Actualité Chantilly Arts & Elegance Chantilly Arts & Elegance 2016 Concours d'Elégance Historique

Chantilly Arts et Élégance 2016 confirme son statut de rendez-vous hors du commun

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin

Pour sa troisième édition, Chantilly Arts et Élégance, se devait de relever un défi de taille : être à la hauteur de la réputation acquise lors des rendez-vous précédents. En mariant ce qui a déjà fait sa renommée et en y ajoutant la bonne dose de nouveautés, on peut estimer que Peter Auto a réussi une fois de plus son pari.

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin

En 2015 je découvrais à la fois l’événement organisé par Peter Auto et le site de Chantilly. Deux bonnes raisons de repartir émerveillé d’une édition qui avait bénéficié d’une météo des plus clémentes. C’est donc avec une petite part d’inquiétude que je revenais ce dimanche 4 septembre sur une édition qui promettait déjà d’être plus humide que les précédentes. Allais-je retrouver la magie de l’année précédente ? n’allais-je pas retrouver les mêmes autos que l’année précédente ? Si vous fréquentez régulièrement les rassemblements automobiles vous aurez certainement déjà ressenti cette lassitude au fil des ans de retrouver toujours les mêmes acteurs.

Revenir à Chantilly reste cependant un grand moment. Même si l’enchantement de la première fois n’est plus aussi fort, le château, ses écuries et son parc restent un endroit magnifique qui mérite à lui seul le déplacement. Le CAERM – Chantilly Arts & Élégance Richard Mille – arrive à exploiter le site de la meilleure des façons.

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin

Tout d’abord avec les espaces Clubs. Le premier se trouve du côté de la porte principale. Pour y accéder vous aurez déjà traversé l’esplanade remplie de multiples voitures de sport. Là aussi des clubs sont installés mais ils ne sont pas véritablement intégrés à la fête. Ce premier espace rassemble principalement les marques italiennes : Ferrari, Maserati, Lamborghini, Alfa Romeo et Fiat mais aussi la plus rare Iso. Le niveau des véhicules exposés est déjà exceptionnel, principalement chez Ferrari ou les toujours remarquées 250 et 275 côtoient la quasi-totalité des supercars de la marque, de la 288 GTO puis F40 à la LaFerrari, seule la F50 manquait à l’appel au moment de ma visite.

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin

Le second espace se situe dans les jardins à l’arrière du château, côté écuries. C’est ici que se retrouvent autant les clubs anglais que multi-marques. La grosse différence par rapport à 2015 étant me semble-t-il que les véhicules exposés étaient moins élitistes que précédemment (une Matra Murena posant fièrement à quelques mètres du stand regroupant pas moins de 9  Bugatti Veyron !). Quoi qu’il en soit l’ambiance est à la fête de bon goût : les coffres des Rolls-Royce débordent de Champagne que les convives dégustent en habits du dimanche.

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin

Si ces deux espaces proposent déjà leur lot de pépite, c’est pourtant bien entre la Pelouse Le Nôtre et le Miroir Central que se situe le clou du spectacle : les voitures qui participeront au concours d’élégance et d’état.

Le concours d’élégance

Comme l’année dernière, nombreux sont les constructeurs à avoir joué le jeu de présenter une voiture (prototype ou véhicule de série aux attributs exceptionnels), accompagnée d’un mannequin habillé par un grand couturier.

Cette année quatre trophées furent décernés (sur 8 ensembles présentés).

C’est la  DS E-Tense aux côtés d’une création d’Eymeric François qui remporte le trophée Best of Show, tandis que la Vision Mercedes-Maybach 6 associée à une tenue de Jean-Paul Gaultier remporte le prix du public. La McClaren 570GT By McLaren Special Operations mariée à un mannequin habillé également par Jean-Paul Gaultier remporte le prix de la cohérence automobile et mode. Enfin, un Prix Spécial a été attribué à la nouvelle moto atelier “by Zagato” pour le fabricant italien MV Agusta, présentée en première mondiale à Chantilly.

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin

Permettez-moi d’attribuer les trophées AutomotivPress :
– Trophée « Tex Avery wolf » de la voiture la plus sexy : Vision Mercedes-Maybach 6
– Trophée « Corde à nœuds » de la voiture la plus triste : Rolls-Royce Wraith Black Badge
– Trophée « Espoir » du prototype bientôt sur la route pour notre plus grande joie : Lexus LC 500
– Trophée « Vas-y si t’oses ! » du prototype auquel on ne croit pas : DS E-Tense

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin

Le concours d’état

Ou plutôt, les concours d’états. En effet ce sont vingt et une catégories qui sont récompensées.

Si quelques-unes des autos présentées étaient déjà présentes l’année précédente, la très grande majorité faisaient leur apparition pour la première fois sur les pelouses de Chantilly et c’était une fois de plus un ravissement pour les spécialistes comme pour les simples amateurs.

D’un point de vue personnel, les catégories « hommage à Jean Todt » et « Bugatti, les voitures de Grand Prix » sont celles qui me parlaient le plus, mais chacune des (environ) cent voitures présentées méritait à elle seule une journée d’admiration béate.

Voici le classement officiel du concours, agrémentés d’un très personnel trophée AutomotivPress 😉

Best of show : Alfa Romeo 8C 2900B Lungo Berlinetta de 1938 carrossée par Touring
Best of show AutomotivPress : SS1 Four Light Saloon 1935, un coup de cœur ne s’explique pas !

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin

Spécial Hommage : Jean Todt – 50 années d’une carrière hors norme
1er Prix : Peugeot 504 Rallye Groupe 4 1979 (M. Jean Guichet)
Prix AutomotivPress : Peugeot 405 Turbo 16 Pikes Peak, après Climb dance, plus besoin de pare-soleil, la main droite « à la Vatanen » devient l’apanache de ceux qui savent…

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin

Les marques anglaises disparues (Avant-Guerre)
1er Prix : Sunbeam 3 Litres Straight Eight Grand Prix 1922 (Mr Erez Yardeni)
Prix AutomotivPress : SS1 Four Light Saloon 1935, l’élégance féline de celle qui deviendra Jaguar

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Philippe Lagrange
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Philippe Lagrange

Les marques anglaises disparues (Après-Guerre) – Voitures Ouvertes
1er Prix : Sunbeam Alpine MK1 1953 (Jonathan Miles)
Prix AutomotivPress : Swallow Doretti Roadster 1954, allez avouez que vous avez cru que c’était une Austin Healey…

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Philippe Lagrange
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Philippe Lagrange

Les marques anglaises disparues (Après-Guerre) – Voitures Fermées
1er Prix : Frazer Nash Le Mans Coupe 1955 (Collection privée)
Prix AutomotivPress : Frazer Nash Le Mans Coupe 1955, l’évocation d’une époque romantique où les petits coupés profilés tentaient la grande aventure de la compétition

Les grandes berlines et limousines de voyage (Avant-Guerre)
1er Prix : Packard Eight 1602 Coupé Chauffeur 1938 (M. Jean-Pierre Antoine)
Prix AutomotivPress : Renault NM 40 CV découvrable 1927, car rarement une Renault n’aura été aussi impressionnante

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin

Cinquantenaire de la Lamborghini Miura P400 présentée au Salon de Genève 1966
1er Prix : Lamborghini Miura P400 1967 (M. Frédéric Leroux)
Prix Spécial : Lamborghini Miura Prototype 1966 (Collection Caveng)
Prix AutomotivPress : Lamborghini Miura Prototype 1966, au-delà de l’état exceptionnel, c’est classe le blanc

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin

Les voitures du Tour de France Automobile (1951-1964)
1er Prix : Ferrari 250GT Berlinetta Competizione Tour de France 1957 (Collection Destriero)
Prix AutomotivPress : Jaguar MKII 1963, car je n’arrive toujours pas à réaliser qu’une berline de luxe a fait la nique aux meilleures GT quatre fois !

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin

Les voitures du Tour de France Automobile (1969-1986)
1er Prix : Ferrari 308 GTB Gr. IV Michelotto 1982 (Club Ferrari France)
Prix AutomotivPress : Ferrari 308 GTB Gr. IV Michelotto 1982, pour moi la 308 reste encore aujourd’hui une des plus belles Ferrari

Hommage à l’Ecurie Pozzi
1er Prix : Ferrari 365 GTB/4 Competizione SII 1972 (Club Ferrari France)
Prix AutomotivPress : Ferrari 512 BB Competizione 1978, elle conserve la ligne pure de la BB  de route, agrémentée d’une livrée qui me renvoie à mes jeunes années

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin

Les Formule 1 à moteur avant
1er Prix : Gordini Type 11 1946 (Collection privée)
Prix AutomotivPress : Ferrari 555 Supesqualo 1955, Ah, « Pilote de Course » de Maurice Trintignant, voilà de la saine lecture pour la jeunesse !

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin

Les prémices de l’aérodynamisme d’avant-guerre – Les voitures de route ouvertes
1er Prix : Lancia Astura 3ème série Pininfarina cabriolet “Bocca” 1933 (M. Philippe Cornet de Ways Ruart)
Prix spécial : Alfa Romeo 6C 2300 Aerodinamica Spider “Aerospider” 1935 (Mr Georg Gebhard)
Prix AutomotivPress : Lancia Astura cabriolet « Bocca », parce que c’est clairement la plus jolie de la catégorie

Les prémices de l’aérodynamisme d’avant-guerre – Les voitures de route fermées
1er Prix : Alfa Romeo 8C 2900B Lungo Berlinetta 1938 (Mr John Shirley)
Prix AutomotivPress : Mercedes 540K Stramliner 1938, parce qu’il fallait vraiment avoir l’âme scientifique pour oser s’éloigner à ce point de la beauté classique de la 540 !

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin

Bugatti, les voitures de Grand Prix
1er Prix : Type 59 1934 (Mr Marc Newson)
Prix FIVA : Type 35B 1928 (Collection privée)
Prix AutomotivPress : Type 35B 1928, LA voiture de course absolue

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin

Les voitures à vapeur
1er Prix : White Rear Entry Tonneau 1903 (Mr Mitch et Wendy Gross)
Prix AutomotivPress : White Rear Entry Tonneau 1903, parce que c’est celle de la catégorie qui ressemble le plus à une voiture…

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin

Les carrosseries atypiques (Bois, tissu, osier…)
1er Prix : Vauxhall 30/98 Wensum 1925 (Collection privée)
Prix AutomotivPress : Panhard & Levassor X19 Skiff Torpedo 1912, autant pour l’acajou que pour la forme en pointe de la poupe

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Philippe Lagrange
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Philippe Lagrange

Chefs d’oeuvre de la carrosserie française (Avant-Guerre) – Voitures Ouvertes
1er Prix : Alfa Romeo 8C 2300 Roadster Figoni 1932 (Mr Martin Eyears)
Prix AutomotivPress : Alfa Romeo 8C 2300 Roadster Figoni 1932, car la simplicité est souvent ce qui se fait de plus beau

Chefs d’oeuvre de la carrosserie française (Avant-Guerre) – Voitures Fermées
1er Prix : Bugatti Type 57 Atalante 1935 (M. Jean Guikas)
Prix AutomotivPress : Bugatti Type 57 Atalante 1935, car il n’y a pas grand-chose de plus beau qu’une Bugatti 57 😉

Chefs d’oeuvre de la carrosserie française (Après-Guerre)
1er Prix : Facel Vega HKII 1964 (M. Bruno-Henry Couvrat)
Prix AutomotivPress : Talbot Lago T14 sport 2500 1956, un style purement français pour une élégance raffinée

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin

Un grand carrossier italien : Zagato (Avant-Guerre)
1er Prix : Alfa Romeo 8C 2300 Spider 1932 (Collection privée)
Prix AutomotivPress : Alfa Romeo 6C 1750 GS Spider 1932, sport et élégance dans un dessin aérien

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin

Un grand carrossier italien : Zagato (Après-Guerre)
1er Prix : Aston Martin DB4 GTZ 1961 (Collection privée)
Prix AutomotivPress : Aston Martin DB4 GTZ 1961, il n’y a guerre que la Ferrari 250 GTO qui puisse lui faire de l’ombre au début des années ’60 pour incarner à la fois la Belle et la Bête

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin

Un grand carrossier italien : Zagato (Spécial Alfa Romeo)
1er Prix : Alfa Romeo 1600 TZ 1965 (M. Olivier Cazalières)
Prix AutomotivPress : Alfa Romeo TZ03 2010, certes c’est une Viper re-carrossée, mais le lien historique est conservé et renouvelé au niveau du style avec les Alfa TZ

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin

Et le reste ?

Si l’indigestion de merveilles ne vous a pas encore gagné, réjouissez-vous, le CAERM nous a offert en dessert un plat de choix avec une exposition célébrant le centenaire de BMW. Avions, motos, mais surtout voitures avec la mythique création de Paul Bracq : la Turbo 1972 qui préfigurera la M1.

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 - Philippe Lagrange
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Philippe Lagrange
Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin

Pour les plus gourmands, il restait encore les expositions de constructeurs de renom tels Lexus, Bugatti Concept Gran Turismo et Aston Martin qui présentait la nouvelle DB11 aux côtés d’une Vantage GT8.

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin

Sans oublier les multiples animations (bateaux de collection, régates d’Optimist, jeux de société en bois) et la possibilité de croiser des célébrités du monde de l’auto (Jean Todt, Valentino Balboni, Paul Belmondo, Jean Guichet…) de la mode (Chantal Thomass) ou du spectacle (Nick Mason, John Malkovich) invités en tant que jury des divers concours ou simplement en amateurs éclairés.

Chantilly Arts et Élégance 2016 - Kevin Goudin
Chantilly Arts et Élégance 2016 – Kevin Goudin

Restaient enfin quelques trophées à remettre pour le plaisir :
Grand Prix des Clubs : Amicale Tricyclecariste de France
Prix de l’Authenticité : George Irat Torpedo Sport 1926
Prix Perspective Art & Design Floral : Rolls-Royce Enthusiats’ Club
Prix du Plus Beau Chapeau : Madame Guérin

Chantilly Arts & Élégance Richard Mille s’impose sans conteste comme l’un des plus grands concours d‘élégance mondiaux. Cette troisième édition confirme le talent des équipes de Patrick Peter pour magnifier l’automobile dans un écrin architectural d’exception. Le public français jouant le jeu de l’élégance avec au moins autant de réussite que nos voisins d’Outre-Manche, la fête est totale et laisse aux spectateurs des souvenirs fabuleux. Rater la première édition était une erreur de débutant. Ne pas se rendre au second opus était une faute. Omettre le troisième rendez-vous un sacrilège. Je vous en conjure : ne faites pas la bêtise de passer outre en 2017 !

Crédit photos @Kevin Goudin – dont vous profiterez des photos dans un article spécifique – et Philippe Lagrange

A propos de l'auteur

P. Lagrange (@Philagrange)

P. Lagrange (@Philagrange)

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour poster votre commentaire

Laisser un commentaire

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous