Actualité Ford

Ford Mustang : La mauvaise grille de notation du crash test… Euro NCAP

Ford Mustang 50 Year Limited Edition
Ford Mustang 50 Year Limited Edition

C’est l’information qui fait le buzz de la planète automobile depuis hier : le Ford Mustang n’a obtenu que 2 étoiles sur 5 au crash test Euro NCAP, comme une vulgaire Dacia. Est elle dangereuse pour autant ? La réponse est non et le résultat de la muscle car américaine est surtout dû, pour sa version européenne, à l’absence de certaines aides électroniques à la conduite.

Ford Mustang 50 Year Limited Edition
Ford Mustang 50 Year Limited Edition

Crash test surprise en Europe

“Ford ne s’attendait pas à ce que Euro NCAP teste sa Mustang”, a déclaré le Secrétaire Général d’Euro NCAP, Michiel van Ratingen, dans un communiqué daté d’hier. “En conséquence, le constructeur a décidé de ne pas l’équiper des systèmes de sécurité auxquels ont accès les consommateurs américains, et que l’on trouve sur plusieurs autres voitures de sport. Une telle attitude à l’égard des questions de sécurité a de quoi interpeler les clients de Ford, qu’ils achètent une puissante voiture de sport ou une simple voiture familiale.”

En effet, sur le continent américain la Mustang est créditée du score maximal de cinq étoiles aux crash test organisés par la très sérieuse NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration), réputée tout aussi exigeante en matière de sécurité qu’Euro NCAP. Mais pour Michiel van Ratingen, jamais la Mustang ne fut au top niveau européen en termes d’aides électroniques à la conduite. Par comparaison des versions américaines et européennes, deux équipements de sécurité optionnels sont indisponibles sur le vieux continent : la détection de présence dans l’angle mort (BLIS) avec fonction détecteur de choc dans le croisement de voie et le régulateur de vitesse adaptatif avec freinage d’urgence automatique.

L’arrivée de la version restylée de la Mustang, dès septembre 2017, n’est pas anodine. Ford précise que les nouvelles Mustang européennes bénéficieront d’un amortissement piloté, du freinage d’urgence automatique avec détection des piétons en ville, ainsi que de l’alerte de franchissement de ligne associée à l’aide au maintien en ligne. L’arrivée de ces aides électroniques à la conduite permettrait à la Mustang de gagner les étoiles supplémentaires lui manquent pour égaler sa notation américaine. Du moins c’est ce qu’espère Ford Europe en espérant qu’Euro NCAP teste à nouveau sa sportive.

Mais il ne faut pas s’alarmer. Euro NCAP qui crashe des véhicules neufs contre des obstacles pour simuler un choc a considérablement durcit sa grille de notation. L’organisme indépendant renforce la liste des aides électroniques à la conduite au fur et à mesure que les constructeurs les commercialisent (témoin lumineux et sonore d’oubli de bouclage des ceintures AV et AR (2002), correcteur de trajectoire ESC (2009), systèmes de lecture des panneaux et de régulation automatique de la vitesse (2014), freinage d’urgence en ville et de l’aide au maintien en ligne (2016)). Leur absence sur les modèles testés peut donc s’avérer pénalisant pour les marques, se traduisant, sur leur notation, par des étoiles en moins et un score final décevant.

Nous twittons, suivez-nous