Essais Mazda

Comparatif Mazda MX-5 ND 2.0L 160ch vs 184ch

Mx5 Nd 2.0 160ch vs184ch
Mx5 Nd 2.0 160ch vs184ch

Si, alors que la liberté nous est à nouveau offerte de nous promener où bon nous semble, vous vous dites que c’est le moment d’en profiter et d’acheter une Mazda MX-5 neuve, n’hésitez pas. Il n’y a jamais de mauvais moment pour devenir “Miatiste”. Mais aujourd’hui plus que jamais il apparaît qu’il faut profiter de la vie. Cependant, si votre budget ne vous permet pas de vous acheter une MX-5 ND neuve (merci le malus écologique), il vous reste toujours l’occasion. Et si c’est la version 2.0L qui vous intéresse, vous vous posez certainement cette question primordiale : faut il viser une nouvelle version 184ch ou l’ancienne 160ch reste-t-elle un choix pertinent ? Ne vous inquiétez plus : AutomotivPress a enquêté pour vous.

Mx5 Nd 2.0 160ch vs184ch
Mx5 Nd 2.0 160ch vs184ch

Petit rappel historique. 2015, Mazda commercialise la quatrième génération de son iconique roadster. Baptisée “ND”, cette nouvelle mouture a tout pour plaire : une ligne à couper le souffle. Agressive tout en restant sympathique, elle perpétue la lignée avec brio. Par ailleurs, comme elle a fait un petit régime, elle retrouve les proportions de sa jeunesse, enfin c’est l’impression qu’elle donne car posez là à côté d’une NA 1ère génération ou NB 2ème génération et il apparaît vite que la petite jeune n’est pas si fluette que ça.

Mx5 NB FL vs ND
MX-5 NB FL vs ND

En fait elle est juste plus fine que la NC 3ème génération et c’est déjà très bien. Bref, en 2015, le « gros » moteur était un 2.0L fort de 160ch et 200 Nm. Lors de mon essai initial, cette Mazda MX-5 ND 2.0 (lire notre essai) m’avait charmé malgré un moteur manquant quelque peu de caractère. 4 ans plus tard, la bête subît une cure de jouvence avec un regain de vitamines : +24ch et +5 Nm. Certes pas de quoi en faire une croqueuse d’Alpine A110 (lire notre essai), mais on ne va pas cracher dans la soupe : un peu plus de puissance c’est toujours bon à prendre dans une “Miata” (nom US du roadster MX-5).

Alors que les versions 184 ch arrivent donc gentiment sur le marché de l’occasion, nous avons donc décidé de vous offrir le comparatif ultime. Dans le coin droit, Grenadine ! Une version 160 ch de 2015, ma voiture personnelle depuis une grosse année désormais. Équipée du pack sport, elle présente un équipement complet : sièges Recaro, barre anti-rapprochement et suspension Bilstein.

Mx5 Nd 2.0 160ch vs184ch
Mx5 Nd 2.0 160ch vs184ch

Dans le coin gauche, Miss 210. Dénommée ainsi car il s’agit de son numéro dans la série spéciale de 3000 voitures en configuration 30ème anniversaire (lire ici). Pack sport comme son adversaire du jour, mais peinture exclusive Racing Orange, jantes forgées et étriers de freins Brembo.

La benjamine a la faveur des pronostics mais ne pensez pas pour autant que le match est plié d’avance, tout le monde le sait : le rouge ça va vite. Alors préparez-vous pour le combat !

 

Equipement & confort : ces petits riens qui font tout

Grenadine est très bien équipée de base. Version Sélection la plus riche en équipement, elle ne manque véritablement de rien. Et le pack sport est un plus non négligeable. Les baquets sont confortables et maintiennent parfaitement, sans compter qu’ils sont plutôt jolis à regarder.

Mx5 Nd 2.0 160ch vs184ch
MX-5 ND 2.0 160 ch vs 184 ch

Miss 210 présente la même base de finition. Les baquets sont les mêmes, seul le liseré assorti à la teinte de carrosserie est différenciant. L’équipement n’a pas drastiquement changé et tout au plus peut-on voir quelques évolutions mineures au niveau des affichages proposés par le système d’infotainment. Vraiment pas de quoi remporter la bataille.

Par contre le modèle 2019 a apporté une évolution majeure : le réglage en profondeur de la colonne de direction. C’est peut-être un détail pour vous, mais dans les faits cela change vraiment la donne pour optimiser sa position de conduite. Dans Grenadine je dois toujours faire un compromis entre un siège trop vertical ou les jambes trop pliées pour avoir le volant bien en main. Dans Miss 210 la position est tout de suite plus naturelle. Ce surplus de confort ne saute pas tout de suite aux yeux en passant de l’ancienne à la nouvelle, mais dans l’autre sens c’est rapidement sensible.

Mx5 Nd 2.0 160ch vs184ch
MX-5 ND 2.0 160 ch vs 184 ch

Le premier round est remporté de peu par Miss 210.

 

Moteur : Ces petits touts qui ne font rien…

“Miatiste” de longue date (depuis 2002 avec une NB FL 145ch), j’ai toujours adoré le roadster japonais sous toutes ses formes, mais il faut bien l’avouer : j’ai toujours regretté de ne pas avoir d’origine une version bien puissante. Enfin, c’était le cas jusqu’à Grenadine. Car avec 160 ch, j’ai enfin une MX-5 acceptant de se mettre en crabe « sur la puissance » même sur le sec. Étrangement lorsque j’avais essayé la version 2.0L en 2015 je n’avais pas trouvé le moteur très volubile. Un peu terne en sonorité, il m’avait semblé faire le job sans brio. Il faut croire qu’il s’agit là d’une mécanique demandant à être bien débridée avant de donner son plein potentiel. Avec 12 000 km lors de mon achat, le moteur me semblait déjà beaucoup plus sympa. La sonorité à l’échappement (d’origine) est rauque juste ce qu’il faut pour donner l’illusion de la sportivité sans se fâcher définitivement avec ses voisins en démarrant le matin. Après un an d’utilisation quotidienne, mon avis est forgé sur ce moteur. Il a ce qu’il faut de puissance pour se faire plaisir au quotidien. Le moindre rond-point est l’occasion de mettre la voiture en glisse. Il faut même être prudent sur le mouillé car un pied droit un peu trop lourd peut occasionner quelques sueurs froides.

Mx5 Nd 2.0 160ch vs184ch
Mx5 Nd 2.0 160ch vs184ch

La version 2019/2020, avec ces 24 ch de plus et 5 Nm additionnels est sur le papier encore meilleure. Créditée de performances au niveau d’une Honda S2000 (240 ch quand même !), elle devrait combler le “Miatiste” sportif que je suis.

Au démarrage cependant, le moteur est bien plus feutré que celui de Grenadine. Peut-être est-il juste trop jeune encore pour donner toute sa plénitude ? Au fil des kilomètres il ne semble cependant pas se différencier de son aîné. La sensation de mise en vitesse est très proche. Il faut quelques heures au volant pour commencer à percevoir la différence. Celle-ci ne tient pas tant à la performance notable qu’à la capacité du moteur à prendre des tours. Là où Grenadine plafonne à 6 800 trs/min, Miss 210 en prend 700 de plus pour culminer à 7 500 trs/min. Nous sommes encore loin des sommets atteints par la S2000 (9 000 tours pour la première série) mais cela devient sympathique malgré tout. Peut-être qu’avec un peu plus de rodage, la sonorité s’améliorerait en plus.

Quoi qu’il en soit, à moins de rechercher la performance ultime, l’upgrade mécanique n’envoie pas la version 160 ch dans les cordes. Et lors de l’essai j’ai même trouvé le « vieux » moteur plus volubile que son cadet. Comme dans les deux cas les performances seront toujours éloignées de la crème des GTI actuelles, j’accorderai le point à Grenadine : le chant plus évocateur l’emportant sur les performances théoriques plus élevées de Miss 210.

Un round partout donc.

 

Comportement : l’équilibre fragile de la perfection

Deux éléments différencient Grenadine et Miss 210 au niveau des liaisons au sol : les jantes forgées Rays supposées plus légères que les roues des versions classiques (1 kg par roue environ) et les étriers Brembo améliorant le freinage.

Pour le reste, pas de différence. Même les pneus montés sur les deux voitures en compétition sont identiques : des Bridgestone Potenza S001.

Sur piste, les deux éléments optimisés susmentionnés feront peut-être une différence, mais en toute transparence sur la route les différences de comportement sont imperceptibles. Sur mon parcours d’essai habituel, la seule différence notable en passant d’une voiture à l’autre était la teinte de la carrosserie. Le comportement était parfaitement identique. A savoir : fantastique.

Mx5 Nd 2.0 160ch vs184ch
Mx5 Nd 2.0 160ch vs184ch

Il n’existe à ma connaissance que 4 voitures aussi amusantes sur route dans la production actuelle : la Ford Fiesta ST (lire notre essai),  mais c’est une traction, la Subaru BRZ/Toyota GT86 (lire notre essai), mais elle est moins bien finie et un poil plus vicieuse et l’Alpine A110, mais elle est plus chère. Dans ce quatuor magique la MX-5 reste une prétendante sérieuse au titre de voiture la plus joueuse grâce à son équilibre parfait, sa facilité de prise en main et sa capacité à rendre tous les services imaginables : vous amener au boulot tous les jours de la semaine, vous accompagner pour une virée circuit le samedi et vous promener en amoureux avec votre chéri(e) le dimanche sur les départementales ensoleillées. Que ce soit la version 160 ch ou 184 ch le plaisir sera identique en tout point.

Mx5 Nd 2.0 160ch vs184ch
MX-5 ND 2.0 160 ch vs 184 ch

 

Résultat : match nul et ce n’est pas uniquement pour vous faire plaisir !

Et oui : match nul ! En mettant de côté la version 30ème anniversaire (lire notre essai détaillé ici) – de ce comparatif – qui a pour elle une présentation tellement belle qu’elle peut remporter le match juste sur sa couleur, les différences entre la version 160 ch et la 184 ch sont extrêmement proches l’une de l’autre. Si la performance est (théoriquement) en faveur de la plus puissante des deux, dans les faits le ressenti est trop proche pour faire pencher les votes de façon définitive en faveur de la plus moderne des deux.

La position de conduite améliorée dans la dernière évolution pourra peut-être vous décider en sa faveur par contre.

En contrepartie, le surplus de budget nécessaire par rapport à la version plus ancienne peut aussi faire pencher la balance dans l’autre sens. Sans ce satané sujet d’argent, tellement matérialiste, je dois bien avouer que j’aurais certainement opté pour une 184 ch. On ne se refait pas : j’ai toujours tendance à en vouloir plus. Mais avec toute l’objectivité dont je peux faire preuve quand il s’agit de voitures… Bon… Disons plutôt « en faisant preuve d’autant d’objectivité que possible », la 160 ch reste un excellent choix qu’il sera difficile de regretter. A dire vrai, avec un budget suffisant aujourd’hui, je ne chercherai pas à changer de monture pour une 184 ch. Grenadine me rend heureux au quotidien.

Mx5 Nd 2.0 160ch vs184ch
MX-5 ND 2.0 160 ch vs 184 ch

 

Une fois de plus, la réponse est donc encore et toujours « MX-5 » et ce, quelle que soit la version. Alors si vous chercher une MX-5 ND 2.0L d’occasion aujourd’hui, et que vous trouvez votre position de conduite dans les deux versions, je ne peux que vous conseiller d’ouvrir vos chakras aux deux niveaux de puissance et de faire votre choix définitif sur des critères d’état ou de couleur de la voiture. Pour le reste, vous ne pouvez de toute façon pas vous tromper.

Mx5 Nd 2.0 160ch vs184ch
MX-5 ND 2.0 160 ch vs 184 ch
Mx5 Nd 2.0 160ch vs184ch
MX-5 ND 2.0 160 ch vs 184 ch
Mx5 Nd 2.0 160ch vs184ch
MX-5 ND 2.0 160 ch vs 184 ch
Mx5 Nd 2.0 160ch vs184ch
MX-5 ND 2.0 160 ch vs 184 ch
Mx5 Nd 2.0 160ch vs184ch
MX-5 ND 2.0 160 ch vs 184 ch

 

A propos de l'auteur

P. Lagrange (@Philagrange)

P. Lagrange (@Philagrange)

3 commentaires

Cliquer ici pour poster votre commentaire
  • Personnellement j’ai opté pour le 184 après un essai en 132 qui m’avait paru déjà bien sympa. Par contre j’ai fait le choix du montage des ressorts courts qui permettent de descendre le centre de gravité de la MX de 3 cm. Au delà d’un look encore plus sportif et racé, la tenue de route s’en trouve améliorée, sans gréver le confort. J’ai en effet préféré cette option au pack sport dont le confort me semblait plus problématique. Aucun regret sur cet achat qui permet de redécouvrir les joies de la conduite, pour ne pas dire du pilotage, après avoir roulé dans des véhicules survitaminés mais à l’assistance telle que l’on perd beaucoup du plaisir de la route. Ce véhicule aurait mérité un échappement plus chantant sans tomber dans les travers de la Fiat version 160.

  • Bonjour Philippe,

    Pour reprendre mon avis à chaud (c’est à dire à l’époque où j’ai fait les essais des deux versions) je te conseille de reprendre les articles :
    https://www.automotivpress.fr/abarth-124-spider-theorie-de-relativite/
    https://www.automotivpress.fr/fiat-124-spider-pasta-wasabi/

    De mémoire et avec le souvenir que j’en ai, le moteur de la Fiat 124 était plutôt linéaire et ne donnait pas beaucoup de sensations. Celui de l’Abarth était plus amusant, avec une sonorité plus amusante et bien sûr un peu plus de pêche ressentie.
    Maintenant, sur le papier, les performances semblent assez proches entre le 184ch Mazda et le 170ch Abarth.
    Meilleur moteur ? Cela dépendra à mon sens de ta préférence entre un moteur atmosphérique et un turbo.

  • merci pour ce comparatif, j’aimerais également avoir ton avis sur la fiat 124 spider avec le 1.4 turbo de 170 (et plus)
    ne serait pas celui ci le meilleur moteur ?