Actualité Baume & Mercier Horlogerie / Montres Vidéos Zenith

Des montres de pilotes dans la course à l’ultra-précision

Zenith Defy El Primero 21
Zenith Defy El Primero 21

Vous rêvez de montres d’exception et d’objets à la pointe de la technologie ? Pour bien finir l’année, je vous propose de (re)découvrir trois montres de pilotes innovantes offrant la plus haute précision du marché. Deux chronographes et une 3 aiguilles qui permettront de mesurer le plus finement possible les performances d’une voiture de course sur un circuit.

S’il y avait un championnat du monde de l’ultra-précision, les Baume & Mercier Clifton Manuelle 1830 TwinSpir, Longines Conquest V.H.P. et Zenith Defy El Primero 21 se retrouveraient sur le podium de l’ultra-précision ! Présentation de ces trois « super-watches » à la pointe de la technologie horlogère.

Baume & Mercier Clifton Manuelle 1830 TwinSpir

Commençons par Baume & Mercier, maison bien connue des habitués d’Automotivpress.fr pour son engagement avec l’américain Carroll Shelby. Elle a présenté aux côtés de la Clifton Club Shelby Cobra CSX2299 un concentré d’innovations en habit de gala. La Clifton Manuelle 1830 en or rouge 18K garantit, sous des allures classiques, une haute précision de fonctionnement.

Baume & Mercier Clifton Manuelle 1830 TwinSpir
Baume & Mercier Clifton Manuelle 1830 TwinSpir

Au cœur de cette montre, un nouveau mouvement conçu en étroite collaboration avec la manufacture ValFleurier. Le calibre BM12-1975M à remontage manuel embarque la technologie TwinSpir exclusive. Concrètement, il s’agit d’un nouveau spiral (l’élément moteur qui fournit au mouvement l’énergie pour fonctionner) à structure composite, combinant deux couches de silicium orientées à 45° l’une par rapport à l’autre et liées par une couche de dioxyde de silicium qui joue le rôle d’élément thermo-compensateur. Le silicium est un matériau amagnétique, léger et résistant à la corrosion. Cette conception innovante améliore la précision sur la durée et garantit une plus grande résistance aux vibrations et chocs du quotidien. A noter également que la Clifton Manuelle 1830 TwinSpir offre une réserve de marche remarquable de 90 heures une fois complètement remontée.

Baume & Mercier Clifton Manuelle 1830 TwinSpir
Baume & Mercier Clifton Manuelle 1830 TwinSpir

A la différence des deux autres pièces que je vous présenterai après, la Clifton Manuelle 1830 TwinSpir adopte une présentation classique et élégante. A commencer par le boitier en or rouge 18K de 42 mm de diamètre qui se distingue aussi par sa finesse avec 8,9 mm d’épaisseur. Les finitions soignées du mouvement sont visibles par le fond saphir. Vous pourrez à loisir admirer les ponts décorés Côtes de Genève avec ses vis en acier bleui et la platine à la finition perlée. Le cadran argenté opalin épuré est un modèle d’élégance avec trois fines aiguilles dorées et des index en or rouge 18K. Un beau bracelet en alligator noir complète la panoplie. Gageons qu’on retrouvera prochainement la technologie Twinspir dans des chronographes et pourquoi pas dans la prochaine pièce de la collection Shelby ?

Caractéristiques techniques
Boîtier : 42 mm de diamètre, or rouge 18K poli-satiné, étanche à 50 mètres, verre saphir traité antireflet, fond vissé muni d’un verre saphir, couronne cannelée en or rouge 18K ;
Cadran : argenté opalin, tricompax, chiffres et index en or rouge 18K, aiguilles dorées, guichet de date à 3h ;
Mouvement : calibre BM12-1975M à remontage manuel, fréquence de 28800 alternances/heure (4 Hz), 18 rubis, réserve de marche de 90 heures ;
Fonctions : heures, minutes, secondes, date ;
Bracelet : alligator noir, boucle ardillon en or rouge 18K ;
Référence : M0A10359.

Longines Conquest V.H.P

La manufacture Longines propose quant à elle une autre voie de la haute précision avec la Conquest V.H.P – pour “Very High Precision” – qui représente l’évolution ultime du mouvement à quartz.

Bien que produisant des montres mécaniques de belle facture, l’expérience de Longines dans le domaine du quartz est déjà longue. Dès 1954, la manufacture marquait l’histoire du chronométrage sportif avec la fameuse Chronocinégines qui fournissait aux juges une horloge à quartz couplée à une caméra qui leur permettait de suivre le mouvement des athlètes au moment où ils franchissaient la ligne d’arrivée. Puis en 1984, elle dévoilait la première Conquest V.H.P équipée du calibre 276 VHP à quartz thermo-compensé avec une précision de +/- 1 minute en cinq ans.

Chronocinégines (1954)
Chronocinégines (1954)

La nouvelle Conquest V.H.P est équipée d’un nouveau mouvement développé en exclusivité pour Longines par la manufacture suisse de mouvements ETA. Le calibre L289.2 (ou ETA E57.211) franchit une nouvelle étape dans l’ultra-précision en garantissant une précision de +/- 5 secondes par an. Un record pour une montre-bracelet ! Il intègre en plus un système intelligent appelé DPR (Détection de la Position des Rouages) permettant de réinitialiser les aiguilles après un choc ou une exposition à un champ magnétique. Un peu à la manière de la montre transparente Quinting Koenigsegg conçue en 2007 pour le constructeur suédois de supercars dont j’avais fait une présentation détaillée dans mon livre Montres & Automobiles de prestige. Ce calibre offre enfin une autonomie record de 5 ans associée à un indicateur E.O.L qui signale préventivement la fin de vie de la pile.

Longines Conquest V.H.P.
Longines Conquest V.H.P.

Ce chronographe à hautes performances reprend le design sport chic qui a fait le succès de la collection Conquest. Le boîtier en acier brossé contrastant avec une lunette polie est disponible au choix en deux tailles : 42 et 44 mm. Il est associé à un bracelet en acier avec boucle déployante de sécurité.

Le cadran tricompax est disponible en plusieurs exécutions argentée ou bleue classiques ou noire ultra-sportive avec une mention spéciale pour la finition carbone du plus bel effet. La fonction chrono s’affiche clairement en rouge via l’aiguille centrale des secondes et les deux totalisateurs des heures et minutes. La petite seconde positionnée à 6 heures est complétée par un guichet de date à 4h30, en fait un quantième perpétuel. La mention « V.H.P » signe cette édition d’un rouge éclatant. Les aiguilles des heures et minutes et les index sont luminescents pour une parfaite lisibilité dans l’obscurité.

A noter que la Conquest V.P.H existe également en version « 3 aiguilles/calendrier » avec boîtiers de 41 mm et 43 mm de diamètre.

Vidéo de présentation :

Caractéristiques techniques
Boîtier : 42 / 44 mm de diamètre, acier inoxydable, finition brossée, étanche à 50 mètres, verre saphir traité antireflet multicouches, lunette en acier poli, couronne cannelée ;
Cadran : noir / argenté / bleu / carbone, tricompax, index et chiffres appliqués revêtus de SuperLuminova, aiguilles des heures et des minutes revêtues de SuperLuminova, aiguille centrale des secondes rouge, totalisateurs de heures et minutes du chronographe à 9h et 3h, compteur de la petite seconde à 6h, guichet de date à 4h30 ;
Mouvement : calibre L289.2 à quartz (ETA E57.211), réserve de marche de 5 ans, indicateur E.O.L. signalant la fin de vie de la pile ;
Fonctions : heures, minutes, petites secondes, chronographe, date (calendrier perpétuel) ;
Bracelet : acier inoxydable, boucle déployante en acier ;
Références : L3.717.4.56/66/76/96.6 ( 42mm) / L3.727.4.56/66/76/96.6 ( 44mm).

Zenith Defy El Primero 21

Lors du dernier salon BaselWorld, Zenith a poussé encore un peu plus loin son concept de chronographe à haute fréquence. La manufacture est actuellement la seule à proposer un calibre battant à la fréquence de 36000 alternances par heure dans une montre grand public là où la majorité des chronographes tourne à 28800 alt/h. Une fréquence assurant une haute précision de l’heure et des mesures de temps. C’est le fameux El Primero (« le premier » en esperanto), le premier mouvement chronographe automatique né en 1969 et affichant une précision au 1/10e de seconde.

Zenith Defy El Primero 21
Zenith Defy El Primero 21

Le chronographe Defy El Primero 21 est animé par un nouveau mouvement manufacturé en interne capable de mesurer des temps courts précis au… 1/100e de seconde ! Il est aujourd’hui le seul chrono mécanique commercialisé en série à afficher une telle précision. Certifié chronomètre par le COSC, il affiche les 1/100e de seconde avec l’aiguille centrale qui fait le tour du cadran en une seconde. Il se distingue par son architecture à double chaîne avec la première dévolue à la montre qui oscille à une fréquence de 36.000 alternances par heure et la seconde pour le chronographe, qui bat à 360.000 alternances par heure, soit 50 Hertz, décuplant ainsi la précision et la rapidité par rapport au calibre El Primero. Il intègre des spiraux high tech en composite carbone à matrice nanotubes de carbone, un composite breveté insensible aux champs magnétiques qui inclut du graphène, un matériau high tech utilisé en F1 inauguré par Richard Mille dans sa super-watch RM 50-03 McLaren F1.

Zenith Defy El Primero 21
Zenith Defy El Primero 21

Ce calibre est protégé dans un boitier de 44 mm de diamètre, étanche à 100 mètres, disponible en titane brossé ou en aluminium céramisé. Son fond saphir laisse admirer la belle masse oscillante squelettée reprenant la forme étoilée du logo de la manufacture Il se fixe au poignet par un bracelet en caoutchouc recouvert de cuir d’alligator noir. Sur le cadran argenté ou squeletté permettant d’admirer toute la complexité du nouveau mouvement, le totalisateur des secondes du chrono à 6 heures permet de lire les 1/10ème de secondes et la petite seconde tourne à 9 heures. A 12 heures, s’affiche l’indicateur de réserve de marche de 50 heures minimum.

Zenith Defy El Primero 21
Zenith Defy El Primero 21

Vidéo de présentation :

Caractéristiques techniques
Boîtier : 44 mm de diamètre, titane brossé / aluminium céramisé, étanche à 100 mètres, verre saphir bombé traité antireflet, fond muni d’un verre saphir ;
Cadran : blanc / squeletté, tricompax, index rhodiés / ruthénium noir facettés et recouverts de SuperLuminova, aiguilles rhodiées / ruthénium noir facettées et recouvertes de SuperLuminova, aiguille centrale des 1/100e s., totalisateurs des secondes et minutes du chronographe à 6h et 3h, compteur de la petite seconde à 9h, indicateur de la réserve de marche à 12h ;
Mouvement : calibre El Primero 21 à remontage automatique, certifié chronomètre par le COSC, fréquence de 36000 alternances/heure (5 Hz), 53 rubis, réserve de marche de 50 heures ;
Fonctions : heures, minutes, petites secondes, chronographe précis au 1/100e s., réserve de marche ;
Bracelet : caoutchouc recouvert de cuir d’alligator noir, boucle déployante en titane ;
Référence : 95.9001.9004/01.R582.

A propos de l'auteur

Rémy Solnon (@Rspirit72)

Rémy Solnon (@Rspirit72)

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour poster votre commentaire

Laisser un commentaire

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous