LEVA, la plateforme modulable électrique de Lotus… et d’Alpine ?
Actualité Lotus

LEVA, la plateforme modulable électrique de Lotus… et d’Alpine ?

LEVA Lotus
LEVA Lotus

Lotus présente la structure légère et modulable qui servira de base à la future voiture de sport électrique de la marque, la Type 135, développée en collaboration avec Alpine. C’est Lotus Engineering, département de recherche et développement de Lotus, qui a développé cette architecture dans le cadre du programme de recherche « Project LEVA » (pour Lightweight Electric Vehicle Architecture). L’expérience acquise avec les Tesla Roadster Mk1 (lire ici) et Detroit Electric SP01 (lire ici) permet de partir sur des bonnes bases et d’éviter les défauts déjà rencontrés. Cette architecture est polyvalente puisqu’elle prend en charge plusieurs configurations, longueurs d’empattement, tailles de batterie, groupes motopropulseurs électriques embarqués et sa partie arrière est 37% plus légère que sur Lotus Emira V6 (lire ici).

La technologie de châssis léger du projet LEVA a été présentée lors de l’événement « Low Carbon Vehicle » organisé par Cenex, le centre d’excellence britannique pour les piles à faible émission de carbone et les piles à combustible. Lotus Engineering propose trois configurations de véhicule possibles.

La première s’adresse à un coupé sportif deux places, doté d’un empattement de 2,47 m, équipé d’une batterie standard de capacité 66,4 kWh qui est positionnée en position centrale arrière, derrière les occupants du véhicule, permettant une faible hauteur de caisse et un centre de gravité bas. Cet ensemble est propulsé par un moteur électrique développant 350 kW soit 475 ch.

LEVA Lotus
LEVA Lotus

Une variante technique identique se présente comme seconde configuration, à l’exception de l’empattement qui mesure 2,65 m (+18 cm), du pack de batterie de haute capacité qui atteint 99,6 kWh et de la motorisation équipée de deux blocs électriques développant un total 650 kWh soit 883 ch.

LEVA Lotus
LEVA Lotus

La dernière solution est un mix des deux configurations précédentes, dédiée à un coupé 2+2 : empattement de 2,65 m, batterie standard de capacité 66,4 kWh installée cette fois ci horizontalement dans le plancher type « planche à roulettes » (approprié pour une hauteur de caisse plus élevée) et animé par un ou deux moteurs électriques de 350 ou 650 kW soit de 475 à 883 ch.

LEVA Lotus
LEVA Lotus

Ce nouveau châssis innovant comprend des cellules de batterie cylindriques pour une densité d’énergie élevée, avec l’option d’une unité d’entraînement électronique (EDU) simple ou double (c’est-à-dire le moteur) à prendre en charge. Le durcissement à froid, le collage par points et les procédés de soudage avancés signifient un impact environnemental réduit lors de l’assemblage. Richard Rackham, ingénieur responsable des concepts de véhicules Lotus, qui a dirigé le projet LEVA précise : « Le projet LEVA est aussi révolutionnaire aujourd’hui que l’architecture de l’Elise en 1996. Dans le plus pur esprit Lotus, des économies de poids importantes ont été réalisées tout au long, en mettant l’accent sur les performances, l’efficacité et la sécurité ultimes dans la structure dès le départ. Par exemple, en utilisant la structure du véhicule comme boîtier de batterie, avec un EDU intégré, en éliminant les sous-châssis boulonnés et en optimisant les composants de suspension multi-bras. »

LEVA Lotus
LEVA Lotus

Ce degré de flexibilité et de modularité dans les solutions d’empattement et de propulsion sera la genèse d’une grande variété d’applications de véhicules électriques : pour la sportive électrique de Lotus, l’Elise EV Type 135 dont le lancement est prévu en 2026, ainsi que pour des clients tiers, via Lotus Engineering, comme la future Alpine EV (lire ici).

Le plan stratégique de Lotus (lire ici) prévoit le lancement dès 2022 d’un nouveau SUV électrique Type 132, puis en 2023 d’une berline électrique Type 133 et en 2025 d’un deuxième SUV Type 134.

Source CP Lotus

Nous twittons, suivez-nous