Actualité Mazda Vidéos

MX-5 Mk4 : Mazda nous en dit un peu plus, mais pas trop !

Vous le savez peut-être, mais la Mazda MX-5 a une place particulière chez Automotiv Press, nous sommes plusieurs à en avoir, ou en avoir eu, une voir même plusieurs. Aussi l’annonce de la 4ème génération, pleine de promesses nous tiens en émois depuis pas mal de temps !

Le petit moteur confirmé

Les dernières communications de la part de Mazda nous laissent malgré tout un goût de trop peu. En effet après un lancement interplanétaire en Septembre dernier, le soufflet est un peu retombé par le manque de détails et précisions, à commencer par les motorisations ainsi qu’une date précise pour les premières livraisons. Mazda vient donc de remettre un petit coup de four en confirmant le 1.5L SkyActiv-G développant 131 PS (129 ch) à 7000 tr/min et 150 Nm à 4800 tr/min, donnant même le volant de quelques exemplaires (de pré-série) à des happy few conviés en Espagne.

Moins de poids

Alors que tous les retours de ces premiers essais sont ultra positifs, attardons-nous sur quelques points particuliers. A commencer par le premier, le poids en baisse de 100 kg par rapport à la précédente génération. Ça semble énorme même avec une longueur plus faible de 10 cm, car oui pour gagner quelques kilogrammes c’est compliqué, mais alors une poignée de 100 ! Le large emploi de l’aluminium en est une des clés. Sur les trains roulants tout d’abord :

Et bien évidement des panneaux de carrosserie, ailes avant, capot moteur et coffre comme illustrés en gris ci-dessous.

N’allez pas croire pour autant que la rigidité de ce cabriolet allégé sera prise en défaut. Les progrès de ce côté-là ont été continus depuis la 1ère génération, et même si un gros gap a été franchi avec la 3ème génération, la petite dernière semble encore plus rigoureuse. Les vues de la coque permettent de découvrir un butterfly central (accessoire aftermarket sur les générations précédentes) pour palier à l’absence de toit et contenir la torsion, ainsi que l’allègement couplé à la rigidité par des trous dans les tôles dans grandes surfaces.

Plus de pouizzance ?

Mazda revendique l’appartenance à la lignée MX-5 et annonce cette version avec le petit moteur au plus proche de l’originale, jusqu’au petites roues étroites chaussées en 195/50R16, back to basics ! Poids contenu d’1T, puissance raisonnable (rapport poids/puissance 7,7 kg/ch) et le plein de sensations et de fun comme priorité, un programme qui séduira les puristes.

Les premiers essayeurs confirment la joie de vivre du modèle, mais qu’en est-il pour ceux qui voudraient plus de pouizzance ? Rien “d’officiellement officiel” pour le moment, même si l’annonce du 2.0L SkyActiv-G est quasiment actée. Les USA annoncent 157 ch, à comparer aux 155 ch du même moteur dans la Mazda 3, ce qui donnerait 168 ch en France (RPP 5,9 kg/ch), toujours en comparaison des 165 ch de la Mazda 3 européenne

Mais d’autres rumeurs expliquent le manque de communication sur le « gros moteur » par un développant non terminé, pour ne pas dire pas définitif. La rumeur est même entretenue involontairement par des fuites de Mazda Japon lors de cette présentation en Espagne. Le boss des relations publiques Kudo Hidetoshi parle d’une étude de marché en cours pour un modèle encore plus puissant, évoquant une carrière d’au moins 10 ans pour ce modèle, nécessitant des évolutions. Alors que certains rêvent déjà d’une version MazdaSpeed turbocompressée, le camp des “normaly aspired” voit plutôt le 2.5L de la Mazda 6 qui pourrait offrir 192 ch à cette ND (RPP 5,5 kg/ch ?). Si l’esprit original et la répartition presque parfaite du poids restent la priorité, le lourd 2.5L perd là son statut de favori…

Sa cousine en concurrente ?

Mais si on regrette que Mazda ne soit pas plus bavard au sujet de cette 4ème génération, on peut dire que les co-développeurs de la plate-forme, ou plutôt les co-financiers, le groupe Fiat, sont encore moins avares d’informations. D’abord imaginé sous le sigle Alfa Romeo comme une magnifique résurrection du Duetto, la confirmation de la 4C Spider a fait oublier cette piste. Un temps pensée en Fiat 124 Spider moderne, puis en Xième déclinaison de la 500, c’est plutôt la piste Abarth qui refait surface. Et qui dit Abarth et Italie dit ligne sexy et probable moteur turbo-compressé performant. Voilà qui justifie peut-être la fameuse étude de marché Mazda sur un petit bonus coté puissance…

Peut-être en saurons-nous plus au prochain Salon de Chicago, à partir du 14 février prochain, rappelons-nous que c’est là-bas, en 1989, que la MX-5 Mk1 avait été présentée… Quoiqu’il en soit, nous avons tous très hâte de pouvoir en prendre le volant et ressentir ce « back to basics », avec le petit moteur … ou le gros !

Source CP Mazda Europe

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous