Actualité Historique Silverstone Classic Sport Auto

Silverstone Classic : Royal Automobile Club Tourist Trophy pre ’63 GT

Silverstone Classic 2015 - 25th anniversary
Silverstone Classic 2015 - 25th anniversary
Silverstone Classic 2015 - 25th anniversary
Silverstone Classic 2015 – 25th anniversary

Au réveil dimanche matin, depuis la fenêtre du B&B de Milton Keynes le ciel est bien moins encourageant que celui de la veille… La météo annonçant de la pluie à partir de 10h, la première course du matin devrait donc se faire sur le sec… Malheureusement les premières gouttes de pluie apparaissent au moment de sortir de la voiture, sur le parking du circuit de Silverstone 🙁 Forcément ça gâche un peu la fête, enfin au moins le confort des spectateurs, mais cela n’entache en rien la motivation des pilotes pour en découdre dans ces conditions difficile.

La première course du matin, celle des Formula Junior sera marquée par un gros crash impliquant plusieurs voitures lors du départ. Le temps d’évacuer les autos impliquées, la piste continue de se gorger d’eau, ce ne sont pas les pneus étroits des petites monoplaces qui vont l’assécher. Aussi lorsque le plateau de FIA Master se met en grille, les conditions de visibilité sont vraiment limite et précaires.

Les pilotes britanniques sont habitués à ce genre de conditions, le spectacle est impressionnant car avec un grip très largement en baisse les vitesses restent soutenues et la bagarre fait rage à tous les niveaux dans le peloton. De la première à la dernière place, pas une seule des 60 voitures en course ne roule seule !

On ne va pas s’en plaindre tant les autos sont belles et rare. Voir même ultra rare, à l’image de la célèbre et unique Ferrari 250 Breadvan

Plus courant mais pas moins belle tant leur ligne est fine, les Lotus Elite sont à leur aise avec leur poids très contenu

Parmi les autres anglaises, quelques Aston Martin toujours belles même mouillées…

Et une Austin Healey, si vive et joueuse sur le sec à la limite du grip, là il y en avait tellement peu que son pilote roulait véritablement sur des œufs…

Plus lourd mais bien plus puissante, les AC Cobra ne sont pas non plus très faciles à maitriser et comme le dit l’adage, sans maitrise la puissance n’est rien…

Et comme sur toutes les courses du week-end, une présence massive de Jaguar ! Quelques toujours aussi élégante XK.

Mais surtout une énorme délégation de Type E, plutôt Roadster avec Hard Top, appelé aussi Fixed Head Coupé ou plutôt Coupé ?

Le Roadster FHC est pas mal quand même !

J’hésite j’hésite…

Le Cab avec HT fait bien plus racing tout de même, même tanké dans un bac…

Mais coté ligne et classe, le vrai coupé reste imbattable à mes yeux !!

Cette Giuletta fait figure de petite italienne un peu esseulée dans ce gros troupeau !

Mais elle n’est pas la seule non-anglaise, quelques Porsche 356 ont répondu présentes

Et même lorsque les drapeaux jaunes fleurissent un peu partout autour de la piste…

La grande roue continue de tourner ! 🙂

Crédit photos @ Ambroise Brosselin

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous