Actualité Porsche Sport Auto Toyota Vidéos WEC & ELMS 2016

FIA WEC à Spa-Francorchamps : Audi rescapé, vainqueur en LMP1

La course des LMP1 a été aussi chaude que la météo estivale, source de nombreux rebondissements du début à la fin. Aucun constructeur de la catégorie reine n’ont pas été épargné par les soucis même si l’Audi R18 #8 de Duval/di Grassi/Jarvis a été la seule à ne pas connaître d’alerte, permettant au trio de pilote de monter sur la plus haute marche du podium et donnant à la marque aux quatre anneaux son 106ème succès en sport prototype.

FIA WEC Spa Francorchamps 2016 - LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 – LMP1

Les Audi du Team Joest ont été à la peine et c’est rare pour ne pas le souligner. “Nous avons été plus chanceux ce week-end et on ne s’en plaindra pas. Certes, nous ne sommes pas où nous voulions être en termes de performance et on doit encore travailler avant Le Mans.” précisait Loïc Duval à l’arrivée. Auteur d’une dépassement sur la Toyota de Buemi très osée et viril en passant dans l’herbe, Lucas di Grassi confirme : “Je ne suis pas prêt de l’oublier. La course a été très dure. Je suis très fier du travail de l’équipe et de mes coéquipiers. Notre auto a été la seule LM P1 à ne pas connaître de soucis.” Du côté de la voiture sœur, la #7, ce fut une suite de problèmes qui empêchèrent le trio Tréluyer/Lotterer/Fässler d’accéder au podium, se classant à la 5ème place : changement du plancher suite à un passage trop appuyé sur un vibreur, nettoyage des conduits et remplacement de la face avant suite au contact avec la malheureuse Alpine A460 #35, puis sanction par un drive through et enfin contact avec une pile de pneus en fin de course.

FIA WEC Spa Francorchamps 2016 - LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 – LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 - LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 – LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 - LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 – LMP1

Du côté de Porsche, ce n’est pas mieux malgré une première ligne sur le grille de départ occupée par les 919 Hybrid. Si la #1 a mené durant la première heure de course avec Hartley au volant, Bernhard et Webber ont subi tous les deux une crevaison ralentissant leur relai. Puis, la #1 est longuement restée au box sur un problème de boîte de vitesses avant de repartir et finir à la… 27ème et dernière place ! La #2 du trio Jani/Dumas/Lieb a quand à elle connu des soucis avec le système hybride dès le 6ème tour. Lieb le confirme : “En roulant parfois à 10 secondes des chronos, cette deuxième place est bonne à prendre.” De l’avis de Romain Dumas, le travail avant Le Mans est conséquent pour atteindre un bon niveau de fiabilité : “Après 6 tours, nous avions peu de points et les 18 points récupérés aujourd’hui sont importants. Il nous reste moins d’un mois pour travailler.”

FIA WEC Spa Francorchamps 2016 - LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 – LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 - LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 – LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 - LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 – LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 - LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 – LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 - LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 – LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 - LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 – LMP1

Mais le pire s’est abattu sur le Toyota Gazoo Racing pourtant très ambitieux pour Spa. Les Toyota TS050 Hybrid #5 et #6 ; dans une configuration “high downforce” contrairement à la concurrence qui a opté pour le package “low downforce” ; se sont révélées très veloces. Nakajima/Buemi/Davidson ont mené jusqu’à la 5ème heure de course avant que leur moteur ne casse. Idem pour Conway/Kobayashi/Sarrazin qui ont vu leur moteur endommagé suite à un problème électronique sans parler d’un drive through pour un contact avec une LMP2 qui les a retardé. Sébastien Buemi confiait à l’arrivée : “On pensait que ce serait plus facile de doubler les relais avec les pneus plus tard dans la course. Il est clair que nous serons encore mieux aux 24 Heures du Mans.” Résultat, les TS050 Hybrid se classent 26ème pour la #5 et abandon pour la #6.

FIA WEC Spa Francorchamps 2016 - LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 – LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 - LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 – LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 - LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 – LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 - LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 – LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 - LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 – LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 - LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 – LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 - LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 – LMP1

Quand la fiabilité des LMP1-H laisse à désirer, le Rebellion Racing est là pour récolter les places d’honneurs. C’est le cas à Spa puisque l’équipe Suisse s’offre son deuxième podium en deux courses avec la Rebellion R-One #13 de Imperatori/Kraihamer/Tuscher dont la course a été parfaite hormis un contact avec une LMP2. Mais la #13 accuse tout de même 4 tours de retard sur l’Audi victorieuse. La #12 de Prost/Piquet/Heidfeld suit derrière à la 4ème place. En 6ème position, on trouve la CLM P1/01 du ByKolles Racing.

FIA WEC Spa Francorchamps 2016 - LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 – LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 - LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 – LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 - LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 – LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 - LMP1
FIA WEC Spa Francorchamps 2016 – LMP1

Tous les classements des 6H de Spa-Francorchamps sont consultables > IcI <

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous