Actualité Fiat Historique Vidéos

Fiat S76 : La bête de Turin se réveille !

Pour vous un gros moteur, c’est plutôt le 6 cylindres en ligne 3.0 litres bi-turbo de la BMW 435i, le V8 6.7 litres de la Ford Mustang de Ken Block, le V12 6.3 litres de la Ferrari FXX-K ou carrément le W16 de 8.0 litres de la Bugatti Veyron ?

Fiat S76
Fiat S76

Désolé de vous décevoir, mais aujourd’hui on va parler d’un bon vieux gros 4 cylindres ! Vieux oui, cela fait maintenant 100 ans que ce moteur n’avait pas tourné, bon gros très certainement puisqu’il cube 28.4 litres !! Oui oui vingt-huit virgule quatre litres, sans faute de frappe, soit plus de 71 dl par cylindre.

Fiat S76
Fiat S76
Fiat S76
Fiat S76
Fiat S76
Fiat S76

Au début du siècle dernier, la vitesse était une réelle fascination pour les pionniers de l’automobile, aussi la quête du record de vitesse terrestre le challenge d’une vie pour certains. Imaginez un peu, être l’homme en automobile le plus rapide de la terre alors que tout juste 20 ans auparavant les déplacements ne pouvaient s’envisager autrement que dans une charrette tirée par des chevaux, comme il était de coutume depuis des siècles ! En 1909, Victor Hémery est le premier homme à dépasser la barre des 200 km/h à bord de sa Mercedes « Blitzen-Benz » dérivée des voitures de Grand Prix. Fiat par lui d’un principe très simple : pour aller vite, une voiture doit avoir un gros moteur, logique. C’est donc dans sa gamme de moteur pour dirigeable que Fiat va chercher l’inspiration, mais le moteur est modifié en profondeur et incroyablement moderne pour l’époque avec un arbre à came en tête, un allumage triple et 4 soupapes par cylindres. Le résultat peut sembler dérisoire d’un point de vue rendement, mais sortir 300 ch d’un moteur en 1910 relève de l’exploit, et oser le mettre sur une voiture relève de la folie.

Fiat S76
Fiat S76

C’est d’ailleurs ce qui ressortira du premier essai de la S76 dans les rues de Turin, en échappement libre et crachant des flammes dans un vacarme assourdissant, elle tient très probablement son surnom « La bête de Turin » de ces quelques tours de roues au milieu des habitants encore moyennement habitués aux automobiles. Le pilote d’essai Felice Nazzaro la décrit comme inconduisible, ce qui est facilement compréhensible : la S76 fait près de 1.9 tonnes en état de marche (ne parlons pas de la répartition des masses qui doit être proche de 95/5), 1m55 de haut pour 3m75 de long mais surtout seulement 1m30 de large , la visibilité vers l’avant est rendu quasi nulle par cet énorme moteur et les freins sont inexistant ou presque. Pas de problème pour Fiat, il suffit de changer de pilote. C’est donc Pietro Bordino qui prend la suite du programme, et après de nombreuses et périlleuses tentatives il parvient à franchir la barre des 200 km/h en 1911 à Brooklands puis 217 km/h en 1912 dépassant ainsi la Benz. Mais aucun des records ne sera jamais homologué, car la mesure de vitesse doit se faire sur le run aller et sur le run retour, la plus petite des 2 étant retenue, Fiat ne fera jamais que l’aller…

Fiat S76
Fiat S76

Fiat avait construit 2 exemplaires de cette S76, la première ayant servi pour les records a été vendue au prince russe Boris Soukhanov qui s’essaye aussi à la vitesse. Après avoir frôlé la mort de peu, il la vend en direction du Brésil et ensuite de l’Australie où elle fut équipée d’un moteur moins encombrant. Sa trace se perd au milieu des années 20, pendant que l’autre châssis, resté chez Fiat est démonté et détruit, seul le moteur étant conservé.

Fiat S76
Fiat S76

Il faut attendre le début des années 2000 pour que Duncan Pittaway, un amateur éclairé d’automobiles d’avant-guerre, ne retrouve la trace du châssis n°1 en Australie et le ramène en Europe. L’idée est simple, avec le châssis de la S76 n°1, le moteur de la n°2, il se lance le défi de reconstruire une S76 à partir de « ces restes » et des plans, croquis ou photos d’époque ! Inutile de préciser que Duncan est anglais tant cette affirmation tombe sous le sens après la lecture de cette dernière phrase… Une aventure hors normes qui a été suivi pour faire l’objet d’un reportage sans doute captivant qui sera diffusé en Février 2015.

Fiat S76
Fiat S76
Fiat S76
Fiat S76

Aujourd’hui c’est une courte vidéo du premier démarrage du moteur, 100 ans après ces derniers, qui fait office de “trailer” au reportage. Montez le son, lancez la vidéo et essayer d’imaginer ce qu’on pu vivre ces pionniers de l’automobile. La S76 terminé fera son retour sur le devant de la scène automobile en juin prochain, lors du Festival of Speed de Goodwood, encore une raison de plus pour s’y rendre 🙂

Fiat S76
Fiat S76
Fiat S76
Fiat S76
Fiat S76
Fiat S76

Vidéo d’époque, archives Fiat :

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=jZtkw-hJODg?rel=0]
Fiat S76
Fiat S76

Crédit photos @ Stefan Marjoram

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous