Actualité Caterham Lotus Seven Vidéos

Bon 60eme anniversaire Mme Lotus-Caterham Seven !

Lotus Caterham Seven 60 ans
Lotus Caterham Seven 60 ans

1957, dernière année de production de la Traction Avant Citroën, reléguée au rang d’antiquité technologique depuis la sortie de la DS deux ans plus tôt. 1957 c’est aussi l’année de commercialisation de la Fiat 500, la Mercedes 300 SL roadster, la Lancia Flaminia, l’Aston DB MkIII ou encore la Maserati 3500GT. Mais sur le stand Lotus du salon d’Earl Court 1957, à côté de la désirable et toute nouvelle Elite, une petite voiture est présentée. L’aboutissement de la réflexion poussée à l’extrême de la maxime “Light is right”, si chère au boss de Lotus, un certain génialissime Colin Chapman.

Lotus Caterham Seven 60 ans
Lotus Caterham Seven 60 ans

Aujourd’hui, 60 ans plus tard combien de voitures présentées en 1957 sont encore en production ? Non les jeunes au fond de la classe, la Fiat 500 rose toute neuve de votre voisine n’est pas l’originale de 1957, non plus la DS3 Racing Cabriolet de l’autre voisin n’a rien à voir avec celle qui faisait vomir papy alors tout minot sur la banquette arrière. Et oui une et une seule auto est encore présente au catalogue, la petite et improbable Seven ! Certes plus sous le nom de Lotus, mais de Caterham depuis 1974 et le rachat des droits de production de la 7 par Graham Nearn, avouez cependant que c’est une sacrée belle longévité pour celle qui au départ ressemblait plus à un bricolage artisanal, fait d’un treillis de tubes habillé par de fines feuilles d’aluminium et motorisé par un moteur de grande série peu puissant…

Lotus Caterham Seven 60 ans
Lotus Caterham Seven 60 ans
Lotus Seven
Lotus Seven

Simple pour ne pas dire basique, la 7 présente l’avantage d’être vendue peu cher et facilement “optimisable” ensuite par son propriétaire. Mais pour faire baisser encore un peu plus le prix en évitant une partie des taxes applicables sur les voitures, la 7 peut être achetée en kit, à monter soit même à la maison. Sauf que pour être dispensé de cette taxe il ne peut y avoir d’instructions de montage livrées avec le kit : pas de problème, Colin Chapman livre des instructions de démontage que le futur utilisateur n’aura qu’à suivre en sens inverse ! Clever, isn’t it ?

Lotus Seven S2 1972
Lotus Seven S2
Lotus Seven S2 1972
Lotus Seven S2

La Série 1 présentée en 1957 ne pesait alors que 392 kg, vous comprendrez rapidement que les 50 ch d’un 4 cylindres Ford à soupapes latérales puissent suffire pour métamorphoser cette voiture en tonnerre mécanique, ou tout du moins redoutable machine à sensations ! La Série 2 arrive en 1960 avec plusieurs améliorations sur le châssis, la suspension et aussi les motorisations. Elle évoluera ensuite en S3 pour connaître quelques autres optimisations, principalement propulsée par des Ford 1340 puis des Kent crossflow 1498 cm3. Mais à la fin des années 60 la 7 est chère à fabriquer avec son châssis fait de tubes soudés et ses panneaux d’alu nécessitant pas mal de main d’oeuvre. Lotus décide donc de passer du côté obscur de la fibre et présente en 1979 la S4 toute de plastique conçue et vêtue. Elle ne rencontrera jamais son public faute à un physique peu avantageux. Fin de l’histoire une fois la dernière S4 vendue par Nearn, unique concessionnaire Lotus 7 depuis 1968 ? Pas tout à fait puisqu’il il rachète les droits de production de la 7 pour proposer des 1974 … une Super 7 Série 3 ! Pour le logo il suffit de retourner le triangle Lotus et d’y insérer un 7, pour le nom et bien ce sera Caterham puisque le garage de Nearn est installée dans la petite ville du même nom. La légende 7 sur le point de s’éteindre est repartie de plus belle, la Caterham 7 est là.

Lotus Seven S2
Lotus Seven S2
Lotus Seven S2
Lotus Seven S2

Depuis la Seven a évolué sans se révolutionner, préservant ainsi tout le génie de son génial géniteur (oui ça fait beaucoup de génie mais c’est génialement vrai !), l’usine a migré vers Dartford pour plus d’espace et la marque Caterham a changé de mains. On l’a même aperçu sur les grilles de départ de Formule 1 pendant quelques GP avant de beaucoup entendre parler de Caterham et Renault pour la genèse de la nouvelle Alpine qui allait devenir l’A110. Le mariage n’aura pas duré assez longtemps pour voir naître le fruit de cette union, Renault continuant l’aventure Alpine en solitaire, mais la 7 est quant à elle toujours au catalogue Cat’. Défit aux normes de crash test et anti-pollution, c’est peut-être ça qui pourrait la faire disparaître un jour, elle a toujours ses fans, pilotes de la célèbre academy du même nom, simples passionnés de mécanique, amateurs de sensations qu’elle distillent si bien, si fort et avec tant d’entrain, la 7 est en tous cas bien dans nos cœurs !

Lotus Seven S2
Lotus Seven S2
Lotus Seven S2
Lotus Seven S2

Alors pour fêter ce 60eme anniversaire, Chère Seven ce ne sera pas un thé dansant en maison de retraite avec d’autres mamies de ton âge qui ont quitté les showrooms depuis bien longtemps. Non Caterham a décidé de faire cette belle vidéo pour l’occasion et n’en doutons pas, très certainement une Série spéciale pour marquer l’occasion ! Profitez de ces images qui retracent 60 ans de production avec quelques-uns des plus emblématiques modèles de 7, Lotus puis Caterham. Et pour tout le plaisir que tu donnes à chacun de ceux qui ont la chance de te conduire, occasionnels ou plus chanceux réguliers, nous te souhaitons tous un très bon anniversaire Mme Seven. Vivement la prochaine balade en ta compagnie, que tu sois de 1967, de 2017 ou de n’importe quand entre les deux.

Lotus Seven
Lotus Seven
Lotus Seven
Lotus Seven

Crédit photos @ Roger Brosselin : Les photos datent de 1969, mon père voulait immortaliser son dernier achat, une “vieille” Lotus 7 S2 ayant eu un passé tumultueux vu les nombreuses modifications (qui a dit bricolage ?) que l’on peut deviner sur les photos. Il fera quelques saisons de courses de côte et slaloms en Bourgogne avec avant de se trouver une autre anglaise…

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous