Actualité Historique Silverstone Classic Sport Auto Vidéos

Silverstone Classic : FIA Master Historic Formula One

Ahh les F1 historiques, c’est une chance de pouvoir approcher une de ces machines qui même à l’arrêt semble intimidante, brutale pour ne pas dire dangeureuse… A Silverstone Classic, on est chanceux car il y a un plateau de F1 historiques prenant la piste pour deux courses durant le week-end … et des vrais courses avec de la bagarre !

Cherry sur le pouding, alors qu’un départ de Formule 1 cette saison aligne tout juste 20 voitures, en regroupant des autos de plusieurs saisons, c’est la plus grosse grille de départ jamais réunie dans l’histoire de Formule 1 : 44 F1 hurlantes défilent devant les yeux des spectateurs et emplissent leurs oreilles d’échappements presque libres. Car même si la plupart ont retrouvé un V8 Cosworth plus facilement « maintenançable », la bande son reste fidèle aux 70’s !

Un morceau de légende, la Lotus 91 JPS de la saison 1982

Saison 1982 toujours, une Arrows A4

Saison 1981, Jacques Laffite était au volant de cette Ligier JS/17

Un plateau ultra varié avec même une F1 6 roues. Vous pensez certainement à la Tyrell et ses 4 roues directrices, perdu il s’agit de la March 2-4-0 de 1976 avec ses 4 roues arrières. Belle prouesse technologique qui n’aura pas connu de suite, encombrement et fiabilité de la boite de vitesse à double pont certainement remise en cause, mais surtout les finances de l’écurie March n’ont pas permis le développement nécessaire… En attendant c’est plaisant de la voir évoluer à bon rythme.

Devant la lutte fait rage entre la Benetton/Tyrrell 0112 et la Fittiapldi F5A, l’issue des 2 courses sera là même, malgré la pluie du dimanche, avec une victoire de Martin Stretton devant Sam Hancock.

Des F1 plus récentes, pour ne pas dire modernes, étaient de la fête également, mais pas assez nombreuses et avec des performances trop disparates pour organiser une course, c’est donc sous forme de 2 sessions de roulage que ces monstres de technologie et puissance ont pris la piste. C’est impressionnant de sentir le bitume vibrer sous ses pieds au passage de 4 F1 en même temps, et quelle vitesse de passage !!

L’étonnant package aéro de la Toleman pilotée par Dereck Warwick durant la saison 1983.

La Lotus 101 ex Nelson Piquet de 1989 semble incroyable plus moderne, le règlement et son interprétation ayant fait pas mal évoluer les F1 en l’espace de quelques années.

Ce qui ne l’empêche pas de revenir sur la Jordan de Rubens Barrichello qui fait hurler son V10 Judd

La Benetton de Schumi’ en 92, intemporelle…

Et on termine par la plus moderne, la plus rapide et plus efficace : la Super Aguri de Takuma Sato de 2006. Le plus sympa c’est que Paul Osborn à son volant n’hésite pas à l’exploiter et user toute la largeur de la piste, un régal !

Crédit photos @ Ambroise Brosselin

Nous twittons, suivez-nous