Actualité Concours d'Elégance Lamborghini

Lamborghini Aventador SVJ : Jota, un talent pour la piste

Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ

En terre américaine, à la Car Week de Monterrey, Lamborghini est devenu synonyme de “record de la Nordschteife pour une voiture de production”, en réalisant 6 min 44,97 sec sur les 20,6 km de la boucle du Nurburgring. L’objet du délit ? La nouvelle Aventador SVJ, une SV Jota signifiant “un talent pour la piste” , comme ses illustres ascendantes Miura et Diablo. Depuis 2010, chaque année, Pirelli s’attaque à cet exercice avec des véhicules équipés des pneus PZero et notamment, le PZero Trofeo R dans ce cas ci. La marque italienne de pneumatique a ainsi enregistré 8 records !

“Les modèles Jota (“oita”) du taureau de Sant’Agata Bolognese sont des modèles très spéciaux dédiés à la piste”, affirme Lamborghini. L’Aventador SVJ ne déroge pas à la règle avec son chrono qui détrône la Porsche 911 GT2 RS (991) mesurée en 6 min 47,25 sec ! L’allemande de 700 ch et 750 Nm pour 1,47 T (soit 2,1 kg/ch) voit d’un mauvais œil sa rivale italienne de 770 ch (566 kW à 8500 tr/min) et 720 Nm (à 6750 tr/min) pour 1,53 T à sec (!!) (soit 1,98 kg/ch). Le combat s’annonce t-il perdu entre le flat6 3,8L biturbo contre le V12 6,5L atmo, qui a gagné 20 ch et 30 Nm par rapport à la version SV (même rapport volumétrique de 11,8/1 mais 100 tr/min supplémentaires) et un couple perché 1250 tr/min plus haut ?

Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ

Car le principal n’est pas dans la puissance moteur. La Ferrari 812 Superfast annonce bien 800 ch (à 8500 tr/min) et 718 Nm (à 7000 tr/min) à cylindrée et architecture identique. Non, chez Lamborghini, tout est dans l’aérodynamique pour décrocher la performance, grâce à l’ALA (Aerodinamica Lamborghini Attiva) version 2.0, déjà vu sur lHuracan Performante : maximiser l’appui et la stabilité en autorisant une vitesse maxi élevée supérieure à 350 km/h. Ce système actif fait varier les appuis en fonction des besoins à l’instant T, permettant de jouer entre la finesse dans les lignes droites et la charge dans les virages ; avec en plus un effet vectoriel pour aider à tourner ! Bref, une technique qui a démontré son efficacité dont l’objectif principal est une amélioration significative de la force d’appui par rapport à l’Aventador SV qui a réalisé 6 min 59 sec au ‘Ring, soit 15 sec de plus que la SV Jota : +40% sur les deux essieux avec un coefficient de traînée amélioré de -1% et l’optimisation aérodynamique a contribué pour 70% à l’amélioration de l’appui total de la SVJ par rapport à la SV.

Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ

 

Au niveau performances pures, Lamborghini n’annonce pas d’évolution pour l’Aventador SVJ : 0 à 100 km/h en 2,8 sec, 0 à 200 en 8,6 sec et 0 à 300 en 24 sec. Il faut 30 m pour stopper la bête à 100 km/h. A noter que les dimensions des jantes (9 x 20 à l’avant et 13 x 21 à l’arrière), comme celles des pneus, ne changent pas avec respectivement 255/30 ZR 20 et 355/25 ZR 21. 900 exemplaires seront produits avec une version 63 (pour 1963, année de création de Automobili Lamborghini) de lancement spécifique.

Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ
Lamborghini Aventador SVJ

Source CP Lamborghini

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous