Actualité McLaren Salon Auto Salon de Genève

McLaren 720S : Supercar de Star Wars ?

McLaren 720S
McLaren 720S Super Series

Attention, la nouvelle McLaren 720S a de quoi surprendre. Par ses performances stratosphériques d’abord mais aussi par son design, disons très personnel et clivant. Est elle jolie ? Qu’est que la beauté ? Non, elle n’est pas belle. Est elle intimidante ? Oui assurément. Les photos ne rendent pas hommage à sa plastique et sa personnalité. Disons que c’est spécial. Une auto qui pousse très loin le design des supercars. Elle était si belle la McLaren 12C !

McLaren 720S
McLaren 720S Super Series

Nouveau moteur V8, aéro active et allègement

Le V8 3.8L bi-turbo voit sa cylindrée passer à 4.0L (M840T), avec au passage 40 % des pièces inédites : turbos, culasses, vilebrequin, échappement. Avec une puissance de 720 ch (537 kW à 7500 tr/min) pour 770 Nm à 5500 tr/min, la puissance est presque équivalente à la partie thermique du V8 3.8L bi-turbo (M838T) de la P1 (737 ch) ! Une fois de plus chez McLaren, les flux d’air ont sculpté la carrosserie, avec un Cx en baisse par rapport à sa devancière. L’aileron fait toujours office d’aérofrein et l’aéro évolue en fonction du mode de conduite. McLaren annonce avoir multiplié par deux l’appui par rapport à la 650S, qui débute dès les optiques avant par des narines assez disgracieuses et se prolonge par les écopes de freins, puis les flancs scindés en deux.

McLaren 720S
McLaren 720S Super Series
McLaren 720S
McLaren 720S Super Series
McLaren 720S
McLaren 720S Super Series

Avec sa cellule centrale en carbone Monocage II fabriquée désormais en interne, McLaren a allégé cette deuxième génération de Super Series de 47 kg dont 18 pour le châssis, soit 1283 kg à sec. Pour mémoire, la 650S était annoncée à 1330 kg soit 1,45T avec les pleins. Autre nouveauté, la suspension prédictive avec sa nuée de capteurs permettant d’affiner le filtrage. Comme sur la première génération de Super Series, il n’y a pas barres antiroulis, compensées par le pilotage de la suspension composée de nouveaux triangles et d’une géométrie revue. La transmission est toujours confiée à une boîte à double embrayage à 7 rapports, à la gestion spécifique. En série, l’équipement inclut des jantes de 19 pouces (Avant 9J / Arrière 11J), des freins carbone/céramique et des pneus Pirelli spécifiques en 245/35/R19 93Y (XL) avant et 305/30/R20 103Y (XL) arrières. En option, les Pirelli PZero Corsa sont disponibles. Enfin, un mode “Variable Drift Mode” complète les modes de conduite.

McLaren 720S
McLaren 720S Super Series
McLaren 720S
McLaren 720S Super Series
McLaren 720S
McLaren 720S Super Series
McLaren 720S
McLaren 720S Super Series

Les performances sont stratosphériques : 0 à 100 km/h en 2.9 sec, 0 à 200 km/h en 7.8 sec (6.8 sec pour la P1), 0 à 300 km/h en 21.4 sec contre 25.4 sec pour la 650S), le freinage est annoncé en 4.6 sec et 117m depuis 200 km/h !

A l’intérieur, la nouveauté réside dans un bloc d’instrumentation motorisé. McLaren a facilité l’accès à bord, en réduisant la largeur des pontons et l’envergure des portes en élytre, une fois déployées. Le toit en verre est disponible en option. Tarif estimé : environ 275000 €.

McLaren 720S
McLaren 720S Super Series
McLaren 720S
McLaren 720S Super Series
McLaren 720S
McLaren 720S Super Series
McLaren 720S
McLaren 720S Super Series
McLaren 720S
McLaren 720S Super Series
McLaren 720S
McLaren 720S Super Series
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S
McLaren 720S

Source CP McLaren

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous