première depuis 20 ans. A l’heure où le Groupe FCA (Fiat Chrysler Automobiles) constate les méventes de l’Alfa Romeo 4C et pense sérieusement à l’arrêt de production de l’italienne, Jean-Marc Gales donne des indices quant à la philosophie de conception et d’ingénierie de la future Elise.
Passée par le “Lotus Lightweight Laboratory”, la voiture va rester fidèle à ses racines légères, en utilisant la même technologie de châssis, en aluminium extrudé utilisé sur l’originale Elise S1 et qui équipe aujourd’hui toutes les Lotus. C’est une stratégie très différente des concurrents du constructeur d’Hethel, qui se tournent vers les châssis en fibre de carbone, beaucoup cher à réaliser mais aussi plus léger et plus résistant aux contraintes. Il n’y aura donc pas de liens avec le Concept Elise 2010 vu au Mondial de l’Automobile de Paris 2010, présenté par la précédente direction de Dany Bahar et dessiné par Donato Coco : Lotus New Era 2010 (< cliquez ici pour lire le pdf).


En effet ce Concept d’Elise 2010 était beaucoup plus puissant (320 ch) et plus lourd (1,1T) que le modèle d’aujourd’hui et était destiné à des acheteurs intéressés par un prix considérablement plus élevé que la voiture actuelle. Pour éviter cette surenchère à tous points de vue, la future Elise S4 restera fidèle à la philosophie de conception et d’ingénierie de la voiture d’aujourd’hui. “Le châssis de l’Elise a souvent été copié mais jamais égalé”, a déclaré Jean-Marc Gales, “combinez cela avec la sensation de sa direction et vous avez quelque chose de vraiment spécial. L’ADN de cette voiture est son poids léger, son toucher de route, son équilibre et sa maniabilité. A chaque niveau, c’est la voiture proposant le meilleur rapport plaisir de conduite/performance/prix”.

Châssis Lotus Elise
Châssis Lotus Elise

La clé du nouveau châssis sera sur la réduction de poids a déclaré Jean-Marc Gales : “Aujourd’hui, nous sommes toujours une référence en matière des voitures de sport légères, tout comme Colin Chapman l’a fait quand il a fondé la société. C’est la philosophie que nous voulons continuer à appliquer et partager, peu importe la voiture que nous construisons”. Il a également souligné que l’Elise Cup 250, dévoilée au Salon de Genève cette année, est un exemple de ce que l’entreprise peut atteindre, citant son poids de 921 kg à vide : “Les avantages d’avoir poids léger sont énormes, incitant à gérer au mieux les différents éléments en terme d’efficience et de performance.”

Lotus Elise S4 2020
Lotus Elise S4 2020

Un objectif de poids de 900 kg est censé avoir été fixé pour la future Elise, malgré les défis supplémentaires liés à la construction de la voiture pour répondre à la réglementation américaine. C’est une hausse marquée par rapport aux 725 kg de l’originale Elise S1, la nécessité de se conforter à ces règles d’homologation vont imposer que la voiture soit plus large – afin d’intégrer des coussins gonflables latéraux et les structures anti-collision supplémentaires – sa longueur ne dépassant pas les 3,70 mètres comme actuellement. Cela représente un défi de garder un accès facilité à l’habitacle, pour le conducteur et le passager, cependant Lotus a fait de grands progrès dans ce domaine avec l’Evora et les ingénieurs se disent confiants sur ce sujet, pouvant faire la même chose à nouveau. Lotus a également considérablement réduit le poids de ses panneaux de carrosserie composites au cours des dernières années, avec des variantes super légères – Club Racer, Sport ou Cup – permettant d’arriver à cette cible de 900 kg.

Lotus Elise S4 2020
Lotus Elise S4 2020

Les USA, nouveau marché

Lotus lance actuellement le déploiement de l’Evora 400 aux États-Unis et Jean-Marc Gales ne fait aucun secret de l’importance qu’il voit dans la croissance de ce marché, clé pour pérenniser le retour des bénéfices de la marque : “Nos plus grands marchés aujourd’hui sont le Japon, la Grande-Bretagne, l’Allemagne et la France – dans cet ordre”, a t il déclaré. “Mais il n’y a aucun doute que les États-Unis deviendront notre premier marché, avec des ventes de l’Evora 400 à partir cet été. Cela représente une opportunité fantastique.”

On ne sait pas si la législation va pousser Lotus vers la mise au point d’un nouveau système de direction assistée. Cependant, tout en parlant de l’ADN de Lotus, Jean-Marc Gales a souligné que la pureté du toucher de route de la direction, pour lesquel l’entreprise est célèbre, ne sera jamais compromise : “Nous avons une sensation de direction que personne d’autre n’a égalé” dit-il “cela fait partie de notre culture et nous ne ferons jamais rien qui puisse perturber cela. C’est une partie essentielle de Lotus “.

Lotus Evora 400 - Genève 2015
Lotus Evora 400 – Genève 2015

Aucun détails n’a été diffusé sur les prochaines motorisations Toyota qui seront retravaillées par Lotus. Jean-Marc Gales ne tarit pas d’éloges sur la firme japonaise : “Le moteur Toyota a prouvé que c’était le bon choix pour l’Elise à travers une variété de puissance et une très bonne fiabilité.” a t il dit “Nous avons beaucoup investi dans la relation Toyota et ce partenariat est vraiment une réussite”. Un élément clé de la gestion du déploiement de la future Elise sera les nouvelles versions de l’actuelle Elise S3. Autocar attend des évolutions entre maintenant et 2020, en termes de puissance, de poids et de l’équipement, mais il semble probable que les mises à jour de l’Elise S3 soient basées sur les deux blocs 1.6L de 136 ch (134bhp) et 1.8L de 246 ch (243bhp) disponibles aujourd’hui, pour attirer une base de clientèle aussi large que possible.

La poussée du marché américain signifie que la voiture sera disponible avec au choix une boîte de vitesses manuelles ou automatiques, provenant de Toyota. Les ventes d’Evora sont majoritairement en boite auto aux États-Unis, et même si une telle mesure peut être en contradiction avec la philosophie de l’Elise, les acheteurs doivent pouvoir opter pour une transmission automatique. L’augmentation des ventes et donc la pérennité de la rentabilité de Lotus est le passage obligé pour la validation des investissements du programme Elise S4.

Lotus Exige 350 Roadster
Lotus Exige 350 Roadster

Les ventes de Lotus aux USA sont promues par l’Evora 400 qui tire vers la haut le croissance du carnet de commande avec les dernières versions de l’Elise S3 et de l’Exige Sport 350 dévoilées à Genève cette année. La demande de “pistarde” axée sur 3-Eleven est également très encourageante, avec suffisamment de commandes pour lancer la production de cette voiture jusqu’à l’année prochaine. En tant que tel, Jean-Marc Gales prévoit d’enregistrer plus de 2000 ventes d’Avril 2016 à Mars 2017, avec un objectif à terme de 3000 voitures par an d’ici 2020 : “Il y a longtemps que nous n’avions pas eu tant de commandes dans, certainement plus de 10 ans”, a t il déclaré, “la demande en Europe est forte, alors que nous avons déjà 250 commandes pour l’Evora 400 aux États-Unis. Étape par étape, nous améliorons nos voitures et les process de fabrication. Cela n’a pas été facile, mais il est clair qu’il y a un créneau profitable pour nous.”

Lotus
Lotus

Source traduit de Autocar.co.uk

A propos de l'auteur

Yvan T. (@Yvan_111)

Yvan T. (@Yvan_111)

1 commentaire

Cliquer ici pour poster votre commentaire