Actualité Salon Auto Salon de Genève

Salon de Genève 2018 : Le top / flop 5 d’Yvan

Aston Martin Vantage - Salon de Genève 2018 - Joris Clerc ©
Aston Martin Vantage - Salon de Genève 2018 - Joris Clerc ©

Premier salon européen, Genève est attendu, indiquant généralement les tendances automobiles de l’année. J’apprécie le salon genevois, atypique, où l’on y voit des marques et modèles comme nulle part ailleurs. Le dépaysement est assuré. Pourtant cette édition n’est pas aussi spectaculaire que les années précédentes, car toutes les annonces avaient été faite en amont. C’est un salon sans réelle surprise, mais je vous conseille fortement d’y aller. Voici mes coups de cœur, mes coups de gueule.

Top 5

1/ Aston Martin Vantage : Après 12 ans de service on frôlait l’Aston “vintage”. Voici la nouvelle édition, arrivant dans un contexte euphorique pour la marque qui a atteint 5000 ventes l’an dernier (+38%) grâce à la nouvelle DB11. Ils sont vraiment à fond chez Aston, la tête dans le “Gaydon” comme on dit là-bas… L’avantage de la Vantage, c’est son prix, 40% moins cher que la DB11. Le design extérieur tout à fait convainquant, de prime abord, se dégrade à mesure que l’on se rapproche du sol, notamment au niveau de la calandre avant. Il faut s’y habituer. L’intérieur est plus proche du show-off des Lambo’ récentes que du chic british, avec sa console à la Dark Vador. Pour la Vantage, sans les inconvénients d’un gros ticket d’entrée, l’architecture électronique, les commandes sous volant, l’infotainment et les aides à la conduites sont en provenance directe de Mercedes, comme le moteur également acheté chez l’oncle Benz, benz, benz : un joli V8 AMG bi-turbo 4.0L de 510 ch et 685 Nm. Une baisse de 100 ch compensée par un gain masse de 100 kg (lire ici). Le cercle vertueux est enclenché. VMax de 314 km/h. Prix : 155 K€. C’est cadeau !

Aston Martin Vantage
Aston Martin Vantage – Joris Clerc

2/ Polestar Concept 1 : La griffe des sportives de Volvo devient la marque super premium de Geely (nouveau propriétaire de Lotus) et tient son premier stand européen. Espérons que ce nouveau “branding” automobile soit plus heureux que le retour de Maybach redevenu après 5 ans une simple finition pour Mercedes. Volvo soigne son “Story Telling” et y croit après les lancements opérés par d’autres constructeurs : Abarth, Cupra, Lexus, Infiniti ou DS… La marque Polestar vient coiffer les marques Geely, Lynk&Co et Volvo avec trois modèles prévus à terme pour des ambitions de volumes limitées (50000/an) et des prix… hallucinants : ce coupé Concept 1, issu de la berline S90, une berline de segment D, rivale des Audi A4, BMW Série 3 et Mercedes Classe C et un grand SUV dérivé du XC90. La Polestar Concept 1 est exclusivement “Plug-in Hybrid Electric Vehicle” (PHEV) (lire ici), disposant d’une énorme batterie (pour un PHEV) de 34 kWh assurant 150 km d’autonomie en ZEV ! Prix de 130 K€, 5000 précommandes enregistrées (!), production en Chine à Chengdu.

Polestar Concept 1
Polestar Concept 1 – Joris Clerc
Polestar 1
Polestar 1

3/ Rimac Concept 2 : Les concepts full EV arrivent enfin en production, après avoir écumés les salons depuis plusieurs éditions. On y croyait plus mais le DieselGate a accéléré le mouvement de manière exponentielle. Pour moi, les stars de ce salon de Genève ce sont elles, ces voitures électriques à la pointe de la technologie embarquée et bardées d’aides à la conduites. Idéal pour le quotidien, on est pas sur un circuit en track days, je le précise. La norme : quatre moteurs électriques (un par roue), un plancher plat intégrant les batteries de fortes capacités à haut rendement et des boites de vitesses à peu de rapport (1 ou 2) pour dés-enclencher les trains roulant propulseurs. De 4 roues motrices on passe à deux, au bénéfice de l’autonomie. Malgré les poids lourds annoncés, 2T minimum, les performances sont de haut niveau. Reste à utiliser au quotidien les temps de recharge qui diffèrent grandement selon les ampérages des sources électriques. L’hypercar inaccessible hyper performante c’est la Rimac Concept 2 (lire ici), sinon pour beaucoup plus “abordable” à 70 K€, la Jaguar I-Pace (lire ici).

Rimac Concept Two
Rimac Concept Two

4/ RUF SCR : La vrai nouveauté Porsche n’est pas sur le stand de la marque mais sur celle de RUF, qui propose une nouvelle version de la SCR dérivée de la CTR vue l’année dernière : même châssis carbone maison, flat 6 4.0L atmo 510 ch d’origine 911R, look de 964 caisse étroite. Le tarif est à l’inverse de son poids contenu de 1250 kg, 640 000 € HT hors option (lire ici). Le prix de l’exclusivité, c’est cela Genève. Pour 3 fois moins cher, vous avez la nouvelle 911 GT3 RS (lire ici). Le seul point commun entre les deux exemplaires exposés en terre helvète, c’est leur couleur, le vert… comme les grenouilles, celles de Zuffenhausen.

RUF SCR GIMS 2018
RUF SCR – Joris Clerc

5/ Peugeot 508 : Autant le dire toute suite, je n’ai pas été convaincu par le design lorsque j’ai vu les “images photoshpées” et “rending & co” accompagnant le dossier de presse. Mais un fois sur le stand, en réel, la nouvelle 508 est une très belle auto, que ce soit à l’extérieur comme à l’intérieur. L’appellation inchangée cache quelques ruptures qui vont décoiffer, et pas seulement les chauffeurs d’Uber… Pour faire court la berline tricorps “pépère” devient une Audi A5 Sportback (référence récurrente du dossier de presse !) : une berline basse avec hayon et portes sans cadre. Au passage la 508 bascule sur la plateforme EMP2 qui équipe toutes les modèles des segments C/D du groupe et gagne 70 kg par rapport à l’ancienne 508. Elle reçoit le nouveau train AR multi-bras du DS7 Crossback. Diamètre de braquage remarquable 10,80 m équivalent à une Talisman 4Control ! Compacte pour le segment à 4,75 m (-8 cm vs ancienne 508 et +10 cm vs Talisman ), elle s’élargit à 1,84 m (+2 cm vs Talisman), mais surtout ne dépasse pas 1,40 m de hauteur (+6 cm vs Talisman) en partie grâce aux portes sans cadre, empattement européen de 2,79 m (-2 cm vs Renault Talisman), la version chinoise sera plus longue. Le Cx ressort à 0,26 et le SCx à 0,57. Le design reprend la calandre verticale du 3008 et y ajoute les “balafres/dents de morse” en LED en montée en gamme… attention aux versions accès de gamme qui en seront dépourvues (!), les “sans-dents” n’auront pas les dents de morses… Joli bandeau AR, feux LED et ailes sculptées qui accueillent une trappe à essence quasi horizontale ! A l’intérieur, on retrouve avec plaisir le i-Cockpit 100% numérique, dalle 12,3 pouces des SUV de la marque, ici dans une planche magnifique, basse et horizontale. Les touches piano alu sont encore plus grandes, on passe de “Bontempi” à “Steinway & Sons”. Notez l’écran central 10 pouces (idem DS7) très bas sous les aérateurs, le volant “carré” et la commande de BVA électrique. Belle gamme d’aides à la conduite reprise du DS7, incluant le “Night Vision” par caméra IR. L’audio est signée Focal comme chez Alpine et DS. Rançon de la compacité, le coffre est petit 487 dm3 (-121 dm3 vs Talisman) mais cache bien son jeu avec son accès facilité par le hayon et un cache-bagage embarqué. Moteur 1.6L THP 225 ch maxi au lancement, boite EAT8, finition GT… léger pour suivre l’A5 Sportback…

Peugeot 508
Peugeot 508 – Joris Clerc
Peugeot 508
Peugeot 508 – Joris Clerc

Sinon, j’ai aussi beaucoup aimé la Stratos de M.A.T. (Manifattura Automobili Torino), les Mazda Kai et Vision coupé concept, les adorables Honda EV concept Sport et Urban, la Toyota Supra Gazoo Racing concept, une Dodge Viper compacte, la Challenger Demon de Dodge justement et le Jeep Grand Cherokee Trackhawk de 717 ch… “Make America great again !”

Flop 5

1/ Lagonda Vision concept : Que s’est il passé dans les studios d’Aston Martin pour présenter cette limousine électro-baroque, connecté, électrique et autonome ? Pour moi Lagonda c’est synonyme d’excellence et de modernité comme l’est l’actuelle Taraf, une limousine aussi sublime que somptueuse basée sur l’Aston Martin Rapide. Avec la Vision concept, Aston nous offre une berline ultra-luxueuse ZEV, au profil monolithique, sans vraiment de caractère, sauf celui du déjà vu. Même si l’intérieur est spacieux, cosy et raffiné, la ligne extérieure est sans charme. Bref un salon à 4 roues plus qu’une voiture… et inaccessible dans son écrin, sur le stand, car très fragile.

Lagonda Vision concept
Lagonda Vision concept

2/ McLaren Senna : Première McLaren avec un nom et pas n’importe lequel ! Sur un châssis carbone de 720S (lire ici), cette voiture de course homologuée route se reconnaît à ses portes à élytre transparentes pour mieux voir le bitume défiler… Chez McLaren la forme suit la fonction mais on aurait tout de même aimé un peu plus de grâce, beaucoup moins de porte à faux avant et d’étagère à encyclopédies… On vous évite l’apoplexie en vous cachant l’existence de la Senna GTR… A sa vue, Gordon Murray en a perdu sa légendaire cravate à fleurs ! 800 ch et 800 Nm pour 1,2T soit un RPP de 1.5kg/ch ! 500 ex à 860 K€ pièce. A 1000 € le cheval, lâchez vous c’est pour une bonne oeuvre, les royalties vont à l’Instituto Ayrton Senna qui aide les enfants brésiliens défavorisés.

McLaren Senna
McLaren Senna – Joris Clerc

3/ Bentley Bentayga hybrid : Le Cétacé de Crewe passe au régime sec en adoptant la motorisation essence hybride de la Porsche Panamera (462 ch et 700 Nm, batteries de 14.1 kWh), un V6 3L turbo associé à un moteur électrique. Impossible de vous donner des infos techniques, ce sera pour la fin de l’année. Quoiqu’il en soit, si le Bentayga vise un appétit de Dauphin, sa corpulence et son poids n’ont rien du Cachalot mais plutôt de la Baleine. Faut demander à Cousteau…

Bentley Bentaya hybride
Bentley Bentaya hybride

4/ Mansory : On aime ou on déteste… Pourtant Mansory sait faire de belles choses quand ses clients ont du goût. C’est la cas de la Lotus Evora GTE commandée par Hethel en 2011. Quand ses clients n’ont ni goût, ni limites, on approche de l’horreur absolue. Même Elon Musk n’a pas voulu, pour le 1er vol de Falcon Heavy de SpaceX, de la Bugatti Veyron et son “carbone Marbre de salle de bain”, de peur d’effrayer les Marsiens… Heureusement, j’ai demandé à Mansory, pour l’année prochaine, de créer un “carbone Formicat de cuisine” du meilleur goût, revival 70’s. Ça va déchirer sa race sur une Bugatti Chiron !

Mansory Bugatti Veyron
Mansory Bugatti Veyron

5/ Porsche Mission E-Cross : Expérience “Porn Car” à Genève… Chez Porsche, quelqu’un a eu la mauvaise idée de faire un trio entre la jolie Mission-E Concept, les Audi A6 All Road et la Porsche Panamera Gran Turismo. Mais pourquoi tant de haine ? Le résultat est peu convaincant, pour rester poli… Face avant inexpressive de batracien sous Lexomil, arches de roues plastoc soldées chez Casto et pneus aux sculptures copiées sur les bottes Aigle de ma grand-mère. Mon regard se porte sur la 911 Carrera T, sexy à souhait, me voilà d’un coup rassuré…

Porsche Mission E-Cross
Porsche Mission E-Cross

Merci beaucoup à “R.L.” pour ses infos techniques 😉

Crédit photos @ Joris Clerc et Newspress

A propos de l'auteur

Yvan T. (@Yvan_111)

Yvan T. (@Yvan_111)

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour poster votre commentaire

Laisser un commentaire

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous