Actualité Mazda Sport Auto Trophée Andros Vidéos

Trophée Andros : Le titre de Dayrault à Super Besse vécu au cœur du Team Mazda

Lorsque Mazda nous a proposé de les rejoindre pour vivre la dernière manche du Trophée Andros à Super Besse avec eux, il a été difficile de refuser !

Après un accès à la station rendu difficile par le trafic chargé et les fortes chutes de neige, nous voilà au sein des seins, au cœur de la tente Mazda accolée au camion atelier du Team Saintéloc. Les 2 Mazda 3 Trophée Andros sont là, sagement alignées côte à côte, prêtes à prendre la glace pour les premières séances d’essais.

Vous le savez certainement, le Trophée Andros a la particularité d’avoir 2 catégories, Elite 1 et Elite 2, se partageant la même voiture. Aussi même si on suit Jacques WOLFF et Patrick LHOSTE en Elite 2 puis Jean Philippe DAYRAUT et Toomas HEIKKINEN en Elite 1, il n’y a que 2 Mazda 3 ! C’est là aussi toute la difficulté des pilotes d’Elite 2, attaquer pour défendre leur place sans trop risquer d’abimer les voitures et pénaliser les pilotes d’Elite 1.

Mais toute la saison les duos Jacques/Jean-Philippe et Patrick/Toomas ont fonctionné à merveille ! Les pare-chocs et autres éléments de carrosserie ont toujours été considérés comme du consommable en Andros. Contact avec les bords de piste ou les autres concurrents, c’est partie intégrante du spectacle.

Retour des premiers essais Elite 2, le débriefing se fait à peine descendu de la voiture, les pilotes partagent leur ressenti pendant que les mécanos sont déjà en plein travail sur les voitures. En plus des conditions difficiles, le rythme est tendu puisque les manches d’essais se succèdent avec peu de temps mort avant les finales.

Les temps de roulage et mise au point sont réduits, aussi toutes les infos sont à prendre en Live et à partager, y compris entre coéquipier sur la même voiture ou d’une voiture à l’autre. C’est vraiment le travail du team au complet qui paye à la fin du week-end. Communication, réactivité et professionnalisme ne sont pas de vains mots sous la tente Mazda.

Fin des qualifications, Jean-Philippe semble déçu de sa 5ème place, il n’aura pas le droit à l’erreur en super finale ! Toomas est 9ème, 2.5 sec derrière son chef de fil en Elite 1, on peut dire que la relève est là… Jacques et Patrick sont respectivement 6ème et 11ème en Elite 2, c’est certain la concurrence s’est affutée au fil de la saison !!

C’est déjà l’heure des finales Elite 2, Jacques termine 6ème de la super finale tandis que Patrick finit sur la 3ème marche du podium de la « petite finale », lui donnant la 11ème place au général.

Les voitures sont intactes ou presque, direction les finales Elite 1. En petite finale Toomas écrase la concurrence en terminant avec 5 secondes d’avance sur la suite du peloton, de bonne augure pour la super finale…

Au moment de prendre la piste, la pitlane a de faux airs de duel au far west avec Dayrault juste derrière Panis prêts à en découdre pour le titre…

Le départ est lancé, Panis conforte sa position de leader, toute l’attention du team Mazda est porté sur la progression de la Mazda n°1. Après un premier tour à l’attaque complète, Jean-Philippe a gagné une place et pointe désormais 4ème du classement.

Les 6 tours de cette finale n’ont jamais semblé aussi longs, d’autant que si Dayrault ne gagne pas beaucoup de terrain sur la Mini de Balas en 3ème place, il n’arrive pas non plus à se défaire de la Clio de Dubourg juste derrière lui. La tension est réellement palpable chez tout le monde puisqu’aucun droit à l’erreur n’est permis ! Mais au franchissement de la ligne d’arrivée, c’est la joie et le soulagement : malgré la belle victoire de Panis sur sa Toyota, la 4ème place de Dayrault lui offre le titre !!

Une fois le tour d’honneur terminé, la 1ère accolade sera pour son adversaire, Olivier Panis, qui aura montré toute cette seconde partie de saison les capacités de la Toyota du Team WRT.

Voilà le visage d’un homme heureux … et soulagé.

Et oui 6ème titre en Andros, respect Mr Dayrault !

Mais c’est aussi le premier titre pour le Team Mazda sur le Trophée Andros. Inutile de vous dire que l’ambiance a été festive une fois de retour sous la tente Mazda ! Le flou de la photo n’est pas dû uniquement aux effluves de champagne, qui a bien évidement coulé à flot avec modération, mais tout simplement à la différence de température entre l’extérieur et l’intérieur 🙂

Crédit photos @ Walter Babic

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous