Essai Ford Puma ST : Un SUV sur circuit, sérieusement ?
Essais Ford

Essai Ford Puma ST : Un SUV sur circuit, sérieusement ?

Ford Puma ST vert mine
© Jpog.fr

A la rédaction, nous sommes plutôt convaincus par les qualités sportives de la gamme Ford Performance. A tel point que certains se sont même laissés tenter par une Fiesta ST en voiture personnelle… Bref, lorsque Ford nous a invité à venir essayer le premier SUV de la gamme Performance, je ne vais vous cacher que j’ai été fortement intrigué par cette nouveauté. Direction Paris pour aller juger tout ça !

Ford Puma ST vert mine
© Jpog.fr

Une sportivité contenue.

Lorsqu’on découvre ce nouveau Ford Puma ST, la première chose qui saute aux yeux, c’est la couleur ! En effet, notre exemplaire d’essai arbore fièrement son vert Mine (à prononcer à l’anglaise). Sachez que la gamme se compose de 8 coloris spécifiques allant d’un gris vernis très à la mode à des couleurs plus flashy comme ce vert.

Ford Puma ST vert mine
© Jpog.fr

En faisant le tour, on peut observer des grandes jantes de 19 pouces chaussées de Michelin PilotSport 4 S (le plus sportif avant de passer au semi-slick), ainsi que des freins majorés (326mm) aux étriers rouges, laissant présager ses aptitudes sportives.
Sur la face avant, les modifications sont plus subtiles avec notamment l’ajout d’une lame de pare-choc siglée Ford Performance qui vient poser un peu plus sur la route ce petit SUV.

Ford Puma ST vert mine
© Jpog.fr

A l’arrière, on peut voir un béquet qui conclut un toit qui passe en noir. Sur le bas du pare-choc, on trouve un extracteur suggestif ainsi que la double sortie d’échappement à valve active mais nous y reviendrons plus tard.

Avec tout ceci, le Puma ST affiche un look sportif sans pour autant être tape à l’oeil (à la couleur près dans notre cas). Des modifications qui ne devraient pas entâcher la séduction de ce SUV, qui est désormais le modèle Ford le plus vendu en France cette année, notamment grâce à son style.

 

Un intérieur typiquement ST.

Ford Puma ST vert mine
© Jpog.fr

A l’intérieur, les amateurs de Ford ne seront pas dépaysés. Cette version ST possède la même planche de bord que le modèle classique et se rapproche donc de ce que l’on trouve dans la Fiesta.
Cette nouvelle version sportive ajoute donc un nouveau volant à méplat siglé ST, à la jante légèrement majorée pour une meilleure prise en main. Un pédalier en aluminium et un pommeau de levier de vitesses spécifique.

Ford Puma ST vert mine
© Jpog.fr

La modification la plus flagrante reste les (beaux) sièges Recaro en cuir et alcantara qui présentent un très bon maintien. Certains de mes confrères un peu plus costaud les ont trouvé un peu étroit, mais pour ma part avec mes 1m70, ils sont parfaits. La mousse est à ce propos très bien calibrée et permet de compenser un peu la fermeté de la suspension, mais ça, nous en parlerons dans la partie suivante.

© Jpog.fr

Pour le reste, l’espace arrière demeure inchangé, et les sièges passent eux aussi par la case cuir. Enfin, dans le coffre, on trouve toujours la mega-box (une sorte de boite sous le plancher lavable au jet d’eau) qui permet d’afficher le plus grand coffre de la catégorie avec 465 litres. Néanmoins le seuil de chargement est assez haut et pourra éventuellement gêné lorsqu’il s’agira d’y mettre une poussette.

 

Sur la route.

Au moment de prendre le volant ce gros bonbon vert, je ne sais pas trop à quoi m’attendre et étant très content de l’agilité et de la légèreté de ma Fiesta, je suis un peu inquiet de voir le badge ST sur un SUV.

Ford Puma ST
© Jpog.fr

En jetant un oeil à la fiche technique, j’ai la bonne surprise de voir que le poids n’augmente que de 75kg par rapport à la Fiesta. Embonpoint compensé, en partie, par l’ajout de 30Nm de couple. Nous voici donc avec le moteur de la Fiesta ST boosté. Pour rappel, c’est donc un 3 cylindres 1,5L ecoboost (avec désactivation des cylindres en cas de faible sollicitation) de 200ch et de 320Nm (entre 2500 et 3500 tr/min).

A l’ouverture de la porte, je suis accueilli par un seuil de porte rétroéclairé ST. Vient ensuite le moment de poser mon petit corps dans les baquets Recaro qui, je me répète, me maintiennent parfaitement. Pression sur le bouton de démarrage et je note déjà la note d’échappement particulièrement sympathique avec un son bien rauque, quelque peu hors du commun pour une voiture sortie en 2020 !

Ford Puma ST vert mine
© Jpog.fr

Les premiers kilomètres sur route se déroulent à allure normale pour voir si cette version sport perd sa polyvalence par rapport aux versions ST-Line. Et autant être clair tout de suite, oui, la suspension est assez ferme. Les habitués de la Fiesta ne seront pas dépaysés. Mais on peut remercier les mousses des sièges Recaro qui encaissent un peu les chocs et améliorent les choses.
La boite 6 vitesses est précise avec un guidage un peu moins mécanique que dans la Fiesta, mais l’étagement court montre que nous sommes en présence d’une voiture qui a décidé d’être véritablement sportive !

Ford Puma ST intérieur
© Jpog.fr

En mode normal, cette version ST qui coiffe la gamme Puma possède de nombreux équipements avec tous les raffinements technologiques qu’on attend en 2020, maintien dans la voie, alerte angle-mort, android-auto/carplay, chargeur à induction, grand écran de 12 pouces à la place des compteurs, etc… Hormis la fermeté des nouvelles suspensions, on retrouve les qualités des versions normales qui ont fait son succès.

Au niveau des consommations, la boucle d’essai étant particulièrement courte, difficile de vraiment la mesurer mais la consommation mixte est annoncée à 6l au 100km. Cela peut paraître très optimiste, mais personnellement, avec ma Fiesta, je suis très fréquemment à 6,5l/100km sans forcément faire attention à la conso, donc, je pense que le Puma peut atteindre une conso moyenne réelle de 7l/100km.
Mais Ford nous a réservé une surprise et c’est là qu’on voit qu’ils ont complètement confiance dans les prestations sportives de leur nouveau né, puisqu’ils nous ont invité à venir faire quelques tours sur le circuit routier de MorteFontaine !

 

Un SUV sur circuit, sérieusement ?

Ford Puma ST
© Jpog.fr

Il est maintenant 14h et je suis en 3 ème position derrière l’instructeur qui nous fait découvrir la piste en accélérant progressivement le rythme. J’ai oublié de préciser que notre exemplaire possède le différentiel à glissement limité Quaife et cela va se révéler être un équipement essentiel (mais qui ici pouvait en douter).
L’instructeur rentre dans les stands et la piste est à nous. Première chicane, talon-pointe pour rentrer la seconde, léger freinage dégressif et, au miracle, l’arrière vient sur les freins comme sur sa petite soeur Fiesta ! Le confrère qui me suivait m’avouera avoir vu le petit cross-over sur 3 roues.

Ford Puma ST vert mine
© Jpog.fr

Au passage dans la vidéo de l’essai, je vous ai mis la caméra embarquée de mes quelques tours pour que vous puissiez vous rendre compte (la séquence est à 10min45).

Je pousse un peu le moteur qui, clairement, ne donne plus grand chose au-delà de 6000 tr/min (zone rouge à 6500 tr/min). Malgré cela, n’allez pas croire que la voiture se traine, au contraire. Avec 320 Nm de couple pour 1330 kg, les performances sont là et les 6,7s au 0 à 100 km/h annoncé, semble tout à fait réaliste.

Ford Puma ST vert mine

Mais au-delà des performances, ce qui fait la qualité des produits Ford Performance, ce sont les sensations globales. En effet, ce Puma vous donne véritablement la banane avec un comportement routier façon 205 GTi.

L’arrière est très vif et peut venir à la demande. Ajouté à cela l’échappement qui crépite au lever de pied et vous avez là, le petit SUV le plus rigolo pour emmener votre petit dernier à l’école !

Ford Puma ST sur 3 roues
© Jpog.fr

Les tours s’enchainent et j’ai du mal à vouloir m’arrêter tellement le comportement est ludique. Dans les virages, pas de sous-virage à noter et quand bien même, rajouter un peu de gaz et le DGL Quaife vous ramènera au point de corde. Les virages s’enchainent sur 3 roues pour les plus serrés sans jamais être inquiétant, génial !

Cela parait dingue de parler d’un SUV comme cela, mais Ford l’a fait. Ils ont crée un SUV qui peut aller sur piste sans tuer ses pneus, ses freins et son esp. Sacré tour de force !

 

Le Puma ST est le premier SUV GTi.

Ford Puma ST vert mine
© Jpog.fr

Comme dit précédemment, bravo à Ford d’avoir oser créer cette teigne. Je n’aurais jamais cru ressentir autant de plaisir au volant d’un cross-over urbain. On est clairement en présence d’une Fiesta ST sur-élevée !
Et c’est peut-être justement là son défaut aussi. Sachant que la Fiesta ST existe en 5 portes aussi pour 6500eu de moins, on peut s’interroger sur le placement de ce Puma ST. Si vous avez besoin d’un peu plus de coffre que dans la Fiesta, et d’espace à l’arrière, alors ce Puma sera fait pour vous. Si, comme beaucoup d’autres clients, vous avez craqué sur le design alors difficile de ne pas vous le conseiller.
Affiché à 33 650€ avec un malus de seulement 983€ en 2021, il n’a pas vraiment de concurrence dans son segment. Aucun autre SUV n’a de telles aptitudes sportives.
Alors certes, il est ferme en suspension, l’échappement pétarade en mode sport, mais en tant que parents passionnés d’automobiles, autant donner le virus dès le plus jeune âge non ?
Si vous souhaitez des informations complémentaires, n’hésitez pas à laisser un commentaire et je me ferais une joie d’y répondre.

© Jpog.fr

Merci à Ford France pour l’invitation dans cette période compliquée !

A propos de l'auteur

Jordan Prot

2 commentaires

Cliquer ici pour poster votre commentaire
  • Bonjour Serge,
    Non, je ne pense pas que Ford proposera cette version ST avec la boite automatique si l’on s’en réfère au développement de la petite soeur Fiesta.
    Cordialement.

  • Bonjour
    Auriez vous des infos de FORD concernant l’équipement de ce PUMA ST d’une boite auto (Double embrayage ?)
    Cordialement
    Serge Béziat

Nous twittons, suivez-nous