Cars and Coffee Richmond : la passion de l’auto à l’américaine !
Actualité

Cars and Coffee Richmond : la passion de l’auto à l’américaine !

Cars and Coffee Richmond
Cars and Coffee Richmond

En Europe, on a les rendez-vous du dimanche avec les anciennes, parfois statique, parfois dynamique, le samedi soir c’est sportives et/ou tuning dans une zone commerciale et plus loin, caché à l’abri de tous, des rassemblements de supercars dans des endroits sexy. Bizarre quand on pense que tous les participants à ces évènements sont animés par la même passion de l’Automobile, mais difficile de faire cohabiter un proprio de Dauphine achetée neuve en 1966 avec un amateur de MX-5 un peu tuning encore avec un A collé sur la malle arrière… 

Rien de tout ça aux Etats-Unis, la passion semble plus fort que les différences culturelles. Ainsi deux samedis par mois ce sont entre 200 et 300 voitures qui se réunissent à Richmond pour le traditionnel Cars and Coffee, sur le parking du Regency Mall. Tout a commencé en 2011 lorsque 4 copains ont décidé d’organiser quelque chose d’informel pour réunir les copains des copains : le Cars and Coffee Richmond.

Sans doute la plus représentée dans les allées, Mme Corvette se décline sous toutes les générations, ici une C2 Stingray

 

La Corvette C3 bien sûr, cabriolet, T-top ou coupé, elles sont nombreuses et variées

 

La Corvette C5 qui fait figure de mal aimée en ce moment, et donc sans doute le moment de faire une bonne affaire, avec à ses côtés une C7 Z06 bien méchante

 

Et plusieurs Corvette C8 (lire ici) colorées qui montrent que rien ne se cache sous le capot avant !

 

Autre star des allées, la Mustang (lire ici) est une vraie icône pour les amateurs autos, les proprios enchainent les discussions avec curieux ou passionnés de tout âge ! Ici une belle Fastback 289 avec de délicieux airs de Bullit (lire ici les voitures du film Bullit).

 

Une Mustang Mach I 351 qui la place dans les Muscle Cars et non plus les Poney

 

Ensuite au début des 90’s il faut avouer que la Mustang a un peu perdu de son âme, ici la 3ème génération dite « Fox ».

 

Avant de se ressaisir avec les générations actuelles que l’on connait aussi en Europe comme cette Mach 1 seconde du nom (lire ici).

 

En fait il y a une troisième icône américaine, avec un beau gros V10, LA Viper de chez Dodge.

 

« Dis donc chéri, c’est quoi la palette qu’UPS vient de livrer devant le garage ? Ah c’est rien, ce sont les filtres à air pour la voiture ! »

 

Pas toujours facile de se faire sa place au pays des pick-up et 4×4…

 

Quand je vous disais que les anciennes côtoient les modernes, un exemple parfait : un peu plus de 100 ans séparent cette Ford T de sa voisine C8…

 

Tous les courants US sont bien présents, Hot Rod sur base Ford, ou comment avoir la grosse classe 🙂

 

Ford Galaxie de pompier, ça aussi c’est la grande classe !

 

A l’autre bout de l’échelle alimentaire, la microscopique Nash Metropolitan tout droit sortie des 50’s, tout simplement craquante

 

Les Pick Up sont aussi une institution forte aux US, longtemps les véhicules les plus vendus sur tout le territoire. Ici une Chevrolet 3100 superbement patiné et aussi air lifté

 

Ou une autre version plus custom et top shoppée. A choisir, je prend le patiné 🙂

 

Mais aussi de belles et rares autos parfaitement restaurée comme cette Lincoln Continental cabriolet, tristement célèbre depuis un certain 22 novembre 1963 à Dallas…

 

Ou encore cette Mercury Monterey, énorme coupé des 60’s

 

Mais toutes ne sont pas parfaitement restaurées, cette Plymouth Barracuda cabriolet m’a tout particulièrement plu sous son apparence cuisson longue au soleil californien.

 

 

Une mode que j’ai un peu plus de mal à comprendre, mettre des roues surdimensionnées sur à peu près tout et n’importe quoi, un certain style certes, mais sur lequel j’accroche moins.

 

Et puis si on veut mettre des grosses jantes sans s’embêter à retravailler les passages de roues, l’autre option est de surélever à l’extrême. Sans doute faut-il avoir le cœur bien accroché pour partir en Excursion dans cette Ford

 

Des 4×4 plus raisonnables, les Jeep sont tellement personnalisables qu’on dirait qu’il n’y en a pas deux pareil !

 

En Europe, un Grand Cherokee est une grosse auto, ici on dirait presque un SUV compact. Et si les 707 ch d’origine du Trackhawk (lire l’essai ici) vous semble un peu juste, pas de problème on vous en remet une louchée pour grimper à 850 !!

 

Vous voulez la même chose un peu moins haut ? Facile, la Challenger vous tend les bras, elle aussi compressée et débordante de chevaux !

 

Quelques japonaises aussi, ici la Toyota Supra d’origine semble narguer sa descendance aux accents germaniques (lire notre essai).

 

Toujours chez Toyota, un joli Hilux des 80’s en très bel état, souvenir du film « Retour vers le futur ».

 

Et une qui doit avoir du mal à porter son nom depuis quelques temps : la Corona !

 

Un look terrible entre le radiateur d’huile déporté à l’avant, la sortie d’échappement exagérément longue, on se croirait au Japon 🙂

 

Mazda est lui aussi bien implanté aux US, notamment avec la MX-5 NA ou Mk1 (lire notre essai ici), vendue ici sous la patronyme Miata.

 

Et si vous aviez le choix pour une plaque perso, que prendriez-vous ?

 

Tiens un garçon coiffeur amateur de cuir…

 

Toutes les générations sont présentes, même une ND 30th anniversary sous sa belle robe orange (lire notre essai ici).

 

La passion et le partage sont les maitres mots de ce rassemblement, ici un propriétaire de RX-8 qui vient avec un rotor Wankel pour expliquer le fonctionnement de son moteur atypique

 

Quelques Honda également, plus ou moins d’origine extérieurement et presque toutes équipées d’un gros turbo !

 

Ou encore quelques Datsun/Nissan, depuis les 240Z (lire notre essai ici) jusqu’à Godzilla (lire notre essai ici) 😉

 

Américaines, Japonaises, les Européennes sont certes moins nombreuses, mais pas absentes

 

Rouler en Mercedes aux US à la fin des 70’s devait témoigner d’un certain statu social…

 

Les anglaises sont aussi là, ici une frêle Morgan qui doit se sentir bien vulnérable au milieu des gros pick up

 

Que dire de cette Midget ? MG a toujours bien vendu aux US, alignant même ces modèles européens aux normes américaines avec les fameux Rubber Bumpers, ici encore de simple (mais gros) buttoirs et pas encore l’ensemble du pare chocs dénaturant un peu la ligne des autos.

 

La suite de la gamme MG, avec une A et une B GT V8, plus répandue de ce côté de l’Atlantique que la classique 4 cylindres (lire notre essai ici).

 

Austin Mini et Austin Healey, j’avoue que ça ferait un beau duo dans le garage

 

Et celui-ci je le verrai vraiment vraiment beaucoup dans mon garage, un Defender V8, miam !

 

Les suédoises sont souvent sexy, celle-ci ne déroge pas à la règle

 

Et on termine avec les italiennes

 

La rareté du jour, une DeTomaso rebadgée Qvale Mangusta. Remarquez l’intégration des rétros pour le moins travaillée

 

Motorisée par un V8 4.6 Shelby, elle a donc bien un cœur américain

 

Une petite Alfa Romeo 4C (lire notre essai ici) au milieu de copines un peu plus grandes

 

Quelques Lambo’ récentes ont fait le déplacement au Cars and Coffee Richmond

 

Tout comme quelques Ferrari pour le plus grand plaisir des jeunes visiteurs du Cars and Coffee Richmond…

 

Crédit photos @ Ambroise BROSSELIN.

A propos de l'auteur

Ambroise Brosselin

1 commentaire

Cliquer ici pour poster votre commentaire

  • C’est bien diversifié comme cars & coffee américain! On a de ce genre d’évènements aussi au Québec bien que le nombre d’européennes soit moin élevé et que les 4X4

Nous twittons, suivez-nous

annonces