Actualité Lotus Opel

Pourquoi et comment General Motors a décidé de vendre une Lotus ?

Opel Speedster
Opel Speedster

Au début des années 2000, Lotus (la marque qui fait les voitures les plus cools du monde 🙂 ) a construit un roadster, cab’ à moteur central pour General Motors (la marque qui fait les voitures les moins cool de la terre à cette époque…) appelé le Speedster. Le problème est que personne n’est d’accord sur le pourquoi du comment. Alors certains sont allés discuter avec Lotus pour en savoir un peu plus…

L’histoire de l’Opel Speedster commence à la fin des années 90. Lotus est un peu emprunté, l’Elise S1 (lire ici) qui rencontre un vif succès un peu partout en Europe ne pourra pas passer les nouveaux crash-tests pour l’année modèle 2000, la firme d’Hetel n’a pas les moyens de lancer seule le design du châssis de la nouvelle Elise, celle qui allait devenir la S2 (lire notre essai ici). C’est à ce moment-là que Lotus pense à GM, ancien proprio de la marque qui la revendue à Romano Artioli, lui même propriétaire de Bugatti. Le géant américain entre en scène et donne du cash à Lotus (* voir ci-dessous). En échange, enfin en remboursement plutôt, Lotus devra adapter ce nouveau châssis pour que GM “construise” sa voiture de sport pour l’Europe, le Speedster était né ! Ça c’est la version officielle et politiquement correcte qu’on trouve un peu partout dans les livres ou sur le net.

Opel Speedster - marketing target
Opel Speedster – roadster segment
Opel Speedster Concept
Opel Speedster Concept
Opel Speedster Concept
Opel Speedster Concept

En vrai on peut trouver à lire, notamment dans un article du New York Times ou dans le livre « Elise, Rebirth of the true Lotus » de Alastair Clements, que GM voulait rajeunir son image en Europe et avait besoin d’un modèle sexy. Ayant constaté le succès de l’Elise sans vraiment en comprendre les raisons (vu des US on l’imagine…!), GM a payé Lotus pour développer un nouvelle voiture, différente de l’Elise. Mais alors est-ce l’Elise S2 qui est basée sur les Speedster ou la Speedster qui est basé sur l’Elise ? Qui de la poule ou l’œuf ? Ah non ça c’est une autre histoire… Certaines voix mettent en avant le fait que GM voulait plus d’équipements de sécurité, un accès plus facile et une motorisation GM. C’est pourquoi les caissons latéraux ont été abaissés, l’airbag et l’ABS ont fait leur apparition et le “L850 Ecotec” ; un 4 cylindres tout alu ; s’est glissé à la place du Rover. Une nouvelle ligne d’assemblage a même été créée au sein de l’usine d’Hethel, différente de celle des Elise/Exige ou celle de l’Esprit en fin de vie. Et si on regarde, tout ceci s’est retrouvé sur l’Elise S2 (sauf le moteur GM), lancée un an après le concept du Speedster. Donc la S2 est basée sur le Speedster, CQFD !

Opel Speedster Concept
Opel Speedster Concept
Opel Speedster Concept
Opel Speedster Concept
Opel Speedster
Opel Speedster

Oui mais… si on écoute les gens de chez Lotus, ils vous feront remarquer que seulement 8% des pièces sont communes entre les deux modèles, même si évidement la technologie, les moyens de production et plusieurs fournisseurs sont communs. Ils ajoutent qu’à son lancement le Speedster avait 2 airbag, la Lotus non puisque ce n’était pas encore obligatoire en Europe. Ils ne sont apparus qu’en 2004 lorsque l’Elise et l’Exige se sont lancées sur le marché Américain. La version de Lotus penche plus vers une demande de GM de développer une auto sexy et le projet S2 (Lotus type 117) étant déjà dans les cartons, le développement du Speedster (Lotus type 116, surnommé aussi Lotus Skipton 116) s’est fait en parallèle. Humm… crédible aussi comme version de l’histoire.

Opel Speedster
Opel Speedster 2.0 Turbo
Opel Speedster 2.0 Turbo (Vauxhall VXT)
Opel Speedster 2.0 Turbo (Vauxhall VXT)

* Une troisième version officieuse est beaucoup plus violente. Lotus s’est fait offrir une usine flambant neuve par GM pour construire le Speedster, la marque anglaise n’hésitant pas à “entuber” magistralement son mécène, en fabriquant à son compte, la nuit, le week-end, l’Elise S2. Succès de la S2, ventes modestes du Speedster. GM jette l’éponge et Lotus garde l’usine… Fermez le ban !

Nous ne sommes pas là pour détailler les différences ou essayer de mettre en avant une vérité plus qu’une autre, mais plutôt pour apprécier ces 2 autos qui sont particulièrement réussies ! Le Speedster est d’abord sorti avec le 2.2 litres des Saturn Vue ou Ion, Chevrolet Cobalt et Opel Astra ou Zafira (et certainement bien d’autres) offrant 147 ch au poids plume de l’engin, 870 kg sur la balance, toujours bien plus que la l’Elise S1 me soufflent Philippe et Yvan, tous les 2 peu objectifs 🙂 Trois ans plus tard, pour le modèle 2003, GM propose la version 2.0 litres turbo de 200 ch, avec (encore) un peu d’embonpoint au passage en passant à 930 kg, toujours beaucoup moins qu’une Mazda MX-5 par exemple !

Opel Speedster 2.0 Turbo (Vauxhall VXT)
Opel Speedster 2.0 Turbo (Vauxhall VXT)
Opel Speedster 2.0 Turbo (Vauxhall VXT)
Opel Speedster 2.0 Turbo (Vauxhall VXT)

Belle réussite technique, un 0 à 100 en 4.9 sec et le titre envié de « Most fun car of the year 2003 » attribué par le magazine Top Gear ! Son seul défaut ? Le badge Opel… et un réseau incapable de vendre et d’entretenir correctement cet “ORIL” (Objet Roulant Identifié Lotus) ! C’est triste à dire, mais malgré toutes ces qualités, le Speedster est un flop commercial alors que l’Elise S2 continue à se vendre aussi bien que la S1. Seuls 7 203 Speedster, dont seulement 1 940 Turbo, se sont vendus en Europe entre 2000 et 2005, tous produits dans l’usine Lotus d’Hetel sous les marques Opel, Vauxhall (VX220) et même Daewoo (lire ici), contre 14 612 Elise sur cette même période. Un peu triste, n’est-ce pas ? Pour voir si mes collègues Lotussiens ont raison ou pas tort, ce petit article fait guise d’introduction à l’essai d’un Speedster Turbo à venir prochainement dans nos colonnes. “Stay tuned” comme ils auraient dit chez GM, je vous dirai ce que j’en pense, en toute objectivité bien sûr !

Opel Speedster
Opel Speedster
Opel Speedster / Vauxhall VX220
Opel Speedster / Vauxhall VX220

Le site de référence francophone sur l’Opel Speedster : MySpeedster.ch

Le site de référence anglophone sur le Vauhall VX220 : VX220.org.uk

A lire également également les articles de Jalopnik, Top Gear Magazine (anglais) et Boitier Rouge (français)

Crédit photos @ Ambroise Brosselin

A propos de l'auteur

Ambroise Brosselin

Ambroise Brosselin

4 commentaires

Cliquer ici pour poster votre commentaire

  • Je confirme sympathique région.
    Le prochain rassemblement des Speedster en France se fera aussi dans une belle région de virolos. Cela aura lieu en mai autour et sur le circuit d’Issoire.

  • Sympathique proposition, merci ! Philippe et Yvan ont sous le coude un essai en région parisienne je crois, mais je retiens volontiers l’idée. 71 comme la Saône et Loire ? On peut trouver de charmants virolos dans le coin 🙂

  • Propriétaire de ce joujou extra, je vous dis merci pour cet article.
    Cette usine à sensation est très peu connue donc je ne peux que louer votre initiative.
    Si vous le souhaitez, je peux aussi vous proposer un tour en version 2,2 atmo full stock.
    J’attends votre retour d’expérience avec le turbo.

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous