Lotus fête 3 anniversaires au Festival Of Speed de Goodwood 2018 | AUTOMOTIV PRESS
Actualité Festival Of Speed Goodwood Lotus

Lotus fête 3 anniversaires au Festival Of Speed de Goodwood 2018

Lotus Exige 430 Cup Type 79
Lotus Exige 430 Cup Type 79

Au Festival Of Speed de Goodwood, Lotus Cars fête 3 anniversaires : les 40ème et 50ème des Formules 1 championnes du monde Type 49 et 79, ainsi que le 70ème de la marque d’Hethel, créée par Anthony Colin Bruce Chapman (d’où les lettres ACBC sur le logo). Pour marquer l’événement, Lotus Exclusive – le département personnalisation de Lotus – propose l’Exige 430 Cup aux couleurs des F1 Type 49 (rouge/or) et 79 (noire/or).

Light Is Right

Etudiant à l’Université de Londres, Colin Chapman construit en 1948 sa première voiture (OX 9292), basée sur un vieux châssis d’Austin 7. Baptisée Lotus Mk1, elle est engagée dans des épreuves de maniabilité par son concepteur, qui utilise un composite fait d’aluminium mince collé au contreplaqué. Il a modifié la suspension arrière pour donner une meilleure tenue de route et le moteur pour donner plus de puissance. Son approche de la construction automobile est basée sur des principes d’ingénierie aéronautique (il fut ingénieur au sein de la Royal Air Force) et une conception de châssis ingénieuse ont ouvert la voie à de nombreux autres modèles révolutionnaires. Sa devise “Light Is Right” est devenue célèbre et toujours d’actualité !
La Mk1 est suivie par la Mk2 (1949) puis par la Mk3 (1951), qui marque les débuts de Lotus sur circuit, dans le cadre du championnat d’Angleterre 750 cm3.

En janvier 1952, Chapman fonde la société Lotus Engineering Company avec son associé Michael Allen. Ce dernier se retire au cours de cette même année 1952. L’année suivante, il fonde une autre société dénommée « Lotus Engineering Company Limited » avec celle qui deviendra son épouse, Hazel Williams. Entre-temps, il conçoit la Lotus Mk6 (les Lotus porteront la séquence « Mk XX » jusqu’à la Type 10 : à partir de la Lotus 11, le signe « Mk » disparaîtra), une voiture de course également homologuée pour usage routier. Le succès est tel que Chapman doit envisager la construction en série (100 voitures en deux ans), ce qui l’amène à fonder en 1955 Lotus Cars. Parallèlement, l’engagement des Lotus en compétition se poursuit et en 1957, Chapman monte le Team Lotus, qui ne tardera pas à devenir une des écuries majeures de la Formule 1.

Lotus 70th Goodwood FOS 2018
Lotus 70th Goodwood FOS 2018

En 1957, Lotus lance sa première voiture réputée, la Seven, qui est un des succès de la marque jusqu’en 1973, année où le modèle est repris par Caterham. La première « vraie » voiture de Lotus est l’Elite (Type 14) mais le premier véritable succès commercial en grande série est sans nul doute l’Elan des années 1960 (Types 26 et 45) qui sera fabriquée à plus de 10 000 exemplaires. Un succès qui ne sera égalé que par l’Elise (Type 111) fin ’90. Le lien étroit entre la compétition et les voitures de série, l’un des principes fondateurs de Lotus Cars, ne s’est jamais démenti au fil des années : les amateurs de GT de la marque ne pouvaient s’empêcher de faire courir des voitures de série (Seven, Elite, Elan, Europe, Cortina) et l’usine développait rapidement des pièces voire des sous-modèles adaptés à la course. De nos jours, il en est de même puisqu’un dérivé piste de l’Elise a vu le jour (l’Exige puis les voitures de piste de type barquette dérivée de l’Exige, 340R, 2-Eleven et 3-Eleven) et qu’un certain nombre de kits et préparations sont disponibles pour la gamme Elise, Exige et Evora.

Décédé en 1982, Colin Chapman laissera la société avec de gros problèmes financiers causés par le projet DeLorean. En 1986, Lotus Cars est racheté par le groupe américain General Motors (lire notre article sur l’Opel Speedster ici). La transaction ne concerne pas l’écurie de course, qui conservera son indépendance jusqu’à sa disparition en 1994. Lotus est revendu le 27 août 1993 à ACBN Holdings pour trente millions de livres sterling et rejoint alors le même groupe que Bugatti. En 1996, Lotus Cars est racheté par le constructeur malaisien Proton. En mai 2017, Geely (propriétaire de Volvo notamment) acquiert une participation de 49,9 % dans Proton, constructeur automobile malaisien et une participation de 51 % dans Lotus, détenue par Proton.

Lotus Evora GT430 - Goodwood FOS 2018
Lotus Evora GT430 – Goodwood FOS 2018

En compétition, Lotus s’est forgé un très beau palmarès sur tous les types de terrains et de disciplines : courses de club sur terre, circuit en Formules (Formule Junior, Formule Ford, Formule 3, Formule 2 et Formule 1) mais aussi en endurance en participant plusieurs fois aux 24 Heures du Mans, courses américaines sur ovales (500 Miles d’Indianapolis), courses australiennes (Formule Tasmane). Team Lotus fit son entrée en Formule 1 en 1958 et y a remporté 81 victoires (76 pour l’écurie officielle Team Lotus et 5 pour le Rob Walker Racing), 107 pole positions et 76 meilleurs tours en 606 Grands Prix, sur 43 saisons !
Lotus a remporté 7 titres de champion du monde des constructeurs F1 (1963, 1965, 1968, 1970, 1972, 1973, 1978) et 5 pilotes furent champions du monde de Formule 1 sur Lotus (Jim Clark en 1963 et 1965, Graham Hill en 1968, Jochen Rindt en 1970, Emerson Fittipaldi en 1972, Mario Andretti en 1978). Lotus a également remporté les 500 miles d’Indianapolis 1965 avec Jim Clark.

Lotus Evora GT430 - Goodwood FOS 2018
Lotus Evora GT430 – Goodwood FOS 2018

A noter également la présence de la marque au cinéma avec la Seven (Le Prisonnier, Flic ou Voyou), l’Esprit (James Bond, Pretty Woman, Dasic Instinct, Ghost in the Shell), l’Evora (Chuck, Les Ames Vagabondes), l’Exige V6 (Red 2)…

Championnes du Monde de F1

Sur la base de l’Exige Cup 430 (lire notre article ici), Lotus via son département personnalisation Lotus Exclusive, présente une livrée évoquant les F1 Type 49 de 1967 à 1970 et Type 79 de 1978/79 ayant mené au titre de champion du monde de Formule 1 respectivement Graham Hill et Mario Andretti. Vous l’aurez compris, l’équipement est à la carte, reprenant la totalité de celui de la Cup 430.

Conçu pour accueillir le nouveau moteur Cosworth DFV (V8 3.0L 420 à 440 ch), la Lotus Type 49 a remporté sa première course avec Jim Clark (lire notre article) au volant à Zandvoort en 1967. L’année suivante, la livrée verte et jaune est replacée par du rouge souligné d’or. Graham Hill décroche son deuxième couronne de championnat du monde de F1 et Lotus celle des constructeurs. Son règne durera quatre ans à l’avant de la grille et la Lotus 49 reste l’une des voitures de course les plus importantes de la marque.

Lotus Exige 430 Cup Type 49
Lotus Exige 430 Cup Type 49
Lotus Exige 430 Cup Type 49
Lotus Exige 430 Cup Type 49
Lotus Exige 430 Cup Type 49
Lotus Exige 430 Cup Type 49

La Lotus 79 est considérée comme l’une des F1 les plus reconnaissables visuellement, grâce à sa livrée “John Player Special” noire et or. Mais surtout, elle reprend le principe aérodynamique de l’effet de sol apparu sur la Lotus 78 en 1977, à la demande de Colin Chapman, plaquant la voiture au sol pour diminuer les ailerons et réduire la traînée aéro (toujours utilisé sur les monoplaces modernes actuelles). Durant la saison 1978, le Lotus Type 79 s’est avérée presque imbattable, emmenant Mario Andretti au titre de champion du monde des pilotes et Lotus à celui des constructeurs.

Lotus Exige 430 Cup Type 79
Lotus Exige 430 Cup Type 79
Lotus Exige 430 Cup Type 79
Lotus Exige 430 Cup Type 79
Lotus Exige 430 Cup Type 79
Lotus Exige 430 Cup Type 79

Lotus célèbre fièrement son 70ème anniversaire au Festival Of Speed de ​​Goodwood, puisque la marque est partenaire automobile de l’événement. Le festival de cette année permet de voir en piste les Lotus 25, Lotus 49, la première F1 d’Ayton Senna la Lotus 97T et la révolutionnaire Lotus Type 56 Indycar à turbine.

Sources CP Lotus Cars, Club Lotus France, Wikipédia

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous