Actualité Historique Retromobile Retromobile 2015

L’incroyable collection oubliée de Roger Baillon

Artcurial est habitué aux ventes aux enchères exceptionnelles suite à des découvertes qui le sont tout autant. Cependant l’annonce de la désormais traditionnelle vente qui aura lieu dans le cadre du Salon Rétromobile le 6 février 2015 prochain présentée comme encore plus extraordinaire attire notre curiosité. Coup de pub ou véritable trésor ?!

L'incroyable collection oubliée de Roger Baillon
L’incroyable collection oubliée de Roger Baillon

Si Matthieu Lamourre, directeur d’Artcurial et Pierre Novikoff, spécialiste automobile, parlent de « trésor exhumé » et ressentent ce qu’ont pu vivre Lord Carnarvon et Howard Carter pénétrant dans la chambre de Toutankhamon, c’est qu’il s’agit bien là d’un évènement exceptionnel…

L'incroyable collection oubliée de Roger Baillon - Matthieu Lamourre, directeur d’Artcurial et Pierre Novikoff, spécialiste automobile
L’incroyable collection oubliée de Roger Baillon – Matthieu Lamourre, directeur d’Artcurial et Pierre Novikoff, spécialiste automobile

Roger Baillon, dirigeant d’une grande entreprise de transport et de fabrication de camions installé en Deux Sèvres, était un fervent passionné d’automobile et de mécanique. On comprend alors sa volonté de constituer une collection privée dans le but de sauver le patrimoine automobile français et le faire connaitre au travers d’un musée. Au cours des années 50-60 il a accumulé ces véritables chef d’œuvre automobiles alors peu prisés et peu convoités. Certains ont même été sauvés de la casse de justesse, achetés par lots au poids du kilo, dans l’attente d’une restauration prochaine et entreposée ça et là dans sa propriété acquise en 1953 près de Niort, pour accueillir son futur musée. Son ambition fut écourtée suite à des difficultés professionnelles dans les années 70, l’entreprise de transport cessant son activité en 1977, la faillite étant déclarée en 1978. Sur réquisition du fisc français, il dû se résoudre à vendre une cinquantaine de voitures ; au travers deux ventes en 1978 puis 1985 ; qui avait déjà marqué les esprits. Tout le monde pensait que l’intégralité de la collection avait été vendue, mais non, le reste s’endormit alors jusqu’à il y a peu… c’est à dire à la date de la prescription fiscale de 30 ans : 1985 + 30 = 2015 !

L'incroyable collection oubliée de Roger Baillon
L’incroyable collection oubliée de Roger Baillon

Incroyable d’imaginer retrouver une soixantaine de voitures d’exception oubliées de tous. La liste est longue (voir son intégralité à la fin de l’article), toutes sont dignes d’intérêt, montrant la justesse de la démarche de Mr Baillon, mais voici quelques pièces qui le sont encore plus. Tout d’abord neuf ( !) Talbo Lago dont quatre T26 parmi lesquelles une Grand Sport coupé Saoutchik, une Record coupé Saoutchik et une cabriolet Saoutchik ex-Roi Farouk, aussi huit Delahaye dont deux 135 et quatre 235, une Bugatti 57 Ventoux, trois Avions Voisins – deux C15 et une C7 -, deux Panhard Levassor Dynamic – un coupé X76 et une berline X77 -, ou encore une des 153 Facel Vega Excellence produites. Toutes celles-ci malheureusement témoignent d’un stockage précaire sous des abris de fortune sensés être temporaires, mais les traces laissées par le temps leur donne une allure encore plus sauvage…

L'incroyable collection oubliée de Roger Baillon
L’incroyable collection oubliée de Roger Baillon

Mais d’autres, peut-être plus récentes ou plus utilisées à l’époque du maitre des lieux étaient conservées dans une dépendance fermée et ainsi mieux protégées. C’est ainsi qu’en ouvrant les grandes portes de bois, Matthieu Lamourre et Pierre Novikoff se sont retrouvé face à deux monuments : une Ferrari 250 GT SWB California Spider qui servait de dépôt pour de piles de magazines et Maserati A6G Grand Sport carrossée par Frua en 1956, l’une des 3 seules réalisées !! La California Spider a certes été bien plus diffusée, avec 37 exemplaires produits, mais chacune d’entre elles ayant été tracées et suivies, cet exemplaire était compté comme définitivement perdu par les historiens de la marque. Quel choc de le redécouvrir ainsi, d’autant qu’il a une histoire particulière : acheté neuf en 1961 par le comédien Gérard Blain avant de le céder à l’acteur Alain Delon. Celui-ci a été photographié à plusieurs reprises au volant du bolide : en 1964 avec Jane Fonda sur le tournage du film ‘Les Félins’ et sur la Côte d’Azur avec Shirley Mac Laine par exemple.

L'incroyable collection oubliée de Roger Baillon
L’incroyable collection oubliée de Roger Baillon

Ce sera donc une des pièces principales de la vente du 6 février prochain, l’estimation donnant une fourchette de 9.5 à 12 millions d’Euros, et de 800.000 à 1.2 million pour la Maserati A6G. Toutes les voitures de la collection seront visibles avant la vente dans le cadre du Salon Rétromobile, un moment riche en émotion en perspective, Artcurial ayant déjà annoncé sa volonté de préserver l’état « sortie de grange » de l’ensemble des voitures. Comme quoi il est encore possible de découvrir des trésors, ça laisse rêveur…

L'incroyable collection oubliée de Roger Baillon
L’incroyable collection oubliée de Roger Baillon

Liste complète des voitures de la vente :
Amilcar C6 berline, Amilcar CGS, Ariès coach, Auto Union cabriolet, Avions Voisin C15, Avions Voisin limousine C15, Avions Voisin C7 par Gallé, Ballot 8 cyl limousine, Barré torpédo, Berliet coupé chauffeur, Berliet Type VIGB 10HP Taxi Landaulet, Bugatti 57 Ventoux, Citroën Trèfle, Delage D6, Delage D8 coach, Delahaye 135 cabriolet Faget Varnet, Delahaye 135 coach Chapron, Delahaye 235 coach Chapron, Delahaye 235 coach Chapron, Delahaye 235 coupé Chapron, Delahaye Type 43 coupé chauffeur, Delahaye GFA 148 L, Delahaye Type 43 camionnette, Delaunay Belleville limousine VL8, Facel Vega Excellence, Hispano Suiza H6B cabriolet Millon-Guiet, Ferrari 250 GT SWB California Spider, Ferrari 308 GTS i, Ferrari 400, Ferrari Mondial 3.2L cabriolet, Hotchkiss cabriolet, Innocenti S cabriolet, Jaguar type S 3.4 L, La Buire 12 A, Lagonda LG45 cabriolet, Lancia Thema 8.32, Lorraine Dietrich B3/6 plateau, Lorraine Dietrich B3/6 torpédo par Grumman, Lorraine-Dietrich torpédo, Maserati A6G 2000 Gran Sport Frua, Mathis cabriolet, Mathis FOH, Packard cabriolet Super Eight, Panhard-Levassor Dynamic berline X77, Panhard-Levassor Dynamic coupé X76, Panhard-Levassor limousine X72, Porsche 356 SC ex-Sonauto, Renault AX torpédo, Renault Vivastella cabriolet, Sandford cyclecar 3 roues, Singer Cabriolet, Talbot Lago 11/6 cabriolet, Talbot Lago Baby cabriolet, Talbot Lago Baby cabriolet, Talbot Lago Cadette 11, Talbot Lago coach, Talbot Lago T26 coach, Talbot Lago T26 Grand Sport coupé Saoutchik, Talbot Lago T26 Record coupé Saoutchik, Talbot Lago T26 cabriolet Saoutchik ex-Roi Farouk

L'incroyable collection oubliée de Roger Baillon
L’incroyable collection oubliée de Roger Baillon
L'incroyable collection oubliée de Roger Baillon
L’incroyable collection oubliée de Roger Baillon
L'incroyable collection oubliée de Roger Baillon
L’incroyable collection oubliée de Roger Baillon
L'incroyable collection oubliée de Roger Baillon
L’incroyable collection oubliée de Roger Baillon
L'incroyable collection oubliée de Roger Baillon
L’incroyable collection oubliée de Roger Baillon
L'incroyable collection oubliée de Roger Baillon
L’incroyable collection oubliée de Roger Baillon
L'incroyable collection oubliée de Roger Baillon
L’incroyable collection oubliée de Roger Baillon
L'incroyable collection oubliée de Roger Baillon
L’incroyable collection oubliée de Roger Baillon
L'incroyable collection oubliée de Roger Baillon
L’incroyable collection oubliée de Roger Baillon

Source : CP Artcurial

Tags

A propos de l'auteur

Ambroise Brosselin

Ambroise Brosselin

7 commentaires

Cliquer ici pour poster votre commentaire

Laisser un commentaire

  • Jolie prose Max qui retranscrit bien l’ambiance et l’émotion qui se dégagent de l’histoire de Mr Baillon et de la découverte des voitures. La vidéo et les photos d’Artcurial sont remarquable pour ça, elles communiquent l’atmosphère. Espérons que l’expositon à Retromobile avant la vente arrive à conserver cette ambiance.
    Toutes ces automobiles ont eu une belle histoire jusqu’à présent, elle va très certainement se continuer après cette vente…

  • Un vrai bail au réveil, le temps de la nostalgie automobile nous laissera toujours rêveur, nous les passionnés nous voudrions vous remercier Mr BAILLON à travers ce trésor sous tôles ondulées, nous vous adulons à la veille de ce réveillon, une page se tourne en attendant le 6 Février 2015, vous allez à nouveau nous combler au firmament, d ‘autres roues et chemins ferraillerons la cavalerie inachevée de votre oeuvre à l’ enclume du bitume et nous émerveillerons.

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous