Porsche 911 R : Une GT3 991 à boite méca ?
Actualité Porsche Salon Auto Salon de Genève

Porsche 911 R : Une GT3 991 à boite méca ?

Porsche 911 R 991 (2016)
Porsche 911 R 991 (2016)

Porsche prépare une version de sa 911 GT3 type 991 à boite de vitesses mécanique pour les indéfectibles du petit levier et de sa pédale d’embrayage. Surnommée pour l’heure 911 R, à coup sur que cette version plaira à Chris Harris qui a fait tant de louange du Cayman GT4, lui aussi dépourvu de boite robotisée PDK.

911 R… une vieille histoire

Remontons le temps en 1966. Porsche engage cette année là aux 24 Heures du Mans, la 911 en classe GT ce qui permet au constructeur allemand de franchir la ligne d’arrivée en 14ème position au classement général. Petite anecdote qui en dit long sur les Us et coutumes de l’époque, la voiture est venue puis est repartie par la route ! C’était le bon temps…

Porsche 911 R (1966)
Porsche 911 R (1966)
Porsche 911 R (1966)
Porsche 911 R (1966)

Mais Porsche souhaite homologuer la 911 en classe Voitures de Tourisme, c’est à dire en Groupe 2, dont le règlement vient de changer, y interdisant l’accès aux 911 S et 911 T pour les pousser en Groupe 3, les GT de Série (la 911 L reste en Voitures de Tourisme). Le potentiel de la 911 T en course est intéressant puisque équipée du même moteur que la 911 S, elle s’avère plus légère que celle-ci. D’ailleurs l’usine propose à ses clients pilotes privés de nombreuses améliorations moyennant finance (déjà !).

Porsche 911 R (1966)
Porsche 911 R (1966)
Porsche 911 R (1966)
Porsche 911 R (1966)

A ce titre, parmi les prototypes expérimentaux, Porsche a développé une 911 doté du moteur de la 906 (Carrera 6), un 2.0L d’une puissance de 210 ch à 8 000 tr/mn. Le flat 6 est monté en simple arbre à cames en tête, double carburateurs triple corps, chemises chromées, vilebrequin à 8 paliers, bielles en titane, volant moteur allégé, embrayage simple à disque renforcé. Le châssis s’équipe de barres de torsion de 22 mm à l’arrière, jantes 15 pouces plus larges (pneus en 165 !!) et quatre freins à disques. La carrosserie utilise de nombreux éléments en plastique dont des petits feux arrière spécifiques. Son poids est allégé de 120 kg par rapport à la T, soit 830 kg. Porsche l’a baptisé 911 R comme Rennen qui signifie course en français ou race en anglais.

Porsche 911 R (1966)
Porsche 911 R (1966)
Porsche 911 R (1966)
Porsche 911 R (1966)

A son tableau de chasse, elle remporte le Marathon de la Route 1967, le record de 20 000 km sur la piste de Monza à la vitesse moyenne de 209 km/h et le Tour de France 1969 avec Gérard Larousse qui porte le numéro 181. L’année suivante, il s’aligne à nouveau avec la 911 R au Tour Auto qu’il remporte, tout comme le Tour de Corse. D’après la légende, il aurait parié ; avec l’équipe responsable du développement ; une caisse de champagne pour chaque kilo gagné en dessous de 800 kg, limite qu’il pensait inatteignable. Il lui en coûta 11 caisses car sa 911 R restera comme la plus légère des 911 jamais produites avec 789 kg !

Porsche 911 R (1966)
Porsche 911 R (1966)
Porsche 911 R (1966)
Porsche 911 R (1966)

Quatre prototypes d’usine de la 911 R furent construit et Baur à Stuttgart en produisit 20 autres exemplaires. Porsche ne cru pas au potentiel de vente pour une 911 aussi légère et épurée, ce que contredira quelques années plus tard le succès de la Carrera RS 2,7L.

Porsche 911 R (1966)
Porsche 911 R (1966)
Porsche 911 R (1966)
Porsche 911 R (1966)

Retour vers le futur…

“Boum bada boum, Mesdames, Messieurs…” comme dirait Belmondo, revoici, 50 ans plus tard, la 911 R sous les traits de l’actuel 991. Partant de la GT3, Porsche a échangé la boite robotisée PDK pour y installer une boite de vitesses à 6 rapports alors que la gamme Carrera en comporte 7. Cachez cet aileron que je ne saurais voir… Exit donc l’étagère à livres générant de l’appui pour une robe plus “distinguaiiee”. Mais le plus important est de savoir si les 475 ch à 8 250 tr/min et les 440 Nm à 6 250 tr/min du 3.8L atmo seront de la partie ou s’il y aura de la perte en ligne, comme l’aileron. L’autre question de premier ordre est de connaitre le bénéfice de l’opération sur le poids, qui pour mémoire est de 1,43 T sur l’actuelle GT3.

Porsche 911 R 991 (2016)
Porsche 911 R 991 (2016)
Porsche 911 R 991 (2016)
Porsche 911 R 991 (2016)
Porsche 911 R 991 (2016)
Porsche 911 R 991 (2016)

Au moment de la commercialisation des nouvelles 991 à moteur bi-turbo, avec 600 exemplaires produits seulement, cette version atmosphérique est déjà un collector avant d’être vendu au prix fort… pour paraphraser Mazarin, les Porschistes sont une source inépuisable de revenus. Quoiqu’il en soit, Andreas Preuninger, responsable de la division GT chez Porsche, a annoncé que la prochaine génération de 911 GT3 laissera le choix entre les deux types de transmissions, manuelle ou robotisée. A la bonne heure !

Porsche 911 R 991 (2016)
Porsche 911 R 991 (2016)
Porsche 911 R 991 (2016)
Porsche 911 R 991 (2016)
Porsche 911 R 991 (2016)
Porsche 911 R 991 (2016) derrière une 911 GT3

Crédit photos @ Ultimatecarpage & Carscoops

A propos de l'auteur

Pierre Henri Brautot (@PH_Brautot)

Pierre Henri Brautot (@PH_Brautot)

2 commentaires

Cliquer ici pour poster votre commentaire

  • La bonne nouvelle serait que nos amis de Porsche fabriquent des modèles qui ne servent pas uniquement le marché de la spéculation. Stop à des très petites série ! Merci

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous