Essai Peugeot 308 GTi & 308 Racing Cup : Le lion et le roi lion ?

Découverte du tracé d’Ascari à bord de la nouvelle Peugeot 308 GTi

Peugeot nous a donné rendez-vous sur le splendide circuit Ascari pour (re-)découvrir la 308 GTi… avec une surprise, la 308 Racing Cup ! Comment refuser ?

Essai Peugeot 308 GTi - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

En premier lieu il est difficile de refuser de se rendre sur un tel circuit. J’avoue que je ne le connaissais pas avant de le découvrir dans le jeu Gran Turismo. Et c’est le genre de découverte qui fait plaisir. En effet, ce tracé est à la fois très technique et vallonné. Le tout dans un cadre enchanteur au charme naturel qui me fait immanquablement penser à une route de campagne. En Toscane par exemple.

Essai Peugeot 308 GTi - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Ensuite, difficile aussi de résister à l’idée de prendre le volant de la 308 GTi. Certes, il y a un petit goût de déception à la lecture de la fiche technique de cette “version II”. Pas de hausse de puissance, pas de grande nouveauté technique à se mettre sous la dent. Tout juste une évolution esthétique qui ne saute pas aux yeux en photo.

Essai Peugeot 308 GTi - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Un dessin subtilement revu

Difficile de voir un grand changement dans cette nouvelle 308, et pourtant il y a quelques modifications assez importantes. Principalement sur l’avant de l’auto. Le spoiler est totalement redessiné, plutôt bien à mon avis. Cette nouvelle entrée d’air sous la plaque d’immatriculation lui donne un faciès plus expressif, assez en phase avec les velléités sportives de l’auto.

La grille de calandre noire (chromée auparavant) renforce encore l’aspect sportif de cette 308. Cette grille est d’ailleurs implanté de façon plus verticale qu’auparavant. La 308 y gagne en aspect statutaire ce qu’elle y perd en finesse. Mais rien de véritablement révolutionnaire.

Essai Peugeot 308 GTi - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Comportement inchangé, pour notre plus grand plaisir

Comme on peut s’y attendre, le comportement de la Peugeot 308 GTi n’est pas transcendé avec ce restyling. Forcément rien ne change vraiment.

Mais difficile tout de même de faire la fine bouche. Comme l’écrivait Philippe dans son article sur la première mouture (voir l’essai de Philippe), l’auto est impressionnante. Rivée au sol elle est presque impossible à prendre en défaut. Au point d’en être presque frustrante sur route tant son efficacité est grande.

Sur circuit c’est un peu différent. Les limites peuvent être poussées plus loin. Malgré cela l’efficacité ne se dément jamais. Même si les réglages n’en font pas une pistarde pure et dure. Elle reste plus efficace qu’une Renault Megane III R.S. (nous n’avons pas encore essayé la Megane IV R.S.).

Essai Peugeot 308 GTi - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Une voiture à vivre

A l’intérieur là encore pas de changements notables. La Peugeot 308 GTi conserve ses qualités. Très confortable, bien finie et équipée, il s’agit d’une voiture plaisir que l’on peut facilement imaginer conduire au quotidien. Le petit volant pourra surprendre au début car il entraine une direction très réactive. Mais avec un peu d’habitude on se fait à cette spécificité et on y prend goût.

Essai Peugeot 308 GTi - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Conclusion Peugeot 308 GTi

Une fois passée la déception de ne pas voir la 308 dépasser les 300ch, il n’en reste pas moins que la Peugeot 308 GTi est toujours d’une auto très désirable. Classieuse, confortable, (très) efficace et assez performante pour perdre tous ces points en quelques kilomètres, elle reste une valeur sûre du segment.

Son restyling n’apporte pas grand chose à mon avis, mais l’auto avait auparavant assez de qualités pour rester intéressante.

Essai Peugeot 308 GTi - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

La version Racing Cup, un monde à part !

Après ce récapitulatif concernant la nouvelle Peugeot 308 GTi, et si vous trouvez que la compacte manque encore de saveur … Peugeot Sport vous propose la version Racing Cup. Il s’agit là de la version de compétition de la sportive française, plus légère, plus puissante mais surtout très efficace sur la piste ! La tracé du circuit d’Ascari nous a permis de découvrir son potentiel, tout d’abord au volant grâce aux conseils de Charlotte BERTON, puis en passager avec Timmy HANSEN, pilote Peugeot en rallycross.

Peugeot 205 T16, 306 Maxi, 307CC WRC & 308 Racing Cup - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Peugeot 205 T16, 306 Maxi, 307CC WRC & 308 Racing Cup – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 Racing Cup - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 Racing Cup / Timmy HANSEN- Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Si les marques françaises sont vues comme dénuées de toute volonté de créer une véritable voiture plaisir, elles sont toutefois engagés dans différents championnat sur lesquels elles s’appuient pour développer leurs nouvelles technologies. Chez Peugeot, outre une implication réelle en rallye (sous toutes ses formes – rallye-raid, rallycross et WRC), la division Sport n’a de cesse de développer une voiture destinée à fouler les circuits.

Essai Peugeot 308 Racing Cup - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 Racing Cup – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi & Racing Cup - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 Racing Cup - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 Racing Cup – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 Racing Cup - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 Racing Cup – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 Racing Cup - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 Racing Cup – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Commençons la comparaison avec la 308 GTi par l’habitacle : elle abrite, bien entendu, un arceau complet, soudé à la structure de l’auto, mais aussi tout l’équipement nécessaire aux voitures de compétition. La planche de bord ne conserve que le strict minimum avec un compteur digital et un volant agrémenté de palettes en carbone. Une fois assis dans le siège, c’est un harnais six points qui nous maintient dans une position de conduite à raz du sol, comme je les aime !

Animé par un 1.6L THP de 308 chevaux (contre 270 pour la 308 GTi), le couple maximum passe à 400 Nm, concernant le poids, ce sont plus de 100 kg qui ont été évacué pour atteindre 1100 kg. La 308 Racing Cup est, bien sûr, plus imposante que la version civile, plus large de 11 cm et plus longue de 4 cm, son aileron démesuré affiche directement sa volonté d’avaler les virages.

Sa volonté ? Venir concurrencer les cadors du championnat TCR, équipés de 2.0L de 330ch minimum. Pas encore suffisant me direz vous ? La 308 Racing Cup a l’avantage du poids avec 100 kg de moins que ses concurrentes, et l’arrivée d’un kit TCR en fin d’année renforcera l’aérodynamisme et la puissance de cette pistarde française, prête à en découdre sur les pistes.

Essai Peugeot 308 Racing Cup - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 Racing Cup – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 Racing Cup - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 Racing Cup – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 Racing Cup - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 Racing Cup – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Installé à son volant pour 3 tours, le circuit d’Ascari se transforme en un terrain de jeu idéal pour ce jouet de grand garçon. Offrant toute la puissance aux roues avant, la 308 Racing Cup sait comment faire monter rapidement la température. Dès le premier tour, les slicks à l’avant accroche parfaitement le bitume alors qu’il faut attendre quelques tours pour que l’arrière se décide à dévoiler son potentiel. Le temps que les pneus atteigne leur température optimale. Avalant les courbes sans broncher, la pistarde est dans son élément, bien aidée par le modeste mais terriblement efficace 1.6L THP dont la sonorité est tellement prenante qu’on se prête facilement au jeu des montées en haut régime. Assis dans un tel engin, je me prend rapidement pour un véritable pilote, tout novice que je suis dans le domaine.

Il faut toute l’expérience d’un pilote pour tirer toute la quintessence de la 308 Racing Cup ce qui n’est pas forcément mon cas… Mais il faut déjà rentrer aux stands, c’est vraiment trop court !

Essai Peugeot 308 GTi - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi & Racing Cup - Circuito Ascari Resort - Joris Clerc ©

Essai Peugeot 308 GTi & Racing Cup – Circuito Ascari Resort – Joris Clerc ©

Crédit photos : Joris Clerc

Joris Clerc (@JorisClerc)

Author: Joris Clerc (@JorisClerc)

Share This Post On

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
55 ans de la Ferrari 250 GTO
Les 55 ans de la Ferrari 250 GTO (1962)

Pour fêter les 55 ans de l'une des plus mythiques Ferrari, la 250 GTO, 20 des 36 voitures construites depuis...

Fermer