Actualité Alpine

L’Alpine AS110 soigne son aérodynamique avec un fond plat et un diffuseur arrière

Alpine AS110 - aéro fond plat et diffuseur arrière
Alpine AS110 - aéro fond plat et diffuseur arrière

Voici l’Alpine News n°2 qui fait suite à la première confirmant le châssis tout aluminium de la future berlinette AS110. Comme d’habitude, la communication de la marque dieppoise est très synthétique : deux photos et cinq lignes composent le communiqué de presse ! Le sujet du jour est l’aérodynamique de la voiture et notamment l’utilisation d’un fond plat avec un diffuseur arrière.

Alpine AS110 - aéro fond plat et diffuseur arrière
Alpine AS110 – aéro fond plat et diffuseur arrière

Franchement, ce n’est pas une grande surprise, comme toutes les voitures de sport actuelles et modernes, l’Alpine AS110 disposera d’un fond plat avec un diffuseur arrière. L’objectif est d’optimiser l’efficacité de l’aérodynamique en terme d’appuis, de trainée et de performances, au bénéfice de la tenue de route et de comportement.
“La combinaison d’un plancher plat tel qu’on peut le trouver dans l’univers des supercars ou des voitures de course, et d’un diffuseur localisé sous le bouclier arrière permettra d’obtenir un appui vertical important gage d’une excellente stabilité. L’efficacité aérodynamique obtenue permet de se passer d’un aileron arrière et permet aux équipes Design et Ingénierie de préserver ainsi une ligne pure et fluide, que les possesseurs d’Alpine connaissent et apprécient tant.” précise le communiqué de presse.

Effectivement, deux “écoles aérodynamiques” coexistent aujourd’hui au sein des constructeurs. La première est celle de la fluidité des lignes, imposant des éléments aéro mobiles, quitte à supporter un surpoids (moteurs électriques et mécanismes de déploiement des éléments), c’est le cas de McLaren. La seconde est celle de la légèreté, rejetant la mobilités des éléments pour privilégier leur fixité, c’est le cas de Lamborghini. Ces choix, un constructeur peut les faire lorsqu’il dispose de motorisations puissantes qui permettent de compenser la “dégradation” du poids ou de la pénétration dans l’air.
Dans le cas contraire, comme Lotus et Alpine, il faut faire sans afin de ne pas altérer le coefficient de pénétration dans l’air (Cx) tout en gardant une bonne portance (Cz). La solution de l’aéro “bas de châssis” s’impose donc avec le fond plat adossé à un diffuseur arrière, dont l’objectif est de plaquer la voiture au sol.

Mais il faut bien faire attention à ne pas gêner le refroidissement de la mécanique et bien alimenter le moteur en air frais. Si l’on regarde les photos diffusées par Alpine ou les spyshots des essais, le refroidissement s’effectuera surement via des radiateurs à l’avant (comme sur les Lotus) et sur la partie arrière, via des entrées derrière les vitres latérales et via des sorties à l’arrière, au niveau de la grille en bas de la vitre arrière. Une question subsiste : l’Alpine AS110 sera t elle pourvue d’écopes dans le fond plat (type NACA) ? Les photos diffusées aujourd’hui ne permettent pas de le voir. La seule chose que nous précise la photo vue de dessous que nous avons éclairci, c’est la forme du rétroviseur, de la poignée de porte et des jantes qui sont ceux de série ! Doit on en conclure que la voiture illustrant ces clichés n’est pas l’Alpine Vision Concept mais bien l’AS110 de production ?

A suivre… avec la prochaine Alpine News n°3

Alpine AS110 - aéro fond plat et diffuseur arrière - photo éclaircie
Alpine AS110 – aéro fond plat et diffuseur arrière – photo éclaircie
Alpine AS110 - aéro fond plat et diffuseur arrière
Alpine AS110 – aéro fond plat et diffuseur arrière

Source CP Alpine

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous