Actualité Lotus Salon Auto Salon de Genève 2016

Lotus à Genève : Un concept de SUV… hybride ?

Lotus SUV
Lotus SUV

Le PDG de Lotus, Jean-Marc Gales, ne s’en est jamais caché : Lotus produira un SUV dans un avenir proche. Comme de nombreuses de marques automobile, le segment des SUV est un vecteur important de croissance. Tous les constructeurs s’y mettent, du “low-cost” au prémium. Le dernier en date est Alpine et la cible désignée est le Porsche Macan. C’est aussi ce modèle que Lotus a dans son viseur.

Evora Roadster

“Quatre voitures seront présentées sur le stand Lotus : deux d’entre elles sont la Lotus 3-Eleven […] et la Lotus Elise la plus rapide, la Cup 250. A leur coté, se tiendront deux nouvelles voitures de sport, qui feront leur début.” Voici en quelques lignes, l’annonce de Lotus avant le Salon de Genève qui ouvre ses portes la semaine prochaine. C’est une certitude, aux 3-Eleven et Elise Cup 250 s’adjoindra l’Evora Roadster, modèle vitale pour la marque d’Hethel sur les continents américain et asiatiques. Comme pour l’Exige Roadster, l’Evora sera équipé d’un toit amovible et devrait garder son arceau derrière les sièges. Ce ne sera pas un cabriolet. Ce développement a le mérite de pouvoir se faire à moindre frais, car Lotus manque toujours cruellement d’argent.

Lotus Evora Roadster
Lotus Evora Roadster

Concept de SUV… hybride ?

Mais la révolution chez Lotus c’est bien le SUV, sujet que nous avions déjà évoqué l’année dernière à la même époque, avant Genève. D’ailleurs pour Lotus ce modèle n’est plus un secret puisque ce type d’architecture automobile a déjà été développé par sa branche Lotus Engineering pour ses clients comme en 2012 avec le T5 pour le constructeur chinois Youngman. Et ce n’est pas une première, souvenez vous de l’APX Concept présenté à Genève en 2005. La cible des anglais sont les germaniques Audi Q5 et Porsche Macan. D’après le site britannique Autocar.co.uk, le “premier SUV léger de la planète” devrait être produit en Chine, dans une toute nouvelle usine, suite à la signature d’un accord de co-entreprise avec le chinois Goldstar. En effet, le site de production d’Hethel ne permet pas d’absorber le volume de production prévu du futur SUV de 4000 à 10000 exemplaires/an ! De plus, ce modèle est avant tout destiné à l’Asie avant d’être importé en Europe et en Amérique.

Lotus SUV
Lotus SUV

Au niveau motorisation, Lotus a la choix entre les actuels 4 cylindres et V6 compressés d’origine Toyota allant de 220 à 400 ch. Mais la contrainte chinoise dû à la pollution atmosphérique du pays pourrait pousser Lotus à y adjoindre un système hybride comme sur les derniers Lexus NX 300h ou Toyota RAV4 Hybrid. Si pour le moment ni le Q5, ni le Macan ne sont hybridés, cela devrait être le cas dans les années à venir. Et l’hybridation, Lotus Engineering connait bien le sujet, car là encore un très intéressant concept avait été présenté à Genève en 2010 : l’Evora 414E Hybrid. Le principe ? Un petit trois cylindres 1,2L servant de prolongateur d’autonomie à deux moteurs électriques de 207 ch et 400 Nm chacun (un par roue arrière). Puissance totale combinée 414 ch et 800 Nm, autonomie vérifiée de 48 km en électrique seul (sans prolongateur) et 483 km (avec prolongateur) grâce aux batteries Lithium Polymère de 14.4 kWh, 0 à 96 km/h (60 mph) en 4.4 sec, Vmax 209 km/h, rejet de CO2 de 55 gr/km. Alors certes l’Evora 414E Hybrid est un démonstrateur, mais une hybridation plus simple, un bloc thermique à l’avant – V6 350 ch – et un moteur électrique à l’arrière de 100 kW soit 136 ch, voici un SUV 4 roues motrices d’environ 480 ch. Reste l’inconnu du poids, car les batteries pèsent lourd…

Bref, avec Lotus à Genève, il a y a toujours des surprises. Vivement la semaine prochaine.

Lotus SUV
Lotus SUV
Lotus SUV
Lotus SUV

Crédit photos @ Top Speed.com / GTO / Autocar.co.uk

Source CP Lotus & Autocar.co.uk

A propos de l'auteur

Pierre Henri Brautot (@PH_Brautot)

Pierre Henri Brautot (@PH_Brautot)

1 commentaire

Cliquer ici pour poster votre commentaire

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous