Festival Lotus 2021 : Montlhéry fait un régime light
Actualité Lotus

Festival Lotus 2021 : Montlhéry fait un régime light

La cinquième édition du Festival Lotus, organisée par le Club Lotus France (CLF), s’est tenue comme pour les éditions précédentes sur l’autodrome de Linas-Montlhéry. L’évènement est désormais un classique, tant pour l’UTAC que pour le CLF. Et le succès ne se dément pas.

Organisé tous les deux ans, en alternance avec la participation du CLF à Le Mans Classic, le Festival Lotus est l’occasion pour le club, ses membres et tout passionné de la marque, de se retrouver dans un cadre mythique pour une journée de plaisir, partage et retrouvailles.

L’animation dans le paddock

Alors que les 125 voitures enchaînaient les tours tout au long de la journée, le spectacle était aussi dans le paddock. Ainsi le public, bienvenu, pouvait admirer à la fois l’évolution des Elan, Elise, Elite, Exige et autres raretés sur l’anneau et les voir de près en statique.

Le parking visiteurs dédié aux véhicules de la marque permettait à tout visiteur venu en Lotus d’exposer sa voiture au milieu de ses congénères. Pas besoin d’être membre du club, la passion passe avant l’adhésion.

parking visiteurs Lotus

Le village partenaires rassemblait spécialistes, préparateurs, experts, artistes. Tout un panel de professionnels se sont encore mêlé à la fête pour présenter leurs œuvres. L’occasion, si vous n’aviez pas encore de belle dans votre garage, de trouver la perle rare. Et si vous aviez déjà votre amoureuse à quatre roues, de trouver quelqu’un pour la bichonner.

ACSA78, spécialiste Lotus en Yvelines

Pour cette cinquième édition, le CLF avait convié un invité de marque en la personne d’Ulysse Delsaux, 24 ans, pilote du championnat européen de NASCAR (et accessoirement champion de la catégorie Elite 2 en 2018). Ce jeune homme très attachant a su surmonter les difficultés liées au syndrome d’Asperger grâce à sa passion du pilotage et du sport automobile. Capable de tenir le volant en professionnel sur un circuit réel comme sur un simulateur, il est aussi capable de vous parler de l’histoire de la Formule 1, de sa découverte de son pilote préféré Jim Clark et de vous coacher au volant pour améliorer votre pilotage. Les vertus de la passion faites homme.

Ulysse Delsaux

Déchaînement sur la piste

Pendant que les spectateurs profitaient des animations du paddock, les pilotes poussaient leurs bolides sur la piste parisienne.

Un beau plateau d’anciennes avait été rassemblé pour l’occasion. Seven, Elan, Elite, Esprit, l’histoire de la marque en action berçait les oreilles et ravissait les yeux.

Lotus Eleven

Quel plaisir de voir les possesseurs de ces vénérables ancêtres pousser les mécaniques sans arrière-pensée. Tirant sur les rapports, tapant dans les freins et n’hésitant pas à escalader les vibreurs pour passer le plus vite possible dans les chicanes de l’anneau.

Seven, Elan, Esprit dans le plateau anciennes.

Dans les trois autres plateaux de roulage, le panel élargi de la marque Lotus, sans oublier Caterham et même Opel avec le Speedster (lire ici). Des Seven et SuperSeven de route comme de course, des Elise, Exige, Evora. De 120 à 430ch.

Elise S2 et S3 dans le virage de la Ferme

Si chacun évoluait à son rythme, nombreux étaient tout de même ceux qui profitaient de l’aisance naturelle des Lotus modernes à enchaîner les tours de piste à un rythme soutenu. Les pilotes n’hésitant pas à faire profiter du siège passager aux visiteurs le désirant, nombreux sont les « sacs de sable » à avoir expérimenté la légendaire tenue de route des filles d’Hethel.

Opel Speedster

Ambiance retrouvailles

Ce cinquième opus du Festival Lotus était enfin le premier grand évènement du CLF depuis le début de la crise sanitaire. L’occasion pour les membres de se retrouver après de longs mois de séparation.

L’occasion de se rappeler les fondamentaux de ce que se doit d’être un club de passionnés.

Lotus Elan+2 centre de toutes les attention

Avec 1 500 membres environ, le Club Lotus France reste le plus grand club de marque du pays.

S’y retrouvent les anciens comme les jeunes. Les passionnés de circuit comme les adeptes de la promenade dominicale. Et surtout les amis.

Car le partage de la passion reste le moteur principal du club. On y partage ses goûts pour un modèle, pour l’histoire du fondateur, pour les pilotes mythiques qui ont fait la renommée de la marque. Mais aussi ses souvenirs.

Des arsouilles sur piste

  • « Une fois j’ai fait l’extérieur d’une Ferrari au Mans. »
  • « Il devait être en panne, vu que je te mets un tour par session ici ! »

Des virées dans des contrées plus ou moins lointaines.

  • « Tu te souviens de la discussion avec Clive Chapman (fils de Colin) quand on a visité les ateliers Lotus Classic (lire ici) ? »
  • « Oui, mais je suis étonné que tu t’en souviennes vu la quantité de bière que tu as sifflé ce soir là à l’hôtel. »

Des sorties thématiques :

  • « Pour le prochain challenge karting faut qu’on embarque mon neveu, le sale môme m’a collé 2 secondes la dernière fois qu’on a fait une course ! »
  • « En même temps il fait 20kg de moins que toi, il n’a pas de mérite. »

Des galères sur le bas-côté avec un carburateur récalcitrant, une vitre coincée, un alternateur en carafe.

  • « Oh, cette sortie à Spa en 2017 quand on est tous tombés en panne. Quelle galère ! »
  • « En même temps, il neigeait sur la piste, on a peut-être eu de la chance de pas y mettre les roues ! »
Prêts à se lancer sur la piste

Des soirées mécaniques suivies de gueuletons où les éclats de rire succèdent aux anecdotes plus ou moins romancées.

Une communauté se créée, toujours prompte à accueillir les nouveaux membres et fabriquer de nouveaux souvenirs. Au point que finalement la passion de la voiture devient non pas secondaire, mais en complément, un point de ralliement.

Une bonne raison de bichonner sa belle anglaise, de la préparer pour la prochaine sortie et de se dire que, sans aucun doute, c’est une belle aventure que l’on vie à ses côtés.

Brochette de Lotus à décoration historique JPS

Les anglais ont l’habitude de dire que Lotus est l’acronyme de « Lot Of Trouble, Usually Serious ». Ce qui se traduirait par « beaucoup d’ennuis, souvent sérieux ».

En ce qui me concerne, c’est plutôt Longues Odyssées, Traversées Ubuesques et Sensationnelles. Et si vous vous demandez pourquoi tous les modèles ont le E pour initiale, moi je suis persuadé que c’est pour Emotion.

Rendez-vous en 2023 pour la prochaine édition !

Lotus 340R
Lotus Elan S2
Cecil Cars présentait une magnifique Esprit JPS
Lotus Exige Cup 360
Lotus Elise Heritage Edition
couple d’Esprit
Lotus Elan M100
GE Concept, spécialiste compétition
Lotus Elite
Lotus Elise S1
Elise s1 chez On Track Sport et Collection
Lotus Esprit JPS
Lotus Seven
Une Lotus Exige Cup 430 spectaculaire en démonstration par Laugier Automobiles Paris

 

 

Nous twittons, suivez-nous