Actualité Alpine Caterham Renault

Willys AW 380 Interlagos : Et si la nouvelle Alpine nous venait de l’Italie ?

Willys AW 380 Interlagos
Willys AW 380 Interlagos

Le partenariat Caterham Renault nous promettait une belle et light renaissance de l’Alpine. Mais malheureusement l’histoire en a voulu autrement puisque le projet commun semble définitivement abandonné, chez les britons comme chez les dieppois. A voir ce concept présenté par Viotti au salon de Bologne, on peut se dire que la Berlinette restera une source d’inspiration éternelle. C’est tellement dommage que Renault n’honore pas plus son histoire, même si les choses semblent changer tout doucement comme le montre la dernière Twingo qui revendique haut et fort son inspiration R5 Turbo.

Willys AW 380 Interlagos
Willys AW 380 Interlagos
Willys AW 380 Interlagos
Willys AW 380 Interlagos

Revenons donc à cette belle italienne. Viotti-Willys AW380 Interlagos, voici son nom complet. Willys, non pas comme les Jeep du débarquement mais bel et bien comme le constructeur brésilien qui produisit des modèles Renault sous licence, la Dauphine d’abord, puis l’Alpine A108 de 1961 à 1967 sous le nom Interlagos. La boucle est bouclée, voilà pour le lien historique, passons donc à cet étonnant concept. Le premier choc concerne la taille de l’engin : 4m43 alors que la frêle Berlinette ne faisait 3m85. Le second choc, la puissance : 610 ch en provenance d’un flat 6 bi-turbo 3.8L en porte à faux arrière. Ça ne vous rappelle rien cette architecture et cette cylindrée ? Porsche ? Gagné, un châssis de Boxster, une motorisation et train arrière de 991 avec des freins carbone céramique PCCB aux 4 coins. La carrosserie étant faite de carbone également, le poids se limite à 1 340 kg, avec une telle puissance, les performances sont en rapport : 0 à 100 km/h en 2.7 sec, 340 km/h en vitesse de pointe !

Willys AW 380 Interlagos
Willys AW 380 Interlagos
Willys AW 380 Interlagos
Willys AW 380 Interlagos

Encore un concept sans lendemain me direz-vous. Et bien non, elle sera commercialisée dès début janvier 2015, en série limitée à 110 exemplaires (clin d’œil ?) pour un prix annoncé autour de 380.000 €. Presque raisonnable aux vues des performances et de l’exclusivité. A voir en vrai, le look évocateur de la Berlinette est plutôt séduisant à l’avant, l’arrière moins convaincant et un peu plus lourd. Et vous qu’en pensez-vous ?

Willys AW 380 Interlagos
Willys AW 380 Interlagos
Willys AW 380 Interlagos
Willys AW 380 Interlagos
Willys AW 380 Interlagos
Willys AW 380 Interlagos
Willys AW 380 Interlagos
Willys AW 380 Interlagos
Willys AW 380 Interlagos
Willys AW 380 Interlagos
Willys AW 380 Interlagos
Willys AW 380 Interlagos
Willys AW 380 Interlagos
Willys AW 380 Interlagos

Source : CP Viotti-Willys

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous